Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Faire poser une alarme dans une maison : conseils et coût

Faire poser une alarme dans une maison : conseils et coût

Faire poser une alarme dans une maison : conseils et coût

En 2020, ce sont près de 490 000 ménages français qui ont été victimes d’effraction ou de tentative d’effraction de leur domicile d’après les données publiques publiées par le ministère de l’Intérieur, en recueillant l’ensemble des déclarations et dépôts de plaintes auprès des forces de gendarmerie et de police.

Chaque année, les chiffres grandissent, et pour la plupart de ces vols ou tentatives de vols, il s’agit d’opérations orchestrées en pleine journée, bien souvent entre 14h00 et 16h00. Quant aux périodes les plus propices, c’est évidemment en l’absence des propriétaires et du voisinage avec 1/3 des cambriolages l’été, et 12% à Noël et au Nouvel An ! Exit l’idée reçue du voleur qui dérobe tout l’hifi et l’électroménager, 60% des objets volés sont les bijoux et l’argent liquide, le tout en moyenne en 3 minutes.

Il s’agit donc de cambriolages très rapides, où les malfaiteurs iront directement aux endroits les plus classiques pour trouver ce type d’objets : le placard de l’entrée, le tiroir du buffet, la table de nuit ou encore le meuble de salle de bain. Malheureusement, il est difficile d’anéantir ce fléau, mais des solutions existent pour mieux protéger son domicile : faire poser une alarme s’avère être un bon moyen pour se protéger davantage, se mettre en sécurité et dissuader. A qui faire appel et quel budget y consacrer ? Non conseils.

Quelle alarme choisir ?

Choisir son alarme ne relève pas du hasard. Le choix devra s’étudier selon le niveau de sécurité souhaité et/ou nécessaire, le quartier, la proximité du voisinage, l’accessibilité du logement, vos habitudes, le temps de présence en journée, etc.

Les deux types d’alarme existant sur le marché

Deux types différents existent : le filaire et le sans fil. Si le sans fil est évidemment plus moderne et préféré par les nouveaux propriétaires, le filaire reste une valeur sûre et a su s’adapter aux évolutions technologiques. Egalement, qu’elle soit filaire ou non, il existe plusieurs systèmes d’alarme : les alarmes autonomes qui sont sous votre unique responsabilité, et les alarmes reliées à une société de télésurveillance pour un service de protection 24h/24 et 7j/7.

L’alarme filaire

Elle est moins populaire car plus difficile à installer et donc plus coûteuse à la pose. Des travaux de maçonnerie seront probablement nécessaires pour le passage de câbles. Cependant, son système reste le plus performant car il permet d’intégrer de multiples détecteurs. Il présente également le gros avantage d’être impossible à pirater, la moindre section d’un fil étant automatiquement détectée et signalée. L’alarme filaire est très fiable avec une durée de vie de 20 ans en moyenne.

L’alarme sans fil

Elle est aujourd’hui la plus répandue sur le marché, principalement pour sa facilité d’installation, mais aussi pour sa discrétion. Elle est composée d’une centrale de paramétrage et d’un détecteur d’alarme, voire même parfois une sirène ou un transmetteur GSM qui est relié à votre téléphone pour activer, désactiver ou contrôler à distance le système en visualisant en temps réel ce qu’il se passe chez vous.

D’autres options pourront s’ajouter au système classique : un système antibrouillage, un détecteur de chocs et d’ouverture, un détecteur de mouvements (idéalement infrarouge et thermique), un détecteur volumétrique (d’une pièce en particulier), un détecteur périmétrique (d’un secteur en particulier), l’interphonie (hauts parleurs interpelant directement les cambrioleurs), une ou plusieurs caméras de surveillance, un bouton SOS (une pression et les forces de l’ordre sont appelés), etc.

Miser sur les produits labellisés

Mieux vaudra miser sur la qualité en installant un produit labellisé. Idéalement, pour une efficacité prouvée, il faudra veiller à se prémunir d’un système labellisé NF A2P ou APSAD :

  • La norme NF A2P est une fusion entre la NF (Norme Française) délivrée par l’AFNOR qui est un organisme de normalisation, et l’A2P (Alarme Prévention Protection) qui est délivrée par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection). Trois niveaux de sécurité sont proposés par la NF A2P : le premier étant le plus simple, souvent retenu par les particuliers, le second pour un milieu de gamme, et le troisième et dernier souvent utilisé par les commerçants ;
  • La certification APSAD (Assemblée Plénière de Sociétés d’Assurances Dommages) atteste de la qualité de systèmes de sécurité, qu’ils soient anti-intrusion, incendie ou autre. L’installation devra répondre à un ensemble de spécifications techniques pour pouvoir être certifiée.

Notons qu’une alarme certifiée ou normée permet de bénéficier d’une réduction sur sa cotisation annuelle d’assurance habitation, selon les termes du contrat d’assurance. .

A qui faire appel pour l’installation ?

Il est déconseillé de poser son alarme soi-même, bien qu’elle soit sans fil et a priori simple à installer. Il s’agit d’un système de protection qu’il est important de faire poser par un expert de la sécurité qui s’assurera de son opérationnalité. Certains paramètres ne sont pas évidents à définir, comme le positionnement des capteurs, l’angle de détection, etc. Faire appel à un professionnel vous permettra de bénéficier d’une formation au fonctionnement du système d’alarme, d’un interlocuteur dédié pour toute question, d’une visite de contrôle après l’installation, et de la garantie d’installation.

Deux professionnels peuvent installer votre système d’alarme : soit un artisan électricien, soit un installateur spécialisé en alarme. Si les deux peuvent installer tout type d’alarme, on préfèrera le premier pour les alarmes filaires, et le second pour les sans fil. Dans les deux cas, les certifications NF Service et APSAD seront gage de sérieux et de fiabilité.

Combien ça coûte ?

Comme toute prestation, le coût peut varier d’un extrême à l’autre selon le système choisi et les options ajoutées. A titre indicatif, l’installation d’une alarme filaire variera de 450 à 2 500€, comprenant le matériel, l’intervention du professionnel, la formation à l’utilisation, le service après-vente. L’installation d’une alarme sans fil variera quant à elle de 600 à 3 500€. De façon générale, le coût moyen d’une installation pour une maison, tout type d’alarme confondu, avoisine les 1 360€. On estime à environ 100 à 300€ le coût d’installation d’une caméra de surveillance, avec un abonnement mensuelle de surveillance visuelle allant de 15 à 200 €, selon si l’on opte pour la télésurveillance standard, optimale, ou pour la vidéosurveillance.

Evidemment, à ce prix doivent être associés divers paramètres en plus des options retenues, comme par exemple la superficie du logement à sécuriser ou le secteur géographique. Les tarifs présentés valent pour une maison d’une superficie moyenne de 100m².

Quelles bonnes habitudes mettre en place pour prévenir du vol ?

Au-delà de l’entraide entre voisins qui présente tout de même ses limites, et de l’alarme qui s’enclenchera lors du vol, il est vivement conseillé de mettre en place quelques bonnes pratiques dans son quotidien, pour se sentir plus en sécurité.

Une porte d’entrée sécurisée

On a tous vu ce film où un cambrioleur déverrouille une porte d’entrée en quelques secondes ? Et bien malheureusement, dans la vraie vie aussi, cela ne prend que quelques secondes pour les voleurs les plus aguerris. Pour mener la vie dure à qui voudrait s’y frotter, il est largement conseillé d’opter pour une porte d’entrée sécurisée avec une serrure multipoints de haute sécurité, idéalement une certifiée A2P (Assurance Prévention Protection), qui est la seule certification attestant de la résistance à l’effraction. En plus de la serrure, mieux vaudra choisir une porte blindée, qui est bien plus difficile à forcer. Plus le malfaiteur perdra de temps à essayer d’entrer, plus il s’exposera aux alertes du voisinage, moins il y a de risques qu’il s’acharne pour rentrer et avec de la chance, il passera sa route.

Un éclairage avec détection de mouvement

En plus d’être très pratique pour rentrer chez soi en pleine nuit noire, il peut suffire à dissuader un malfaiteur peu sûr de lui puisqu’il l’exposera au regard des voisins et passants.

Bloquer les baies-vitrées

Plus elles sont grandes, plus on les adore. Le problème, c’est que les cambrioleurs aussi ! Une baie vitrée classique se force en une poignée de secondes. Notons qu’il est également possible d’ajouter une serrure aux volets, ce qui compliquera à nouveau la tâche à toute personne malintentionnée.

Une maison connectée

On met le doigt sur une technologie plus récente, mais qui peut être très efficace et dissuasive. Si l’on revient sur les horaires les plus habituels des cambriolages, ils ont généralement lieu sur le créneau 14h-16h, soit au moment où vous êtes au travail, en balade ou à toute activité que l’on fait logiquement après déjeuner, en début d’après-midi. Cela signifie que les voleurs ne frappent pas par hasard. Ils observent bien souvent les habitudes des habitants, et repèreront si une poubelle n’est pas sortie le matin de la levée hebdomadaire, si une boîte aux lettres déborde de publicités, ou bien si les volets restent fermés durant la journée. Opter pour un système connecté permettant d’ouvrir ou fermer ses volets à distance, ou encore de répondre à l’interphone à distance, peut avoir un très bon pouvoir dissuasif pour le cambrioleur.

Profiter de l’opération « Tranquillité vacances »

Il suffit de se présenter au poste de police ou à la brigade de gendarmerie et d’indiquer vos dates d’absence. Votre adresse sera ajoutée à la patrouille de surveillance, de jour comme de nuit, et en semaine comme en week-end.

Installer un coffre fort

On en blague et on se dit « oh pour ce qu’il y a à voler ici ! ». Et bien oui, il y a probablement des objets de valeurs, a minima à valeur sentimentale. Faire le choix d’installer un coffre fort et d’y placer les bijoux ou l’argent liquide lors de vos absences peut être une bonne chose.

Ne pas trop en dire sur les réseaux sociaux

Et oui, les fameux réseaux sociaux où l’on se languira de poster notre hâte d’un départ imminent, nos plus belles photos de vacances ou encore un décompte des derniers jours à se dorer la pilule avant de reprendre le train-train maison-boulot-dodo ! Si vos proches seront enchantés d’avoir de vos nouvelles, d’autres personnes malveillantes peuvent saisir ces informations pour programmer une petite visite de votre domicile. Discrétion sur les réseaux sera toujours la meilleure des armes, pas que pour les cambriolages d’ailleurs !

 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : AEYzbb

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires