Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit !

Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit !

Son chez-soi, on s’y plaît, mais tout de même, le vôtre mériterait quelques travaux ? Extension, rénovation, réhabilitation, rafraichissement, aménagement de combles, nouvelle cuisine aménagée, équipement économique, écologique, sans perte énergétique, ou bien d’autres travaux possibles encore, nécessaires ou par simple envie de changement. Bref, qu’importe la motivation, des travaux s’imposent, et il va falloir contracter un crédit ! Difficile de savoir vers quel organisme prêteur se tourner, d’oser pousser la porte sans savoir si le projet peut se concrétiser et si les finances le permettent. Les simulateurs et comparateurs en ligne sont là pour vous aider !

Comparateur Crédit Travaux
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

C’est quoi un crédit travaux ?

Un crédit travaux est l’un des sous-crédits à la consommation, comme on peut trouver également le crédit auto par exemple. Il peut être contracté pour un montant allant de 200 à 75000 €, pour l’ensemble des travaux d’une résidence principale, secondaire ou locative. Au-delà, l’organisme prêteur orientera plutôt vers un crédit immobilier remboursable sur 10 à 30 ans. Pour ce qui est du crédit travaux, les fonds sont versés en une seule fois, remboursables de 3 mois à 5 ans. Le taux d’intérêts fixé dépendra du profil de l’emprunteur et de la nature du projet. Il peut s’agir de travaux d’intérieur comme d’extérieur, du gros œuvre comme du second œuvre, de matériel ou de biens d’équipement, qu’ils soient électroménagers, électroniques ou autres.

Différences entre un crédit affecté et un autre non affecté

La typologie du crédit travaux appartient à la famille des prêts dits « affectés ». Cela signifie que si les travaux ne sont pas réalisés pour une quelconque raison, l’emprunteur peut restituer la somme empruntée sans aucune contrainte, c’est-à-dire sans frais. C’est un crédit dédié.

A l’inverse, le prêt personnel est plus flexible puisqu’il est non affecté. Aussi, il peut être utilisé librement puisque l’organisme prêteur ne demandera pas de justificatif d’affectation des fonds. Dans le cas de travaux, il sera à préférer si vous les réaliser vous-même avec le coup de main d’âmes charitables de votre entourage. N’ayant pas de facture d’intervention d’un professionnel, le crédit affecté n’est pas idéal. En contrepartie, le crédit non affecté présente souvent un TAEG plus élevé.

Enfin, le crédit renouvelable, non affecté également, est une réserve d’argent disponible en permanence auprès de l’organisme prêteur, dans laquelle l’emprunteur peut puiser comme il l’entend au fur et à mesure qu’elle se reconstitue par le remboursement des mensualités. C’est un crédit plutôt confortable, mais souvent pour un taux très élevé.

Les prêts travaux aidés

Envisager des travaux est une chose, parvenir à les financer en est une autre, et parfois malheureusement, le prêteur rechigne à s’engager si la situation ne lui semble pas viable en terme de solvabilité sur la durée de remboursement. Aussi, l’Etat a mis en place divers prêts aidés, subventionnés sous certaines conditions.

  • Le Prêt d’Accession Sociale (PAS) : Eligible sur conditions de ressources, il aide au financement de travaux d’économie d’énergie sur la résidence principale du propriétaire ;
  • Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique : Il présente les mêmes conditions d’éligibilité mais s’adresse autant aux propriétaires qu’aux locataires ou propriétaires bailleurs ;
  • L’Eco-Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ) : Il peut être attribué aux propriétaires d’une construction datant d’avant 1990. Pourquoi cette condition ? Car il s’adresse aux propriétaires de vieux logements, dont la performance énergétique est souvent faible et à remettre aux normes. Il est accordé sans conditions de revenus. Son montant ne peut excéder 30000 € sans application de taux d’intérêts ;
  • Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) : Il peut financer des travaux sur une habitation neuve ou nécessitant des travaux de réhabilitation ;
  • Le prêt pass-travaux : Il est destiné aux propriétaires pour des travaux d’extension, rénovation ou embellissement de leur résidence principale dans le cadre du 1 % Logement ;
  • Le prêt amélioration de l’habitat : Octroyable aux ménages attributaires de prestations sociales, il peut permettre la réalisation de travaux pour un montant maximal de 7500 € ;
  • Le Plan Epargne Logement (PEL) : Après une épargne minimale de 4 ans, le souscripteur peut débloquer les fonds pour financer ses travaux ;
  • Le prêt de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) : Il finance les travaux des résidences principales de plus de 15 ans des ménages les plus modestes.

Enfin, au-delà des crédits souscrits, un crédit d’impôt développement durable est un avantage fiscal permettant la déduction de certains travaux d’amélioration de la performance énergétique.

Les organismes prêteurs

On peut dire qu’il existe trois organismes qui peuvent financer vos travaux.

  • Les banques traditionnelles, dont vous pourriez pousser la porte en agence. Leur avantage : Une agence physique à proximité, un conseiller particulier ;
  • Les banques en ligne, qui se multiplient. Leur avantage : Ne disposant ni d’agence physique, ni généralement de conseiller clientèle dédié, leurs taux sont plus compétitifs ;
  • Les organismes de crédit spécialisés dans l’octroi de tous types de crédits.

Le coup de main des simulateurs et comparateurs gratuits !

Internet peut être un allié certain dans la concrétisation de votre projet. En effet, la démarche de simulation ou de comparaison des offres en ligne peut se faire avant les premières réflexions sur les travaux, pour savoir s’il est envisageable d’étudier un nouvel aménagement, ou bien une fois votre projet plutôt bordé, pour être plus précis quant au financement souhaité.

Les simulateurs en ligne

Avant de s’engager ou même de demander son financement, les simulateurs en ligne permettent dans un premier temps de se conforter dans l’idée que son projet est viable et réalisable, ou à l’inverse de l’ordre de l’utopie… L’avantage du simulateur est de présenter les différents éléments constitutifs de l’offre de financement. A défaut de savoir si l’offre est compétitive, il permet au moins de mieux comprendre sa mensualité et son fonctionnement.

Le principe est plutôt simple : de manière gratuite et sans engagement, il vous permettra même bien souvent de pouvoir choisir l’entrée que vous souhaitez entre « montant emprunté » ou « mensualité remboursée ». Une fois sélectionnée, vous pourrez saisir vos critères et obtenir une offre :

  • Par le choix du montant emprunté et de la durée souhaitée du crédit, vous obtiendrez le montant de vos mensualités,
  • Par le choix de la mensualité remboursée et de la durée du souhaitée du crédit, vous obtiendrez le montant à emprunter.

Les comparateurs en ligne

Aujourd’hui, tous les organismes prêteurs, quels qu’ils soient, sont présents sur Internet. Aussi, les comparateurs fleurissent dans tous les domaines, qu’il s’agisse des offres bancaires ou d’assurance toutes confondues, mais aussi dans le loisir en comparant les offres de voyage, les équipements de la maison ou du jardin, les véhicules, etc. Ils ont évidemment le vent en poupe dans une société ultra connectée, où le temps libre est devenu une denrée plutôt rare. Leurs avantages sont nombreux :

  • Un service 100 % gratuit,
  • Aucune forme d’engagement tant qu’il ne s’agit que de simulations comparatives,
  • Un gain de temps et d’énergie indéniable et précieux,
  • Une impartialité dans sa recherche : aucun parti pris pour le comparateur,
  • Une offre personnalisée, selon les critères renseignés.

Qu’il s’agisse d’un simulateur sur un organisme particulier, ou bien de faire appel à un comparateur, la souscription en ligne est possible suite à cette démarche. L’organisme prêteur dont vous aurez retenu l’offre vous donnera un accord de principe, qui sera réservé à la transmission de l’ensemble des documents nécessaires attestant de la véracité des éléments complétés lors de la simulation. Vous pourrez ensuite signer électroniquement votre contrat. A défaut, l’accord de principe sera rendu caduque.

Que faut-il étudier sur les offres ?

Les offres que vous allez recevoir des organismes prêteurs seront similaires. La différence se jouera dans les conditions d’octroi, d’utilisation des fonds, de remboursement anticipé, etc. Voici les éléments à étudier qui composeront votre prêt :

  • La mensualité : Evidemment, elle est primordiale car le budget mensuel n’est pas extensible. Cependant, elle est modulable, du moins en partie en étalant le remboursement sur une durée plus longue, ou selon les éléments qui forment les intérêts et assurance ;
  • L’assurance du prêt : Facultative, elle couvre le décès, la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), l’incapacité temporaire totale de travail (ITT) après une franchise de 90 jours et l’invalidité permanente ;
  • La durée de remboursement du prêt : Selon le montant, elle ira généralement de 2 à 5 ans, voire parfois mais rarement 10 ans. La durée du remboursement conditionne évidemment la mensualité, mais également les intérêts. Plus la durée de remboursement est longue, plus les intérêts sur le montant du prêt sont importants ;
  • Les intérêts : Ils sont fixés par un pourcentage du montant du prêt pour couvrir le coût du crédit pour l’emprunteur (frais de dossier, assurance, garantie, etc.) ;
  • Le TAEG : C’est un pourcentage qui représente tous les coûts obligatoires pour l’obtention du crédit. Il comprend notamment le taux débiteur, les frais de dossier, le coût des assurances ;
  • Les conditions annexes, que l’on pourrait aussi appeler de manière plus triviale « les petites lignes ». Il s’agit là des conditions de remboursement anticipé, moyennant des frais supplémentaires ou non, ou encore de la possibilité de report de mensualité en cas de coup dur temporaire.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Les derniers dossiers dans la rubrique Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit !

  • Crédit travaux : quelles caractéristiques ? Crédit travaux : quelles caractéristiques ? Changer de fenêtres, installer une nouvelle chaudière, isoler les combles ou encore aménager une véranda, les projets de rénovation ou d’aménagement de l’habitat sont multiples.Comparateur...
  •