Vous êtes ici : Actualités autour de l'immobilier > Actualité Immobilière > Taux des prêts immobiliers : quelle tendance pour 2019 ?

Taux des prêts immobiliers : quelle tendance pour 2019 ?

Taux des prêts immobiliers : quelle tendance pour 2019 ?

Alors que leur niveau était jusqu’à présent historiquement bas et stable, les taux des prêts immobiliers devraient remonter en 2019.

Les établissements bancaires ont légèrement remonté les taux d’intérêt des crédits immobiliers aux particuliers en janvier 2019. Leur niveau moyen est passé au-dessus de l’inflation, à 1,45 %, selon une étude de l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Les professionnels du secteur s’accordent à dire que si les taux immobiliers augmentent cette année, cette hausse sera minime.

Des taux de crédit stables depuis 2018

Une étude publiée le 6 février 2019 par l’Observatoire Crédit Logement/CSA indique que les taux des prêts immobiliers sont restés relativement stables depuis le printemps 2018. Les conditions d’emprunt restent donc idéales. En janvier, l’inflation a légèrement ralenti pour s’établir à 1,2 %. Le niveau des taux immobiliers se situe désormais au-dessus de ce chiffre.

Le faible de niveau des taux d’emprunt ne signifie pas pour autant que les crédits sont bon marché. Effectivement, les établissements bancaires maintiennent leurs critères d’octroi de crédits. Les emprunteurs acceptent quant à eux de s’endetter sur des durées plus longues. Ainsi, en réalité, les coûts des crédits immobiliers augmentent. Prenons l’exemple d’un prêt souscrit au taux de 1,45 %. Si ce crédit s’étale sur 30 ans, son coût sera particulièrement élevé pour l’emprunteur.

Par ailleurs, les emprunteurs doivent prendre en compte le coût de l’assurance de prêt immobilier. Depuis le 1er janvier 2019, les contrats sont soumis à la Taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA) de 9 %. Celle-ci s’applique désormais sur l’ensemble des garanties. Pour autant tout n’est pas perdu pour les emprunteurs qui pourront toujours faire jouer la concurrence en faisant valoir la loi Sapin 2. Ce texte leur permet de changer d’assurance de prêt à chaque date anniversaire.

Si dans l’ensemble, les conditions d’emprunt restent inchangées par rapport aux mois précédents, la demande ne décolle pas face à des prix immobiliers en hausse.

Une perspective de remontée très douce en 2019

Plusieurs courtiers affirment que la fin du programme de rachat de dettes par la Banque centrale européenne au 1er trimestre 2019 et l’annonce d’une éventuelle remontée des taux directeurs au 2ème semestre pourraient impacter le niveau des taux des prêts immobiliers. D’autres soutiennent que ce scénario de hausse des taux pourrait ne pas se réaliser en raison d’une croissance de la zone euro ralentie et des risques d’inflation.

Si une brusque hausse des taux immobiliers n’est pas à craindre cette année, le marché de l’immobilier neuf pourrait toutefois être impacté par la suppression des APL Accession et la baisse de la quotité de PTZ dans les zones B2 et C. Ces mesures pourraient bien faire fuir les primo-accédants et plomber le marché. Les ventes de maisons neuves ont déjà reculé de 11,3 % en 2018, selon les chiffres de la Fédération Française du Bâtiment qui prévoit une relative stagnation cette année.

Écrit par Didier le 19/02/2019
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de prêt immobilier
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : DqNRfs

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir