Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Déménagement > Conseils Déménagement > Comment financer son déménagement ?

Comment financer son déménagement ?

Comment financer son déménagement ?

Un déménagement est toujours synonyme de dépenses à prévoir. Pour payer un déménageur professionnel ou, pour un déménagement réalisé par soi-même, louer un véhicule, acheter des cartons et toutes les protections nécessaires au transport des biens, etc.

On estime qu'un déménagement coûte 1 000 euros en moyenne, mais ce coût peut être bien plus élevé en fonction de ses caractéristiques (volume des biens à déménager, distance à parcourir, déménagement à l'étranger, etc.). C'est pourquoi beaucoup de personnes cherchent à être aidées pour financer ces dépenses. Des solutions existent heureusement pour financer en partie ou totalement son déménagement, de la souscription d'un prêt aux aides au déménagement proposées par certains organismes, par exemple.

Souscrire un crédit à la consommation

Souscrire un crédit est souvent la seule solution pour financer un déménagement, en particulier pour les personnes qui disposent d'un budget trop serré pour faire face à ces dépenses qui peuvent être élevées ou qui n'ont pas d'argent de côté.

Il est possible de souscrire plusieurs types de crédit à la consommation pour financer son déménagement.

Un crédit renouvelable

Un crédit renouvelable désigne un prêt dont la durée est limitée à un an, mais qui peut être renouvelé à chaque date anniversaire. Il permet à l'emprunteur de disposer du montant qu'il emprunte de manière fractionnée, aux dates de son choix, c'est-à-dire qu'il peut utiliser ce crédit quand il en a besoin.

Le crédit renouvelable présente l'avantage de pouvoir être résilié ou suspendu à tout moment. L'emprunteur a aussi la possibilité de réduire le montant maximum de son crédit quand il le veut. Si les fonds ne sont pas utilisés pendant un an, après en avoir informé l'emprunteur, l'organisme prêteur peut résilier de plein droit un crédit renouvelable.

Un crédit affecté

On parle de crédit affecté pour désigner un crédit à la consommation destiné à financer l'achat d'un bien ou d'un service, dont le déménagement fait donc partie.

La particularité d'un crédit affecté réside dans le fait, comme son l'indique, qu'il est lié à un contrat de vente avec un prestataire. C'est pourquoi certaines sociétés de déménagement proposent elles-mêmes ce type de crédit à leurs clients pour les aider à financer leur déménagement.

Un crédit affecté commence à être remboursé au moment de la fourniture de la prestation. Il est aussi possible de le solder par anticipation, partiellement ou en totalité, moyennant toutefois dans certains cas le paiement d'une indemnité.

Un microcrédit personnel

Un microcrédit personnel est un crédit à la consommation qui s'adresse, à condition qu'elles puissent le rembourser, aux personnes ayant des faibles ressources ou une situation professionnelle précaire, et qui sont exclues du système bancaire classique, dans le but de financer l'achat d'un bien ou d'un service destiné à améliorer leur situation.

Une solution à envisager donc pour les personnes dans ces situations qui n'ont pas les moyens financiers, sans avoir à emprunter de l'argent, de prendre en charge le coût de leur déménagement en raison, par exemple, d'une embauche.

Ce type de crédit peut être souscrit auprès d'une banque par l’intermédiaire d’un réseau d’accompagnement social (une association à vocation sociale, d'insertion, de lutte contre l'exclusion, une régie de quartier, un Centre communal d'action sociale ou encore une maison pour l'emploi).

Le taux d'intérêt d'un microcrédit personnel est fixé par la banque (généralement entre 1,5 % et 4 %), mais cette dernière ne facture pas de frais de dossier et aucune caution n'est demandée pour pouvoir en bénéficier.

Le montant d'un microcrédit personnel est au minimum de 300 euros et au maximum de 8 000 euros et sa durée est comprise entre 6 mois et 7 ans.

Se renseigner sur une éventuelle participation financière de son employeur

Certains salariés du privé peuvent être aidés financièrement par leur employeur pour couvrir une partie des frais liés à leur déménagement. En effet, selon leur secteur d'activité, et plus précisément la convention collective qui s'y applique, le versement d'aides peut être prévu en cas de déménagement. Chaque salarié doit donc se rapprocher de son employeur pour savoir si ce type de soutien financier pour déménager est possible.

En revanche, les agents de la fonction publique disposent de dispositifs destinés à financer leur déménagement si ce dernier fait suite à leur changement d'affectation qui a pour conséquence de déménager dans une autre ville ou dans la même commune s'ils libèrent un logement de fonction parce qu'ils partent à la retraite ou suite à une mise en congé pour longue maladie ou de longue durée, par exemple.

Les fonctionnaires peuvent également bénéficier de ce que l'on appelle une Prime spéciale d'installation (PSI) à l'occasion de leur première affectation, ou d'une mutation, s'ils déménagent pour travailler dans certains territoires (dans la région Ile-de-France et dans certaines communes de l'agglomération de Lille définies par décret).

Les agents publics de la fonction publique d'État ont, de leur côté, la possibilité de recevoir une "Aide à l’installation des personnels de l’État (AIP)" qui peut les aider à financer leur déménagement, lors de la prise de leur premier poste ou s'ils sont affectés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

S'informer sur les aides au déménagement possibles

Il existe différentes aides dont il est possible de bénéficier, dans certaines conditions, pour permettre de financer son déménagement. Ces aides sont versées par des organismes de la Sécurité sociale ou Action Logement, par exemple. Certaines s'adressent aussi à des publics spécifiques comme les salariés ou les retraités, par exemple.

La prime de déménagement pour les familles nombreuses

La Caisse d'allocations familiales (Caf) et la Sécurité sociale agricole (MSA) octroient des primes destinées à financer son déménagement. Ces dernières s'adressent aux familles nombreuses c'est-à-dire à celles qui, dans les 6 mois qui suivent leur déménagement, ont au moins 3 enfants à charge (nés ou à naître). D'autre part, leur déménagement doit avoir lieu entre le premier jour du mois civil suivant le troisième mois de grossesse et le dernier jour du mois civil précédant le deuxième anniversaire du dernier enfant.

Cette prime de déménagement qui permet de financer une partie des dépenses occasionnées à cette occasion, qu'il soit pris en charge par un déménageur ou réalisé soi-même, est aussi accordée si ces familles sont éligibles soit à l’Aide personnalisée au logement (APL), soit à l'Allocation logement à caractère familial (ALF) pour leur nouveau logement.

Le montant de cette aide varie selon les dépenses engagées pour un déménagement. Mais elle est au maximum de 1 013,47 euros pour une famille avec 3 enfants (+ 86,46 euros par enfant supplémentaire). Elle est versée en une seule fois par la Caf ou la MSA.

L'aide du Fonds de solidarité pour le logement

Les départements disposent d'un Fonds de solidarité pour le logement (FSL) qui permet aux personnes qui ont des difficultés financières de bénéficier d'une aide financière pour leur déménagement. Cette dernière, qui peut prendre la forme d'un versement d'argent ou d'un prêt aux conditions intéressantes, est donc soumise à des conditions de ressources.

Chaque département fixe le montant de cette aide financière et les conditions pour être éligible. Ce montant varie donc selon les territoires. Pour en bénéficier, les allocataires de la Caf peuvent en faire la demande auprès de cet organisme. Pour les autres, il convient de s'adresser aux services de son département.

Des aides au déménagement pour les salariés

Les salariés d'une entreprise non agricole qui emploie moins de 10 personnes ont la possibilité de bénéficier d'une aide pour les aider à financer leur déménagement de la part de l'organisme Action Logement, l'acteur de référence du logement social et intermédiaire en France qui se donne pour objectif d’une manière générale de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi.

Cette aide au déménagement est nommée "Mobili-pass". Elle est allouée soit sous la forme d'une subvention, soit d'un prêt, mais les deux peuvent aussi se cumuler.

"Mobili-pass" s'adresse à ces salariés qui déménagent pour des raisons professionnelles, suite à une embauche, à une mutation professionnelle, ou au déménagement de leur entreprise. Pour en bénéficier, la distance entre l'ancien et le nouveau domicile du salarié doit être supérieure à 70 kilomètres ou respecter un temps de transport supérieur à 1 h 15. Une condition toutefois non requise pour les salariés qui font l'objet d'une mutation professionnelle en raison du déménagement de leur entreprise ou d’une procédure collective au sein de leur société.

Le montant de l'aide "Mobili-pass" est variable selon le territoire où se situe le nouveau logement. La France est en effet découpée en cinq zones (A, A bis, B1, B2 et C) caractérisées par leur situation en matière de fort déséquilibre entre l'offre et la demande de logements.

Montant maximum de l'aide "Mobili-pass" selon le territoire

Nouvelle zone de résidence

Subvention

Subvention et prêt

Zone A, A bis et B1

2 200 €

3 500 €

Zone B2 et C

1 900 €

3 000 €

À noter : les salariés agricoles peuvent également, dans les mêmes conditions, bénéficier d'une aide pour financer leur déménagement qui s'appelle "Agri-Mobilité".

Des aides au déménagement pour les retraités

Les retraités qui déménagent ont la possibilité de recevoir des aides destinées à financer les dépenses qu'ils engagent à cette occasion. Certaines caisses de retraite prévoient en effet le versement de ce type d'aides.

Par exemple, l'Assurance retraite accorde une "Aide aux retraités en situation de rupture", c'est-à-dire qui sont dans une situation difficile temporaire (perte d’un proche, nécessité d’un déménagement, entrée du conjoint en maison de retraite médicalisée, etc.). Cette aide représente une participation financière dont le montant dépend des ressources des retraités concernés et qui s’élève au maximum à 1 800 euros par bénéficiaire et par an.

Autre exemple : les retraités qui dépendent de l'Ircantec, le régime de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques, peuvent bénéficier d'une participation financière pour leur déménagement, sous certaines conditions, qui peut couvrir au maximum 90 % des dépenses engagées. Cette aide est soumise à conditions : il faut totaliser un minimum de points à l’Ircantec (900 points pour une retraite personnelle et 450 points pour une retraite de réversion) ; avoir cotisé à l'Ircantec au moins dix ans ; et percevoir des ressources annuelles inférieures à 15 053 euros pour une personne seule, à 24 008 euros pour un couple.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Lhxwpk

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires