Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Faire poser une chaudière à bois ou granulés : conseils et coût

Faire poser une chaudière à bois ou granulés : conseils et coût

Faire poser une chaudière à bois ou granulés : conseils et coût

Vous souhaitez faire installer une chaudière à bois ou granulés ? Bravo, c’est un choix écologique et économique à long terme qui vous garantit un très bon confort. Mais avant de faire installer votre nouvelle chaudière, voici quelques questions utiles à se poser. On vous dit tout sur les aspects pratiques et sur le coût de cette installation…

Ce qu’il faut prévoir avant de faire installer une chaudière à pellets…

Connaissez-vous le fonctionnement d’une chaudière à pellets ?

Les pellets, ce sont les granulés de bois qui servent à alimenter la chaudière. Ils sont fabriqués à base de résidus de bois, compressés et non traités. C’est une matière naturelle et écologique, qui n’oblige pas à abattre des arbres puisqu’elle se contente d’exploiter les déchets de l’industrie du bois. Mis à part son combustible, la chaudière à granulés fonctionne comme les autres chaudières. Les pellets sont stockés dans un silo avant d’être introduits dans la chambre de combustion de la chaudière. La chaleur qui en résulte est diffusée par un système de chauffage central. Les granulés sont d’un bon rendement et ont l’avantage de produire très peu de cendres. Votre rôle consiste à remplir régulièrement le silo de granulés. Le type de chaudière le plus courant est la chaudière à vis sans fond. Quant à la chaudière à aspiration, elle a l’avantage d’être complètement automatisée (mais plus chère).

Avez-vous déjà un système de chauffage ?

C’est un point incontournable : la chaudière à bois ou à granulés s’installe sur un système de chauffage central déjà existant (qu’il soit au fioul, au gaz ou au charbon). Vous devez donc disposer d’un circuit d’eau de chauffage pour pouvoir y raccorder votre chaudière à pellets. Si vous avez un système de chauffage, la chaudière à granulé s’adapte simplement au circuit d’eau et au ballon.

Disposez-vous de locaux adaptés ?

Votre chaudière à granulés doit être installée dans un local bien ventilé. Si le local prévu n’est pas assez aéré naturellement, il faudra y installer une ventilation mécanique. Le ballon d’eau chaude ne devant pas être installé dans une pièce froide, pour éviter toute déperdition de chaleur, prévoyez d’installer la chaudière et le ballon dans un local à la fois ventilé et chauffé.

Vérifiez que vous disposez d’une pièce qui réponde à ces conditions et qui soit également assez grande. La buanderie est souvent utilisée, mais vous pouvez transformer en chaufferie un local inutilisé ou un garage.

Pensez au conduit d’évacuation

L’évacuation des fumées se fait par un conduit, qui peut être en métal, en terre cuite ou en céramique. Ce conduit doit monter au toit en ligne droite, sans coudes. En effet, les dévoiements empêchent l’arrivée d’air et nuisent à la combustion.

Prévoyez l’emplacement du silo de stockage

Certes, les pellets sont petits et plus faciles à stocker que du charbon. La place à prévoir pour votre silo dépend du type de silo voulu. Il en existe de deux sortes. La première formule est la cuve en textile résistant ou en métal, qui se place à proximité de la chaudière à granulés. Cette cuve est reliée à la chaudière par une vis sans fin qui alimente la chambre de combustion en pellets.

Il existe un autre type de silo de stockage, beaucoup plus volumineux : le silo maçonné. Il s’agit de construire un silo de grande taille pour limiter le nombre d’approvisionnements en granulés. Si vous optez pour cette formule, prévoyez une autre pièce destinée à la construction du silo. Le silo et la chaudière se trouvent alors dans deux pièces différentes, reliées par un conduit et un système d’aspiration destiné à propulser les granulés vers la chaudière. Attention, la distance entre les deux ne doit pas dépasser vingt mètres pour que le système d’aspiration garde toute sa puissance. De plus, la cuve de stockage doit être absolument étanche à l’air (pour éviter la poussière de granulés dans la pièce) et à l’eau (les granulésdoivent rester secs).

Anticipez l’entretien

L’entretien d’une chaudière à bois ou granulés est soumis à une obligation légale. Elle doit être assurée au moins une fois par an par un professionnel certifié. L’objectif est de vérifier régulièrement le bon fonctionnement et la sécurité du dispositif. Quant au conduit d’évacuation, il doit être ramoné au moins deux fois par an, dont une fois obligatoirement pendant la période de chauffe. Vous serez ainsi assuré de disposer d’un système de chauffage fiable et performant.

Une chaudière à bois ou granulés, combien ça coûte ?

L’investissement de départ se récupère sur la consommation

Le coût d’achat et d’installation pourrait vous faire douter d’investir dans une chaudière à bois. C’est sur le long terme qu’il faut penser aux économies. En plus de valoriser votre habitation, en la rendant plus économe et plus écologique, vous allez voir la différence sur vos factures d’énergie. Vous aurez complètement rentabilisé votre investissement en dix ans.

Combien coûte l’installation d’une chaudière à bois ?

Pour une maison de 100 m2, il vous en coûtera de 10 000 à 25 000 euros tout compris. Ce prix inclut l’achat de la chaudière et des équipements et le coût de la main d’œuvre pour l’installation. La fourchette de prix est à ajuster en fonction du nombre d’occupants de votre foyer, de vos besoins en chauffage et eau chaude, etc. Si vous faites le choix d’un silo de stockage maçonné, le coût total se situera dans la partie haute.

Quel est le prix du combustible ?

C’est là que les économies commencent. Les granulés de bois sont particulièrement économiques et rentables à long terme. En 2018, le coût de production de 100 kWh par des granulés revenait à 5,7 centimes d’euros. Si on compare ce prix à celui du fioul (9,55 centimes), du gaz (14,23 centimes) ou de l’électricité (15,80 centimes), la chaudière à pellets est de loin la plus économique. Même si le prix des différentes énergies a augmenté ces dernières années, celui des granulés de bois reste le plus intéressant. En moyenne, vous pouvez compter sur une réduction d’au moins 30 % de votre facture.

Combien coûte l’entretien ?

Souvenez-vous que vous devez faire entretenir régulièrement la chaudière et son conduit. Le plus simple est de passer un contrat d’entretien avec la société qui a assuré l’installation, ce qui vous reviendra à 150 à 200 euros par an environ.

Sollicitez les aides et subventions

A condition de faire installer votre chaudière bois par un professionnel certifié, vous pouvez alléger le coût de l’installation grâce aux aides attribuées par l’État. La transition écologique justifie de nombreuses subventions, que vous pouvez solliciter auprès d’organismes publics et privés, à condition de remplir certaines conditions. Vous pouvez obtenir un crédit d’impôt développement durable, un éco-prêt à taux zéro, ou diverses primes encourageant votre démarche écologique.

Changez votre vieille chaudière pour faire des économies

Si vous voulez changer votre vielle chaudière pour une chaudière à pellets, vous êtes sûr d’y gagner. Une chaudière de quinze ou vingt ans étant très énergivore, le choix du bois sera vite rentable.

 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 4NhxzT

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires