Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Refaire un plafond suite à un dégât des eaux : conseils et coût

Refaire un plafond suite à un dégât des eaux : conseils et coût

Refaire un plafond suite à un dégât des eaux : conseils et coût

Mauvaise surprise : votre plafond est inondé, il pleut dans votre appartement ! Rassurez-vous, la réfection du plafond sera prise en charge par votre assurance. Mais avant de lancer les travaux, il est important de respecter quelques étapes.

Vous constatez un dégât des eaux sur votre plafond ?

1 - La sécurité d’abord

De toute évidence, la fuite d’eau provient de l’appartement de votre voisin du dessus. Avant de vous précipiter chez lui, et si le dégât des eaux est important, prenez le temps de mettre votre appartement en sécurité. Coupez l’électricité pour éviter d’éventuels courts-circuits ou - pire - une électrocution. Installez des bassines pour récupérer l’eau si elle tombe abondamment. Couvrez le sol de serviettes éponges pour limiter l’infiltration au sol. Cela évitera de prolonger le dégât des eaux chez le voisin du dessous… Et si vous avez du matériel précieux qui risque d’être inondé, mettez-le à l’abri. Si l’a fuite d’eau a lieu dans votre propre logement, coupez vite votre arrivée d’eau.

2 - Recherchez l’origine de la fuite

Une fois que vous avez sécurisé au mieux votre appartement, signalez sans tarder la fuite à votre voisin. Une fois alerté, son objectif immédiat est d’identifier l’origine de la fuite pour la stopper au plus vite. Il pourra également couper l’arrivée d’eau, surtout s’il n’est pas possible de stopper rapidement la fuite. Le voisin est absent ? Dans ce cas, prenez contact avec le gardien de l’immeuble, le syndic, l’agence qui gère l’appartement… En bref, la personne référente qui pourra intervenir dans l’appartement à la place de votre voisin. Dans l’urgence, n’hésitez pas à appeler les pompiers si personne n’est joignable.

Il est possible que la fuite provienne des parties communes de l’immeuble. Dans ce cas, contactez le syndic ou le gardien pour rechercher la cause de la fuite. Si besoin, il demandera l’aide d’un plombier. C’est le syndic qui prendra en charge les travaux de réparation de la fuite.

3 - Etablissez un constat de dégât des eaux

S la fuite provient de chez votre voisin, établissez avec lui un constat amiable de dégât des eaux, qui vous permettra de déclarer le sinistre auprès de vos assurances respectives. Décrivez sur ce constat les dégâts apparents. Si vous oubliez quelque chose, ne vous inquiétez pas ; l’expert complètera. Donnez un exemplaire du constat à votre assureur et gardez-en une copie si vous le souhaitez.

4 - Prenez contact avec votre assureur

Après avoir informé le syndic de copropriété, ou votre bailleur si vous êtes locataire, mettez-vous en relation avec votre compagnie d’assurance. Quelle que soit l’origine du dégât des eaux sur votre plafond, contactez-le rapidement pour déclarer le sinistre. La déclaration doit se faire dans les 5 jours. Dans votre dossier de déclaration, qui comprend le constat amiable, vous pouvez ajouter la liste des bien et des zones endommagées en plus du plafond, des photos, tout ce qui peut justifier des dégâts. L’assureur enverra probablement un expert pour chiffrer les dégâts. De plus en plus, il vous sera proposé une expertise en visio ; cette formule à distance a l’avantage d’être plus rapide et d’éviter des déplacements. Si vous souhaitez effectuer rapidement certains travaux de réfection, veillez à demander l’accord de l’expert avant de commencer les travaux.

Pour la réfection de votre plafond, respectez les étapes

1 - L’assureur évalue les coûts

A vous de préciser à votre assureur si vous préférez refaire vous même votre plafond ou si vous souhaitez l’intervention d’un professionnel. Dans le premier cas, l’assureur évalue avec vous le temps de travail et le coût des matériaux (peinture, etc) pour chiffrer le montant de l’indemnité. Quant au professionnel, il sera réglé sur facture, à condition qu’il n’y ait pas de décalage avec l’estimation de l’expert. L’assureur peut avancer 75 % des frais au début des travaux et solder le paiement sur facture.

Une fois que l’expert a évalué le coup de la réfection et que vous vous êtes mis d’accord avec l’assureur sur les modalités de réfection, l’assureur vous adresse une lettre d’acceptation. Il y présente l’évaluation des travaux de réfection et sa proposition d’indemnisation. C’est le feu vert pour effectuer les travaux.

2 - La fuite doit d’abord être réparée

L’assureur ne versera aucune indemnisation tant qu’il n’a pas la preuve de la réparation de la fuite. Cette étape est incontournable, pour éviter que les mêmes causes ne reproduisent à terme les mêmes effets… Gardez à l’esprit que la réparation de la fuite n’est jamais à la charge de l’assureur. Son rôle se limite à payer les dégâts occasionnés par la fuite.

3 - Lancez les travaux quand tout est sec

Inutile de commencer quoi que ce soit tant qu’il reste de l’humidité. Evitez de réaliser des travaux provisoires, sauf si vous en avez la nécessité. Dans ce cas, parlez-en à votre assureur, il comprendra. L’origine de la fuite est dans votre propre logement ?C’est à vous de lancer les travaux dès que la zone à rénover est sèche, ce que vous pourrez évaluer à l’aide d’un testeur d’humidité. Si besoin, vous pouvez solliciter les services d’une entreprise spécialisée dans le séchage, qui pourra accélérer l’assèchement des zones endommagées.

Combien coûte la réfection d’un plafond endommagé par un dégât des eaux ?

A la seule condition d’avoir souscrit une assurance habitation, vous n’aurez rien à débourser pour la réfection de votre plafond. Votre assurance prend en charge les travaux destinés à réparer les dégâts, le plus souvent sur la base d’un rapport d’expert.

Attention : aucun assureur ne paiera la réparation de la cause du dégât des eaux. Une canalisation a craqué, un lave-linge a grillé, une douche s’est bouchée…? Quelle que soit l’origine de la fuite, c’est à son responsable de payer la réparation de l’appareil ou du matériel en cause. Par exemple, votre voisin devra changer son lave-linge défectueux ou le syndic payer la réparation d’une canalisation commune. Cette réparation doit absolument avoir été effectuée pour que l’assureur verse l’indemnisation. La preuve de réparation doit être fournie dès que possible aux assurances concernées.

Si le dégât des eaux vient de votre propre logement - vous êtes à la fois victime et responsable -, pas de panique. Là encore, votre assureur couvre les dégâts occasionnés ; il vous faudra juste payer la franchise prévue.

NB : Il est toujours utile de faire un point avec votre assureur, surtout si votre contrat est ancien, pour actualiser vos garanties. Vous avez ajouté une pièce, aménagé un grenier, investi dans du mobilier de valeur…? Vérifiez avec lui que vos garanties sont toujours en adéquation avec votre bien actuel. Gare aux (mauvaises) surprises en cas de décalage entre votre prime d’assurance et la réalité de votre bien !

 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : rwvMFD

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires