Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Faire poser une VMC : conseils et coût d’installation

Faire poser une VMC : conseils et coût d’installation

Faire poser une VMC : conseils et coût d’installation

La bonne ventilation d’un logement est essentielle. Elle assainit la maison en cas d’humidité importante, assure le renouvellement régulier de l’air et apporte à votre système de chauffage une sécurité supplémentaire.

Sans compter des économies d’énergie non négligeables, puisqu’une maison correctement ventilée et assainie peut consommer 10 % de chauffage en moins. Ajoutez à cela que c’est bon pour le confort et la santé des habitants. Mais comment choisir le type de VMC, par qui le faire installer, combien ça coûte ? Voici nos conseils pour faire installer un système de Ventilation Mécanique Contrôlée dans votre logement.

Ventilation rime avec obligation

Toute habitation construite après 1982 doit obligatoirement disposer d’un sytème de ventilation. En réalité, cette obligation est inscrite dans la loi depuis un arrêté de 1958 précisant la nécessité de ventiler chaque pièce. Un arrêté de 1969 ajoute le principe de la ventilation générale et permanente de tout logement. Mais au-delà de l’obligation légale, une VMC - véritable barrage à l’humidité - ne peut que vous apporter un vrai confort de vie. Adieu les moisissures et autres composés volatiles suspects qui envahissent votre intérieur… et vos poumons. Bonjour l’air propre et sain et la respiration sereine !

La ventilation d’un logement est un élément incontournable de la rénovation d’une maison si on veut en améliorer les performances énergétiques. L’installation d’une VMC est également conseillée pour les logements anciens qui souffrent d’humidité. En cas de vente, une maison est valorisée par un pack énergétique complet : isolation thermique, chauffage performant et VMC.

Faites appel à un professionnel certifié

La pose d’une VMC exige un savoir-faire dans le domaine de la rénovation énergétique. Avec un artisan certifié RGE, c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement, vous êtes assuré d’une prestation de qualité et répondant aux critères environnementaux les plus exigeants. N’hésitez pas à demander plusieurs devis (au moins trois) avant de faire votre sélection. S’il est certifié, vous pouvez souvent vous fier en plus à la bonne réputation d’un artisan local.

Une VMC n’est pas si simple à installer. Un professionnel doit résoudre des difficultés d’installation complexes. Choisir le lieu où sera installée la centrale de ventilation, éviter la condensation et les vibrations, bien positionner les arrivées d’air, effectuer les raccordements électriques, percer les murs pour faire circuler le gainage… Il vaut mieux laisser ces tâches à un professionnel capable de mener l’installation de votre VMC dans les règles de l’art.

Quel type de VMC choisir ?

Voici un petit tour d’horizon des différents systèmes de ventilation mécanique, pour que vous puissiez choisir celui qui vous convient. Chacun ayant ses particularités techniques, choisissez en fonction des besoins de votre logement.

La VMC simple flux :

Ce modèle de base, installé généralement dans une cuisine ou une salle de bain, ne présente qu’une seule entrée d’air et une seule sortie. La VMC simple flux aspire l’air des pièces humides et le rejette à l’extérieur par une bouche d’extraction. Parallèlement, elle introduit l’air frais par des entrée d’air situées au-dessus des fenêtres des pièces de vie. Ce type de VMC ne dispose d’aucun système de filtration ou de pré-chauffage. Simple, basique.

La VMC double flux :

Ce type de VMC fonctionne avec un double réseau d’aération. Un premier réseau fait entrer l’air extérieur via la toiture et le ventile dans les pièces. Un second réseau évacue l’air chaud et vicié vers l’extérieur. Ce va et vient crée un échange thermique : le froid entrant est réchauffé, la maison reste à température constante. Le système double flux ne se contente pas de ventiler la maison, il la chauffe en même temps ! Avec 10 % de chauffage en moins, ce sont des économies à la clé ! Ce modèle existe en version hygrogérable. Petite précision : la performance d’une VMC double-flux suppose une parfaite étanchéité de la maison, ce qui la réserve plutôt aux constructions neuves ou récentes.

La VMC hygroréglable :

Il s’agit d’une option proposée sur les deux types de VMC, simple flux et double flux. Cette fonction détecte automatiquement le niveau ambiant d’humidité et déclenche la ventilation en fonction. Indispensable pour disposer en permanence d’un air de bonne qualité.

La VMC gaz :

Si vous avez une chaudière ancienne, en particulier au gaz, il est utile (et parfois obligatoire) d’installer une VMC gaz à proximité. Celle-ci évacue les émanations de gaz d’une pièce insuffisamment aérée, apportant à votre installation de chauffage une vraie sécurité. Elle évacue ainsi tout risque pour votre santé.

La VMR :

Ce système de Ventilation Mécanique Répartie s’utilise en cas de rénovation d’un logement ancien, quand l’installation d’une VMC se révèle impossible. Elle fonctionne avec un extracteur indépendant. Pratique pour un logement ancien, elle n’est pas conseillée pour le neuf, étant assez éloignée des nouvelles normes énergétiques.

La VMP :

La Ventilation Mécanique Ponctuelle constitue une alternative pour les logements très anciens où l’installation du gainage d'une VMC se révèle trop complexe. Elle fonctionne à l’aide d’un extracteur d’air qui se déclenche ponctuellement, soit par détection du taux d’humidité, soit sur allumage. Entrée et sortie d’air sont installées dans la même pièce.

En général, le meilleur choix consiste dans la VMC double flux hygrogérable, qui a aussi l’avantage d’être éligible aux aides financières prévues pour la transition écologique. Mais à vous de voir ce qui correspond aux réalités de votre habitation.

Pensez à l’entretien

Une VMC dure environ 20 ans, à condition d’être correctement entretenue. Chaque trimestre, il faudra prévoir un dépoussiérage du système, avec démontage des bouches d’aération, aspiration et nettoyage au chiffon. Il est nécessaire de dégraisser de temps à autre les bouches d’aération et les filtres, ainsi que le ventilateur, et de changer les piles et les filtres usés. Tous les trois ans, un professionnel qualifié doit faire une révision complète de votre VMC. Lors de l’installation d’une VMC dans les combles, pensez à ce qu’elle soit accessible pour en assurer l’entretien.

Quel budget prévoir pour une VMC ?

Le coût global de votre installation peut varier en fonction du modèle de VMC, de la complexité de la pose (pouvant nécessiter l’intervention d’un professionnel ou d’une équipe), du temps de travail et de la configuration de votre habitation. Certaines sont éligibles aux primes à la rénovation, sans oublier les économies de chauffage qui peuvent atteindre 10 % de votre facture.

  • Le prix de l’installation d’une VMC simple flux varie de 700 € (modèles de base) à 1 400 € (VMC hygroréglables) tout compris. La VMC seule coûte de 50 à 450 euros.
  • Pour une VMC double flux, l’installation coûte de 3 500 à 5 500 euros (le coût de la VMC seule oscillant entre 550 et 3500 euros). La bonne nouvelle, c’est que cette somme peut être réduite grâce aux aides publiques accordées dans le cadre de la rénovation énergétique. Renseignez-vous sur les aides possibles : éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’, TVA réduit à 5,5 %…
  • Avec une VMC hygrogérable (simple flux ou double-flux), qui ne se déclenche qu’en fonction de l’humidité ambiante, vous ferez des économies d’énergie. A l’achat, une VMC hygrogérable coûte entre 150 et 250 euros, auxquels il faut ajouter le coût de la main d’œuvre.
  • La VMC gaz coûte de 350 à 650 euros hors installation.
  • Pour une VMR, il vous faudra débourser 400 à 700 euros à l’achat. Facile à installer, la main d’œuvre ne coûtera pas trop cher.
  • Pour une VMP, prévoyez environ 150 euros hors installation.
 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : xvMU5X

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires