Vous êtes ici : Actualités autour de l'immobilier > Actualité Immobilière > Hausse du taux du PEL : va-t-il redevenir intéressant en 2023 ?

Hausse du taux du PEL : va-t-il redevenir intéressant en 2023 ?

Hausse du taux du PEL : va-t-il redevenir intéressant en 2023 ?

Le gouvernement a annoncé la revalorisation du taux de rémunération du PEL, et même son doublement, pour tous les PEL qui seront ouverts à partir du 1er janvier 2023. Une bonne nouvelle donc pour les ménages qui souhaitent épargner pour se constituer notamment un apport en vue d'un futur achat immobilier, mais aussi bénéficier d'un prêt avantageux, qu'il est possible d'obtenir grâce à un PEL, pour financer un tel projet. Malgré cette hausse inédite du taux du PEL, ce produit d'épargne ne rivalisera pas encore avec d'autres plus intéressants en termes de rendement financier.

Qu'est-ce que le PEL ?

Le Plan d'épargne logement (PEL) est un produit d'épargne réglementé qui permet d'économiser et de se constituer une réserve d'argent en vue de financer l'achat d'un bien immobilier ou de réaliser certains travaux dans un logement. Cette épargne donne en plus la possibilité d'obtenir un prêt aux conditions avantageuses et, dans certains cas, de bénéficier d'une prime versée par l'État, mais seulement pour les PEL ouverts avant 2018.

N'importe qui peut ouvrir un PEL auprès d'un établissement bancaire, même une personne mineure. En revanche, il n'est pas possible de détenir plusieurs PEL à la fois.

L'ouverture d'un PEL implique de verser dès le départ une somme minimum fixée à 225 euros au moins. D'autre part, il est obligatoire ensuite d'effectuer des versements (par mois, par trimestre ou par semestre, selon le choix de l'épargnant ou en fonction du contrat signé) d'au moins 540 euros par an, soit 45 euros par mois. Un PEL peut également être abondé par d'autres versements que ceux périodiques prévus au départ.

Placer de l'argent sur un PEL signifie aussi bénéficier d'intérêts, dont le taux est fixé à 1 % depuis le 1er août 2016, et qui est garanti tout au long de la durée de vie d'un PEL. Un taux d'intérêt qui va connaître une augmentation au 1er janvier 2023 comme nous le verrons plus loin.

À noter : le taux d'intérêt du PEL ne peut légalement pas descendre en dessous de ce niveau de 1 %.

Ces intérêts s'ajoutent au capital épargné tous les 31 décembre de chaque année. On parle ici d'un taux brut, c'est-à-dire avant le prélèvement de frais par la banque auprès de laquelle un PEL est ouvert. Les taux d'intérêt perçus dans le cadre d'un PEL sont soumis à l'impôt sur le revenu pour ceux ouverts depuis 2018, à hauteur de 12,8 %, ainsi qu'aux prélèvements sociaux (17,2 %).

Autre particularité d'un PEL : il n'est pas possible d'y épargner plus de 61 200 euros. De plus, la durée minimale d'un PEL est en principe de 4 ans. Il est toutefois possible de retirer son épargne avant cette durée mais, dans ce cas-là, le montant du prêt qu'il est possible d'obtenir grâce à ce produit d'épargne est limité. De la même manière, il existe une durée maximale : il est ainsi possible d'alimenter un PEL pendant 10 ans maximum. Au-delà, les versements ne sont plus possibles mais le PEL continue de produire des intérêts pendant 5 ans ensuite.

Un PEL permet aussi d'obtenir un prêt avantageux

Détenir un PEL depuis au moins 4 ans permet à son titulaire d'obtenir un prêt au taux d'intérêt avantageux (2,20 %), un taux intéressant d'autant plus que ce prêt est octroyé pour une durée relativement courte de 15 ans. Le prêt adossé à un PEL est appelé un prêt d'épargne logement, et il est destiné à financer l'achat ou la construction d'un logement, tout comme des travaux dans son habitation actuelle, en particulier des travaux d’économie d’énergie (isolation thermique, amélioration du chauffage, recours à des sources d’énergie nouvelles, etc.).

Le montant de ce prêt est au maximum de 92 000 euros et il varie en fonction de la durée de détention du PEL et des intérêts produits au moment où son titulaire fait la demande d'un prêt d'épargne logement.

Doublement du taux de rémunération du PEL en 2023 : une première depuis 22 ans

C'est Bruno Lemaire, le ministre de l'Économie, qui l'a annoncé le 8 décembre dernier : le taux d'intérêt du PEL ou, dit autrement, la rémunération de ce type d'épargne, va être revalorisé de 1 % à 2 % pour tous les PEL qui seront ouverts à partir du 1er janvier 2023. "Il s’agit de la première hausse du taux du PEL depuis 22 ans, la dernière remontant à l’an 2000", comme l'a indiqué le ministre dans son communiqué de presse.

Une bonne nouvelle donc pour les futurs titulaires de PEL qui, en épargnant ainsi, souhaitent se constituer un bon apport dans le but d'acheter leur futur bien immobilier, mais aussi profiter du bénéfice d'obtenir un prêt d'épargne logement avantageux.

Le taux d'intérêt du PEL est calculé chaque année le 5 décembre par la Banque de France en fonction des taux du marché et de l'inflation, mais il est resté au même niveau depuis de nombreuses années.

Cette hausse inédite, selon le ministre de l'Économie, du taux d'intérêt du PEL a été décidée sur recommandation du Gouverneur de la Banque de France, justement en raison de la remontée des taux d'intérêt des crédits immobiliers et suite à la revalorisation récente d'autres produits d'épargne telle que la hausse à 2 % des taux d'intérêt du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) le 1er août 2022, et de celui du Livret d’épargne populaire (LEP) qui est passé à 4,6 %.

Quel est l'intérêt de cette revalorisation du taux de rémunération du PEL ?

Le PEL est un produit d'épargne très prisé des Français : plus de 12 millions de personnes en possèdent un, ce qui représente 296 milliards d'euros d'encours. Avec l'augmentation du taux d'intérêt applicable aux PEL ouverts à compter du 1er janvier 2023, le gouvernement entend donner un coup de pouce à l'épargne des Français, dans un contexte d'inflation galopante.

Malgré tout, cette revalorisation ne va concerner que les nouveaux épargnants, c'est-à-dire ceux qui vont ouvrir un PEL à partir du 1er janvier 2023. Pour les plus anciens, le taux d'intérêt qui s'applique reste celui définit le jour de l'ouverture du PEL.

Malgré le doublement du taux d'intérêt du PEL de 1 % à 2 %, ce produit d'épargne va rester néanmoins peu attractif en ce qui concerne son rendement financier, même s'il reste un placement plébiscité, par rapport, en particulier, au taux de rémunération actuel du Livret de développement durable et solidaire (LDDS).

D'autre part, même avec un taux d'intérêt de 2 %, l'épargne constituée dans le cadre d'un PEL est soumise aux prélèvements obligatoires que sont l'impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux, contrairement au Livret A dont le taux d'intérêt est aussi de 2 %. De plus, indexés à l'inflation, les taux des Livret A et des LDDS devraient mécaniquement être réévalués dans le courant de l'année 2023, et donc se situer au-dessus du taux du PEL.

En revanche, l'intérêt d'un PEL étant de pouvoir bénéficier d'un prêt d'épargne logement au bout de 4 ans, tous ces épargnants, et même ceux qui ont ouvert un PEL avant le 1er janvier 2023, peuvent profiter d'un taux d'intérêt pour ce prêt qui s'avère intéressant compte tenu de la hausse à l'œuvre des taux d'intérêts des autres crédits immobiliers qui se situent, selon la Banque de France, plutôt près de 3 % en moyenne en Europe fin 2022, ou en moyenne de plus de 2 % pour des crédits immobiliers d'une durée de 20 ans, contre 2,20 % pour le taux d'intérêt en vigueur pour les prêts d'épargne logement souscrits grâce à un PEL.

D'autre part, avec l'augmentation du taux d'intérêt du PEL qui entrera en vigueur pour tous les nouveaux PEL ouverts à partir du 1er janvier 2023, ce taux de rémunération restera bien inférieur à celui appliqué aux PEL ouverts avant 2018, et en particulier en ce qui concerne ceux ouverts jusqu'en janvier 2015. Ces derniers bénéficient toujours en effet d'un taux de rémunération supérieur aux 2 % annoncés pour ce début d'année :

  • PEL ouvert entre février 1994 et décembre 1996 : le taux d'intérêt est de 3,84 % ;
  • PEL ouvert entre janvier 1997 et mai 1998 : le taux d'intérêt est de 3,10 % ;
  • PEL ouvert entre juin 1998 et juin 1999 : le taux d'intérêt est de 2,90 % ;
  • PEL ouvert entre juillet 1999 et mai 2000 : le taux d'intérêt est de 2,61 % ;
  • PEL ouvert entre juin 2000 et juillet 2003 : le taux d'intérêt est de 3,27 % ;
  • PEL ouvert entre août 2003 et janvier 2015 : le taux d'intérêt est de 2,50 %.

Le taux du PEL appliqué à compter du 1er janvier 2023 sera, en revanche, équivalent à celui des PEL ouverts entre février 2015 et janvier 2016 (2 %), mais supérieur au taux des PEL souscrits entre février 2016 et juillet 2016 (1,5 %) et, comme on l'a vu, à ceux ouverts depuis le 1er août 2016 dont le taux est depuis de 1 %.

Écrit par Didier le 30/12/2022
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : xnFq6F

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir