Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Combien coûte une borne de recharge en copropriété ?

Combien coûte une borne de recharge en copropriété ?

Combien coûte une borne de recharge en copropriété ?

D’après la majorité des constructeurs automobiles, tous les propriétaires de véhicules électriques devraient bénéficier d’une borne de recharge domestique pour recharger leur voiture.

Cet appareil est reconnu comme étant performant et sécurisé pour le véhicule et son utilisateur. Grâce au droit à la prise, les habitants des copropriétés peuvent faire installer une borne de recharge sur leur place de parking. Un tel projet demande toutefois un budget plus ou moins élevé.

Quel est le coût moyen d’une borne de recharge en copropriété ?

Le prix d’une borne de recharge comprend deux éléments : on a le prix de l’appareil et ses frais d’installation par un professionnel. L’installation d’une borne de recharge n’est pas à la portée de tous. Dans la mesure où elle nécessite un raccordement sur un tableau électrique, il est préférable de confier l’opération à un professionnel et pas n’importe lequel. Dès que la puissance de la borne excède 3,7 kW, l’intervention d’un installateur qualifié IRVE est requise. Il possède les qualifications nécessaires pour assurer la conformité de la borne de recharge aux normes. Cependant, le coût des travaux peut vite grimper.

En moyenne, il faut compter entre 1 500 à 5 000 euros, installation comprise pour bénéficier d’une borne de recharge en copropriété. Les tarifs varieront en fonction des caractéristiques de l’appareil choisi, de la distance de raccordement et des difficultés particulières rencontrées sur chaque chantier.

Qui se charge du financement de la borne de recharge en copropriété ?

Concernant le financement de l’installation d’une borne de recharge en copropriété, deux configurations sont à considérer. D’une part, la demande d’installation de borne de recharge émane d’un copropriétaire qui se prévaut de son droit à la prise. Dans ce cas, l’installation sera à ses frais. Pour exercer son droit à la prise, il faut que l’installation soit possible techniquement et qu’il n’y ait pas de borne de recharge collective installée ou en cours d’installation au sein de l’immeuble. Le raccordement sera réalisé à partir du compteur électrique individuel du demandeur ou à partir du tableau électrique des parties communes.

D’autre part, l’initiative d’installation émane du syndic de copropriétaire qui souhaite mettre à dispositions des habitants propriétaires de véhicules électriques une solution de recharge commune. Le financement se fera alors par la contribution de tous les copropriétaires. Chaque utilisateur participera par la suite à hauteur de sa consommation au coût de l’électricité. Le raccordement se fait généralement à partir du compteur des parties communes, mais il arrive que la création d’un nouveau point de livraison soit nécessaire lorsque l’énergie disponible sur le réseau est insuffisante.

Un devis de borne de recharge pour déterminer les frais

Le seul moyen de connaître le coût d’une borne de recharge en copropriété est de demander un devis auprès d’un professionnel. Ce devis peut comprendre à la fois l’équipement et les frais d’installation, cependant, le client peut aussi choisir d’acheter lui-même l’appareil de son choix pour le faire installer par un professionnel. Il est toutefois conseillé d’inclure la borne de recharge dans une prestation globale en cas de doute. L’installateur pourra fournir au client des conseils concernant le choix de la borne de recharge la mieux adaptée compte tenu de son modèle de voiture, ses besoins en termes de déplacement et son compteur électrique.

Il est important de comparer les offres des entreprises d’installation pour accéder aux meilleurs tarifs. Chaque entreprise a son propre mode de tarification et ses marges. Pour contacter plusieurs installateurs IRVE en même temps, il convient d’utiliser un comparateur en ligne. De cette manière, l’intéressé aura l’occasion de fixer les rendez-vous pour recevoir les experts en visite technique à domicile. Les données recueillies au cours de cette visite permettront aux installateurs de chiffrer les coûts de manière précise.

Le type de borne de recharge comme critère de tarification

Il existe un large choix de wallbox ou bornes de recharge murale sur le marché. Leurs caractéristiques varient d’une marque à l’autre et d’un modèle à l’autre. Les puissances vont de 3,7 à 22 kW et les fonctionnalités les plus courantes sont la programmation des heures de recharge, le contrôle à distance et la gestion dynamique de la recharge. Le prix du chargeur varie largement d’un modèle à l’autre. On peut acquérir une wallbox à 400 euros comme on peut en trouver à 2 500 euros. Tout dépend de la puissance et des fonctions intégrées.

Longueur de raccordement : élément déterminant pour le coût des travaux

La distance de raccordement c’est-à-dire la distance séparant l’emplacement prévu pour la borne de recharge et le tableau électrique auquel il sera raccordé, est importante pour ses frais d’installation. Il est essentiel de le préciser dans la mesure où cette distance est importante au sein d’une copropriété, particulièrement lorsque la place de parking se trouve en extérieur. La distance de raccordement définit la longueur du câblage et donc le coût des équipements. Il faut également dimensionner ce câble à la puissance de l’appareil à installer. Plus la longueur de raccordement est élevée, plus les travaux sont onéreux.

En faisant appel à un installateur qualifié IRVE, il peut être possible d’optimiser cette longueur. Grâce à son expérience, il trouvera la configuration idéale pour permettre à son client de faire des économies.

Quelles aides au financement d’une borne de recharge en copropriété ?

Pour accélérer le déploiement des systèmes de charge de véhicules électriques, l’État et les collectivités territoriales proposent des aides pour les particuliers vivant en copropriété. D'abord, il y a le crédit d’impôt sur le revenu correspondant à 75% des frais engagés dans la limite de 300 euros incluant les frais de pose. Ensuite, le programme Advenir accorde une prime à hauteur de 50% des dépenses engagées avec un plafond de 960 à 1 660 euros selon l’accessibilité de la borne. Enfin, à cela s’ajoute un taux de TVA réduit à 5,5% sur la facture d’installation et d’entretien de la borne si l’immeuble date de plus de 2 ans. Certaines régions accordent des subventions dont la somme varie en fonction des appareils. Et les équipements à usage collectif ou ouvert au public profitent de montants plus conséquents.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 85Ac4z

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires