Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Refaire les enduits ou rénover sa façade : conseils et coût

Refaire les enduits ou rénover sa façade : conseils et coût

Refaire les enduits ou rénover sa façade : conseils et coût

Une façade abîmée présente un risque pour la santé de votre maison, sans parler de l’aspect esthétique et de la qualité de son isolation thermique et phonique. Pour valoriser votre habitation, la rénovation de la façade ou la réfection des enduits sont à faire régulièrement. Voici nos conseils pour ne rien oublier, de l’évaluation des besoins aux démarches administratives, étapes de chantier et coûts à prévoir.

Façade à rénover : évaluez les besoins.

Le mur extérieur de votre maison est un écran qui la protège des intempéries et de toutes les agressions extérieures naturelles. L’humidité, la moisissure, l’usure du temps, mais aussi la pollution, finissent par fragiliser la façade. Soyez vigilant à ces petites dégradations qui abîment les murs au fil du temps.

Repérez les signes de mauvais état

Quel que soit le type de votre façade, certains signes indiquent une détérioration de sa qualité.

  • La mousse prolifère ? Le mur est sérieusement atteint par l’humidité.
  • La peinture s’écaille et se décolle ? Le revêtement est peut-être atteint par l’humidité.
  • De petites fissures apparaissent ? Attention à l’infiltration de l’humidité dans le revêtement !
  • Un changement de couleur ?Pour certains matériaux, comme le béton, c’est un signe de dégradation…

À quand remonte la dernière rénovation de votre façade ?

Que vous soyez propriétaire depuis longtemps ou que vous ayez emménagé récemment, la loi vous impose un ravalement de façade tous les dix ans. Ce délais pouvant varier en fonction de votre commune, mieux vaut se renseigner auprès de la mairie.

Quoi q’il en soit, il n’est pas nécessaire d’attendre si longtemps pour soigner votre façade. Plus elle sera rénovée fréquemment, plus votre maison sera saine et moins cela vous coûtera cher.

Quel est le support actuel de votre façade ?

Avant la rénovation, il est important que vous sachiez quel type de support existe sur votre mur, afin de choisir le matériau le plus adapté à la rénovation. S’agit-il d’un support organique ou minéral ? Si vous l’ignorez, faites le test de la flamme : si vous approchez une flamme de la façade, une peinture organique va se ramollir (la peinture minéral résiste à la chaleur). Pourquoi est-il important de connaître ce détail ? Si vous essayez d’appliquer un enduit organique (résine synthétique par exemple) sur un support minéral (comme la chaux), cela ne pose pas de problème. Au contraire, vous ne pourrez pas recouvrir un support organique par un enduit minéral ; ça n’accroche pas !

Choisissez le type de revêtement de votre façade

Choisir un revêtement répond à des exigences d’efficacité mais aussi de style. Pour faire votre choix, tenez compte du matériau de base (brique, béton, pierre), du support déjà présent et de l’esthétique de la maison. Il existe différents types d'enduits : minéral, organique ou organo-minéral. Les enduits minéraux, à privilégier pour les maisons anciennes, se posent à la brosse et à la truelle. Les organiques s’appliquent généralement à la taloche. Un professionnel sera équipé pour utiliser des enduits projetables.

Entre deux enduits, faites le bon choix

Il existe deux types d’enduits : traditionnel et monocouche. L’enduit traditionnel est fait à base de chaux hydraulique et de sable régional. Réalisé sur place en bétonnière, il s’applique en deux couches talochées sur un gobetis d’accrochage. Il est particulièrement lumineux. Quant à l’enduit monocouche, c’est un produit prêt à l’emploi à base de ciment et de chaux. Il est conçu pour la brique et le parpaing, mais surtout pas pour la pierre, qu’il empêche de respirer.

Préparez votre chantier de rénovation.

Selon l’état de votre façade, une rénovation complète peut impliquer différents travaux : nettoyage, réparation et traitement, isolation, peinture et pose d’un revêtement de façade.

Rassemblez les outils

Voici les outils à prévoir : truelle, taloche, brosse métallique, marteau, chiffon, éponge et ciment de mortier.

Nettoyez la façade

Inutile de se lancer dans l’application d’un enduit sur un support sale. Avant de commencer le chantier de rénovation, commencez par un bon nettoyage. Il prendra plus ou moins de temps selon l’état de votre façade, mais c’est une étape indispensable pour la suite des opérations. Pour décrasser en profondeur vos murs, vous pouvez utiliser un nettoyeur haute pression, ou à défaut une brosse et un jet d’eau. En nettoyant les éclats de boue et traces de pollution, repérez les zones friables ou effritées à éliminer. Une fois la façade propre, vous y verrez plus clair pour observer les zones abîmées, humides ou fissurées. Parfois, le nettoyage suffit à redonner vie à votre façade si elle est en bon état.

Appliquez un anti-mousse

Si votre façade est colonisée par la mousse, pensez à utiliser un produit anti-mousse ou hydrofuge pour la protéger. Ce type de protection permettra à vos enduits ou peinture de durer nettement plus longtemps.

Préparez la surface

Tapotez votre mur de façade afin de détecter les zones où l’enduit ne tient plus. Quand ça sonne creux, vous pouvez retirer le morceau. N’hésitez pas à utiliser un marteau et un burin si le morceau résiste du fait que l’enduit tient encore un peu. C’est ce qu’on appelle le piochage. Après cela, brossez votre mur pour le dépoussiérer et éliminer lesderniers débris.

Traitez les défauts et zones abîmées

Les fissures doivent être rebouchées avant de passer un produit liquide imperméabilisant. Attention, au-delà de 2 mm de large on parle de lézardes : faites appel à un professionnel pour les traiter. De fines craquelures en toile d’araignée peuvent apparaître sur le mur ; il s’agit de faïençage. Utilisez un revêtement dédié pour masquer cette anomalie.

Appliquez l’enduit

Si votre enduit est abîmé, vous pouvez le réparer sans refaire toute la façade. Utilisez la même couleur pour rendre vos réparations quasi invisibles. Appliquez votre enduit en plusieurs étapes. Une première couche d’enduit, qu’on appelle le gobetis, plutôt liquide, est projetée sur le mur pour favoriser l’accroche.Cette première couche est ensuite couverte par une seconde, le renformis. Celui-ci est plutôt gras, préparé à la truelle avec un mélange de mortier collant : 4 volumes de sable fin tamisé, un demi volume de chaux aérienne éteinte, un demi volume de ciment de la couleur de la façade. La rénovation d’une façade en pierres demande le sablage préalable pour mettre à nu les moellons, puis l’application d’un enduit à la chaux. On peut laisser la pierre partiellement apparente, selon l’aspect esthétique recherché, en appliquant l’enduit « à pierres vues ».

Posez le revêtement de façade

Une rénovation complète s’achève par la pose d’un revêtement choisi selon l’esthétique souhaitée pour la maison. Crépi, bardage, vêtures pu placage de pierre, il existe de nombreuses finitions possible.

Pensez à toutes les démarches administratives.

La loi, c’est la loi !

Avant tout, souvenez-vous que le ravalement de votre façade est une obligation légale. La loi l’impose tous les dix ans à Paris, mais ce délais peut varier selon les communes. Informez-vous auprès de votre mairie pour connaître vos obligations. Si vous oubliez de ravaler votre façade, le maire peut vous obliger à le faire dans un délais de six mois.

Que dit le PLU de votre commune ?

D’une commune à l’autre, le Plan local d’urbanisme peut imposer des contraintes particulières. La rénovation d’une façade étant soumise au PLU, ne choisissez aucun matériau ou couleur avant d’en avoir pris connaissance.

Faites une déclaration de travaux

Avant de lancer un chantier de ravalement, il vous suffit de faire une Déclaration préalable de travaux auprès de la mairie. C’est plus compliqué si votre bâtisse est classée (Monuments historiques) ou si elle se situe à proximité d’une construction classée. Dans ce cas, votre projet de ravalement devra obtenir l’agrément de l’architecte des bâtiments de France.

Téléchargez les formulaires Cerfa 13703*05 et 13404*05 et envoyez-les à votre mairie par courir recommandé avec A/R. La mairie vous donnera un numéro d’enregistrement et la date de début des travaux. A compter de cette date, vous avez trois ans pour finaliser les démarches et réaliser vos travaux.

Déclarez l’échafaudage

Saviez-vous qu’il vous est interdit d’effectuer des travaux sur échelle au-delà de trois mètres de haut ? Un ravalement de façade impose généralement l’utilisation d’un échafaudage. S’il doit déborder sur la voie publique, demandez à la mairie une autorisation d’occupation du domaine public. Retirez en mairie le formulaire Cerfa 14023*01 (qu’on trouve aussi sur internet) ; une fois rempli, envoyez-le à la préfecture ou au Conseil général. Attention, comptez deux mois avant d’obtenir une réponse officielle.

Au cas où votre échafaudage doit être s’installer à cheval sur une propriété voisine, vous devez faire une demande d’autorisation écrite à votre voisin.

Affichez les informations

Vous avez l’obligation légale d’apposer une affiche à l’entrée du chantier avec les précisions suivantes : demande préalable de travaux (ou permis de construire) avec nom, raison sociale, date et numéro d’autorisation. On y lit la nature du projet, la superficie du terrai, l’adresse de la mairie et le nom de l’architecte s’il y a lieu.

Déclarez la fin du chantier

Dès les travaux terminés, il vous faut en prévenir les autorités via le formulaire Cerfa 13408*03, signé par le propriétaire ou l’architecte. La mairie viendra inspecter les travaux dans les trois mois pour en vérifier la conformité.

Combien coûte une rénovation de façade ?

Si vous entretenez régulièrement votre façade, le coût par opération sera plus faible que si vous faites un gros ravalement tous les deux ans. Plus votre façade est abîmée, plus les travaux sont importants et coûtent cher.

Le coût peut varier beaucoup selon le niveau de travaux à prévoir, l’état de la façade, les matériaux utilisés, les finitions attendues, la surface à rénover, la situation du bâti, etc.

Pour une rénovation de façade, comptez généralement un coût minimum de 40 euros le mètre carré. Une rénovation complète comprend la plupart du temps le décapage, la réparation des murs, la pose d’un revêtement ou d’une peinture. Si vous devez isoler votre façade, cela monte à au moins 100 euros le m2. La pose d’un revêtement de façade oscille entre 10 et 150 euros le m2 hors pose. Au total, une rénovation complète de façade peut coûter de 40 à 200 euros le m2.

Prévoyez aussi le coût de l’installation d’un échafaudage

Chaque projet étant unique, le plus simple si vous utilisez les services d’un professionnel est de demander un devis sur mesure.

 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : YecLKj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires