Confinement : quelles conséquences sur le crédit immobilier et achat/vente de biens ?

Date : 14/04/2020 - Catégorie : Actualité Immobilière

Cette page provient du site Le Mag de l'Immobilier
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagdelimmobilier.com/article-8-confinement-consequences-credit-immobilier-achat-vente-biens.html

Confinement : quelles conséquences sur le crédit immobilier et achat/vente de biens ?

L’épidémie de coronavirus impose aux particuliers et aux professionnels de limiter les contacts afin de ralentir la propagation du virus. Les ventes immobilières sont particulièrement impactées par cette situation sans précédent.

Pendant la période de confinement mise en place par le gouvernement pour faire face à la propagation du Covid-19, les marchés immobiliers sont en pause. Plusieurs mesures ont été instaurées pour faire tourner le secteur au ralenti. Explications.

Crédits immobiliers : des taux à la hausse

Les courtiers observent une hausse des taux de crédit immobilier depuis le début du confinement. En moyenne, les variations constatées se situent entre 0,15 et 0,25 %. Selon les professionnels du secteur, les prêteurs anticipent une hausse des conditions de refinancement dans les prochains mois et souhaitent augmenter leurs marges à un moment où le niveau de la concurrence est faible. Le réseau de courtiers VousFinancer révèle que depuis mi-mars, le nombre de nouvelles demandes de crédit immobilier a reculé de 72 % par rapport à la même période en 2019, et le nombre de dossiers envoyés aux établissements bancaires a diminué de 58 %.

Ainsi, l’activité des banques tourne au ralenti. Si vous aviez fait une demande de crédit immobilier après la signature du compromis de vente, vous devrez attendre que votre dossier soit traité dans un délai allongé par rapport à d’habitude. Les acteurs bancaires ont néanmoins tenu à rassurer les emprunteurs en indiquant qu’ils se chargeaient de prolonger la validité des offres de prêt jusqu’à 90 jours, contre 30 jours habituellement.

La possibilité de signer le compromis ou la promesse de vente à distance

Face à la crise sanitaire actuelle, les professionnels tentent de trouver des solutions pour débloquer certaines situations. Un décret publié le 3 avril 2020 autorise les notaires à établir un acte à distance sur support électronique lorsque les parties concourant à l’acte ne sont ni présentes ni représentées. Grâce à la visioconférence, celles-ci pourront suivre la lecture et donner leur accord en remplissant un document qui leur sera directement envoyé.

Cette annonce a été saluée par le Conseil supérieur du notariat (CSN) qui assure que « la comparution par écrans interposés n’est pas de nature à affecter la notion d’authenticité ». Mais actuellement, seuls 40 % des offices notariaux disposent d’installations de visioconférence.

Immobilier : à quoi faut-il s’attendre en 2020 ?

La plateforme MeilleursAgents anticipe un repli de l’activité immobilière en 2020. Cela devrait se traduire par une baisse de 100 000 à 200 000 des transactions annuelles, les mois de mars et d’avril représentant en temps normal près de 20 % des promesses de vente annuelles.

Les experts s’attendent également à une baisse globale des prix de l’immobilier et à un tassement de la demande. La plupart des acheteurs qui avaient déjà été touchés par le durcissement des conditions de crédit pourraient renoncer à leur projet d’achat immobilier. L’impact du confinement sur les prix dépendra principalement de sa durée, de l’accès au crédit et du niveau des taux.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre