Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Assurance Décennale : simulateur et comparateur gratuit ! > Assurance décennale Constructeur Non Réalisateur : comment choisir ? Quel coût ?

Assurance décennale Constructeur Non Réalisateur : comment choisir ? Quel coût ?

Assurance décennale Constructeur Non Réalisateur : comment choisir ? Quel coût ?

Le constructeur non réalisateur ou CNR est un professionnel chargé de faire construire un ouvrage pour une personne tierce.

Il peut donc s‘agir d’un promoteur immobilier, d’un vendeur de bien, d’un lotisseur aménageur, d’un maitre d’ouvrage ou même d’un vendeur de bien particulier. Ce professionnel doit impérativement se protéger en souscrivant un contrat d’assurance décennale constructeur non réalisateur. Cette assurance dédiée, moins coûteuse qu’une assurance décennale classique, couvre les mêmes dommages et vices que cette dernière et pour la même durée. Faisons le point sur les caractéristiques de cette assurance, sur son coût et sur les solutions pour choisir le meilleur contrat.

Constructeur non réalisateur (CNR) : qui est-il ?

Dans le cadre des métiers de la construction, le terme de constructeur désigne la personne physique ou morale chargée de concevoir l’ouvrage (architecte, bureau d’étude, etc.) ou la personne qui réalise l’ouvrage (maçon, charpentier, etc.).

Pour l’assureur, le constructeur non réalisateur désigne la personne morale ou physique qui fait construire l’ouvrage pour une autre personne. Cela désigne donc aussi bien le vendeur d’un immeuble, que le maitre d’ouvrage, un lotisseur aménageur, un marchand de bien ou encore un promoteur immobilier. Il peut également s’agir d’un vendeur non professionnel, c’est-à-dire un particulier qui vend son bien immobilier dans les 10 ans suivant sa construction, sa rénovation ou sa réhabilitation.

Comme tous les professionnels du bâtiment, ces constructeurs non réalisateurs doivent souscrire un contrat d’assurance décennale dès lors qu’ils sont chargés d’un chantier de construction, de rénovation ou de réhabilitation, et ce, même s’ils ne réalisent pas directement les travaux. Cette nécessité s’explique par le fait qu’ils ont le rôle d’intermédiaire entre le client et les artisans. Il s’agit d’une obligation, comme le prévoit la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Ce type de couverture CNR est généralement intégré au contrat d’assurance dommages ouvrage du professionnel.

Si le constructeur non réalisateur ne souscrit pas ce contrat obligatoire, il s’expose à une amende pouvant atteindre 75 000 euros et à une peine d’emprisonnement d’une durée maximale de 6 mois. Outre ces sanctions, il doit prendre à sa charge les frais de réparation, ce qui peut compromettre la viabilité de son entreprise et conduire à sa faillite.

Un CNR particulier ne sera pas poursuivi s’il ne souscrit pas de contrat d’assurance décennale, mais la revente du bien sera très complexe dans les 10 ans suivant l’achèvement des travaux dans la mesure où le bien n’est pas protégé par la garantie décennale en cas de dommage constaté.

Que couvre une assurance décennale constructeur non réalisateur ?

Une assurance décennale CNR couvre les mêmes dommages et vices que ceux prévus par une assurance décennale classique. Sont ainsi compris les vices et dommages du gros œuvre et du second œuvre qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou de ses équipements indissociables ou les vices et dommages qui rendent le bien impropre à son usage. Elle est valable pendant une durée de 10 ans après la date d’achèvement des travaux.

Comme dans le cadre d’une garantie décennale classique, les dommages d’ordre esthétique ou issus d’un défaut d’entretien du propriétaire ou d’une dégradation volontaire ne sont pas pris en charge.

En cas de dommage constaté entrant dans le cadre de l’assurance décennale, cette garantie permet au maitre d’ouvrage d’être indemnisé pour les frais liés aux réparations nécessaires. Néanmoins, le maitre d’ouvrage doit souscrire un contrat d’assurance dommages ouvrage pour percevoir son indemnisation rapidement, et ce, sans avoir à attendre la fin de la procédure juridique.

L’assurance décennale CNR est une garantie d’assurance décennale dédiée à ce type de professionnels. Rappelons qu’elle doit être impérativement souscrite avant le début des travaux. Pendant une durée de 10 ans après la fin des travaux, le constructeur non réalisateur peut se retourner contre les différents professionnels reconnus responsables en cas de dommage avéré.

Assurance décennale constructeur non réalisateur : quel coût ?

Le coût d’une assurance décennale CNR peut sembler élevé, mais il est dérisoire au regard des risques auxquels ces professionnels sont exposés en cas de dommage. Il est très rare de souscrire ce type de contrat sans souscrire en même temps une assurance dommages ouvrage, raison pour laquelle ces deux garanties sont souvent associées.

En moyenne, il faut compter un tarif forfaitaire de 600 euros à 800 euros pour un constructeur non réalisateur particulier et une moyenne de 0,15 % du coût total des travaux pour la construction, la rénovation ou la réhabilitation de l’ouvrage pour un constructeur non réalisateur professionnel. Comme vous pouvez le constater, le prix d’une assurance décennale CNR est nettement inférieur à celui d’une assurance décennale classique.

Assurance décennale constructeur non réalisateur : comment la choisir ?

Il est important qu’un constructeur non réalisateur ne se précipite pas sur le premier contrat d’assurance décennale CNR qu’il trouve. Pour bien choisir sa garantie, il doit solliciter plusieurs devis et les comparer afin de sélectionner celle qui présente le meilleur rapport qualité/prix.

Un contrat d’assurance décennale CNR doit impérativement couvrir les besoins du professionnel qui le souscrit. Ce dernier doit donc faire le point sur ses besoins : les garanties dont il a besoin, les options qu’il lui faut ajouter à son contrat, le plafond d’indemnisation et le budget qu’il est prêt à supporter.

En tant que constructeur non réalisateur, vous pouvez opter pour plusieurs solutions. Vous avez d’une part la possibilité de démarcher les compagnies d’assurance une à une ou de faire appel à un courtier en assurance professionnelle pour trouver et négocier le meilleur contrat pour vous. Ces solutions sont efficaces, mais la première est particulièrement chronophage et la seconde est payante.

Le comparateur en ligne est une autre solution qui ne comporte que des avantages. Gratuit et sans engagement, cet outil est très pratique à utiliser et rapide. Il vous suffit de remplir un simple questionnaire qui permet de cibler votre besoin et le comparateur vous propose en quelques secondes une liste des meilleures offres du marché qui correspondent à votre requête.

Vous pouvez ensuite les étudier et les comparer à garanties égales pour trouver l’offre qui présente le meilleur rapport qualité/prix.

En outre, le comparateur en ligne a pour intérêt de vous proposer un panel d’offres issues de différentes compagnies d’assurance. Vous pouvez donc aisément vous y appuyer pour négocier des tarifs plus avantageux ou des options supplémentaires auprès de l’assureur qui a proposé la formule qui vous séduit le plus. N’hésitez pas à en profiter !

 
 

Comparateur Assurance Décennale
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : MdK2yP

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires