Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Faire poser une douche à l'italienne : conseils et coût

Faire poser une douche à l'italienne : conseils et coût

Faire poser une douche à l'italienne : conseils et coût

La douche à l’italienne, pratique et esthétique, est devenue très tendance ces dernières années. Elle s’adapte à tous les intérieurs avec élégance et sobriété, personnalisable à volonté. Elle est appréciée à tous les âges de la vie, associant plaisir et sécurité. Si elle présente de nombreux avantages, certaines contraintes techniques s’imposent néanmoins. Si vous souhaitez faire installer une douche à l’italienne, tenez compte de certains éléments incontournables…

Quels sont les avantages d’une douche à l’italienne ?

Elle s’intègre dans la déco

La douche à l’italienne est ouverte, ou semi-ouverte, et se présente de plain-pied, sans bac ni marche. Partageant le même sol que la salle de bains, elle s’harmonise avec sa décoration et s’intègre sans problème. D’autant plus que les équipements (receveur, siphon, évacuation) ne sont pas apparents.

Elle s’adapte à tous les espaces

Plus ou moins large, elle est construite sur mesure. Vous pouvez donc l’adapter à vos mensurations ou à la taille de votre salle de bains. Elle occupe une juste place, étroite ou spacieuse selon les besoins ou les contraintes du lieu. Triangulaire, asymétrique, rectangulaire… Quand on vous dit qu’elle s’adapte !

Elle a du style

Traditionnelle ou très contemporaine ? Difficile à dire, tellement les possibilités créatives sont innombrables. Vous pouvez librement choisir les matériaux de sol et de parois, tous les genres sont permis. Motifs, couleurs, sobriété… Faites votre choix, soyez créatif.

Elle apporte sécurité et confort

Bien pratique pour la douche des enfants, sa facilité d’accès est très appréciée des personnes âgées ou à mobilité réduite. Dans une douche à l’italienne, elles ont assez de place pour se mouvoir facilement, le sol est antidérapant, elles peuvent même ajouter un siège. Aucun risque de chute.

Elle est facile d’entretien

La rapidité de nettoyage est appréciable. Moins de temps passé à décaper les coins, pas besoin de se baisser, moins d’effort pour une meilleure hygiène.

4 particularités techniques d’une douche à l’italienne que vous devez connaitre

Une douche à l’italienne présente quelques contraintes d’installation. Certains logements ne sont pas conçus pour en accueillir une. Il vous faut donc effectuer quelques vérifications, pour être sûr de pouvoir accueillir la belle italienne de vos rêves…

1 - L’évacuation est enterrée : pensez à la profondeur de sol !

Assurez-vous que le raccordement à la colonne d’évacuation des eaux soit possible si vous faites enterrer la plomberie dans le sol. Vous devez également vérifier d’avoir une profondeur de sol suffisante. L’installation d’une douche à l’italienne suppose de pouvoir creuser au moins 10 ou 12 cm dans le sol. Cette profondeur est indispensable pour encastrer le bac, loger le siphon de la douche et assurer l’évacuation.

Pour que l’eau s’écoule rapidement rapide, une pente est ménagée entre le siphon et le raccordement à l’évacuation. La pente doit être de 2 à 3 %, sans quoi vous risquez des débordements. Le carrelage de la douche devra respecter la pente du receveur.

S’il n’est pas possible de décaisser le sol, vous pouvez toujours le faire surélever de 10 cm… mais vous créez ainsi une marche, pas vraiment dans l’esprit d’une douche à l’italienne ! Une autre solution est d’opter pour un bac extra-plat, qui pourrait se nicher dans une profondeur de 5 ou 6 cm. Dans certains cas, notamment en rénovation, une pompe de relevage peut compenser l’absence de profondeur en aspirant l’eau avant de l’évacuer. Mais c’est un surcoût de plusieurs centaines d’euros.

2 - L’installation est fixe : l’étanchéité doit être totale !

Une douche à l’italienne ne se démonte pas une fois en place. Pour ne risquer aucune fuite, l’étanchéité doit être impeccable. Le professionnel soigne chaque élément destiné à assurer l’étanchéité de l’installation. Feuilles d’étanchéité au fond du trou destiné au bac, bandes d’étanchéité dans les angles et sur les côtés, peinture étanche, joints du siphon, rien n’est laissé au hasard.

3 - C’est une douche ouverte : attention aux éclaboussures

Il est important de penser en amont la configuration de votre douche à l’italienne, surtout si votre salle de bains n’est pas très grande. L’idée n’est pas d’arroser vos affaires à chaque douche… Dans le cas d’un espace vraiment exigu, pensez à équiper votre douche de portes adaptées (coulissante, battante, pivotante). Vous éviterez de noyer quotidiennement votre salle de bain.

4 - Elle est facile d’accès : veillez à la sécuriser

Une douche à l’italienne est idéale pour la toilette de personnes dont certains mouvements sont difficiles. Pour que la douche se fasse avec le confort et la sécurité voulus, certains détails ont leur importance. Le revêtement de sol doit absolument être anti-dérapant, selon les normes de glissance en vigueur. Et si vous optez pour la pose d’une porte vitrée, assurez-vous qu’elle soit aux normes Securit.

Comment décorer une douche à l’italienne ?

Si l’installation doit obéir à certaines contraintes techniques, l’aspect esthétique de votre douche à l’italienne est beaucoup plus libre. Votre créativité peut s’exprimer sans limites, tellement est vaste le choix de matériaux. Si vous hésitez sur la manière d’habiller le sol et les parois de votre douche, voici un tour d’horizon des possibilités.

Pour le sol, des matériaux confortable et adaptés

  • Le carrelage est un grand classique, élégant et facile d’entretien. Quelque soit le type, l’essentiel est de choisir un carrelage antidérapant de classe C (normes PEI). Le carrelage le plus apprécié est le grès cérame, résistant aux chocs et aux taches.
  • Le béton, on l’apprécie pour son allure brute de tendre voyou. Le béton ciré a beaucoup de qualités, à commencer par son côté hydrofuge. Chic et contemporain, il sera de la couleur que vous voulez, au sol comme sur les parois.
  • La mosaïque s’accorde très bien avec la douche à l’italienne. Elle est belle, naturellement antidérapante, et se colle facilement dans les coins arrondis. Pas plus compliquée à entretenir qu’un carrelage, à condition de nettoyer de temps en temps les petits joints.
  • Le tadelakt vient tout droit des pays méditerranéens. Il saura transformer votre douche en espace accueillant et chaleureux. Cet enduit à la chaux est étanche et hyper simple à nettoyer. Son bonus est clairement son côté écologique.
  • La pierre, c’est le must de l’élégance ! Choisissez une pierre non glissante pour une douche à l’italienne du plus grand chic. Mais attention, c’est un matériau fragile qui demande un entretien attentif. De plus, la pierre est lourde ; si votre salle de bains est à l’étage, pensez à renforcer le sol et les murs. Si vous tenez au chic de la pierre mais sans les inconvénients, tournez-vous vers le granito (ou terrazzo), un revêtement fait de pierre et marbre dans une base ciment.

Pour les murs, place à la déco !

Si vous voulez jouer l’unité, gardez le même matériau pour le sol et les parois de votre douche à l’italienne. Mais ce n’est pas une obligation ; le contraste a aussi son charme.

  • Le carrelage offre une infinité de choix. Vous pouvez jouer avec la taille des carreaux, leur teinte, les multiples décors possibles… Veillez simplement à choisir des carreaux résistants à l’humidité et faciles à nettoyer.
  • La faïence est trop fragile pour orner le sol. Par contre, elle est du plus bel effet sur les parois. Craquez pour la brillance et le charme rétro de la faïence émaillée.
  • Les panneaux muraux se présentent en différentes matières : béton, verre, résine… Ils ont l’avantage d’être simples à poser ; leur étanchéité parfaite les dispense de joints. Appliquez-leur un petit traitement anti calcaire pour éviter les dépôts blancs et vous simplifier le nettoyage. Vous apprécierez leur style très contemporain.
  • Les accessoires peuvent aussi être harmonisés avec le style de la douche. Pour personnaliser la bonde par exemple, vous serez étonnés de la diversité des propositions…

Faire poser une douche à l’italienne, combien ça coûte ?

Il faut admettre qu’une douche à l’italienne est nettement plus chère qu’une douche classique. Cela s’explique par la complexité des travaux d’installation. Il ne s’agit pas d’une simple pose, mais d’une installation « en dur » qui impose le recours au travail d’un professionnel qualifié.

  • On note une différence cependant entre la « vraie » douche à l’italienne, pour laquelle il faut creuser et installer une chape hydrofuge, et une douche avec receveur. Dans le deuxième cas, le receveur est prêt à poser. Vous économisez la fabrication de la pente, déjà intégrée. Reste à carreler le receveur pour lui donner l’air d’une vraie douche à l’italienne. Ce type de modèle à coûte de 150 à 500 euros environ.
  • Pour une douche avec chape, le budget englobe la fabrication de la chape, le système d’évacuation, le revêtement et les accessoires (porte vitrée par exemple). Le coût du système d’évacuation varie énormément selon qu’il s’agit d’un simple siphon (à partir de 50 euros) ou d’une rigole. L’effet caniveau est plus joli, mais il coute entre 300 et 600 euros.
  • Les accessoires ont un coût variable. Une porte vitrée coûte plus ou moins cher selon la qualité du verre, son traitement anticalcaire, ses motifs personnalisés, le type d’ouverture, ses dimensions, son éclairage, sa capacité chauffante… L’entrée de gamme se situe autour de 200 euros en taille standard. Mais cela peut monter à 1000 euros avec un maximum d’options !
  • Le type de revêtement choisi, pour le sol et les murs, aura aussi un impact sur le prix. Entre un carrelage basique à 20 euros le m2, une céramique à 170 euros le m2 ou un béton mélangé de pierre naturelle à plus de 400 euros le m2… l’éventail est large !
  • La colonne de douche est une part importante du prix, variant de 150 à plus de 500 euros selon la qualité et les options choisies.
  • Au prix de ces éléments, ajoutez celui de la main d’œuvre. L’installation d’une douche à l’italienne requiert les compétences d’un spécialiste. Les travaux sont complexes et précis ; vous gagnerez largement à faire intervenir un pro.
  • La pose d’une douche à l’italienne revient nettement moins cher lors de la construction neuve que dans le cadre d’une rénovation, où des travaux d’adaptation sont souvent à prévoir. Rien que les travaux de plomberie peuvent se chiffrer de 500 à 1500 euros ou plus. Tout dépend de ce que vous souhaitez, et de différents paramètres comme la taille de la douche ou celle de la disposition de votre salle de bains…

Faire poser une douche à l’italienne est toujours un chantier sur mesure, pour le quel vous devez demander un devis. Le budget total se situe habituellement entre 2000 et 5000 euros, même s’il peut aller bien au-delà.

 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Yxa9jg

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires