Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Travaux & Rénovation > Faire poser une chaudière à gaz : conseils et coût

Faire poser une chaudière à gaz : conseils et coût

Faire poser une chaudière à gaz : conseils et coût

Le froid s’installe et fait place à l’inquiétude de la facture d’énergie qui grimpe ! Citons quelques chiffres introductifs relativement parlant quant à nos habitudes de chauffage : ¾ des Français déclarent avoir froid chez eux malgré le chauffage allumé.

Parce qu’on ne peut pas croire qu’ils représentent le pourcentage de frileux, ce sentiment s’explique par divers facteurs qui préfigurent de réels problèmes sociétaux et environnementaux, qui sont notamment :

  • Le nombre important de logements mal isolés favorisant les déperditions de chaleur, soit presque 5 millions en France,
  • Mais aussi le nombre important de Français en situation de précarité énergétique, soit un Français sur cinq, qui est due aux faibles ressources financières et au prix élevé de l’énergie,
  • Ou encore le nombre de logements qui bénéficient d’un système de chauffe inadapté à leur besoin en termes de surface ou un matériel désuet.

Aussi, sur les maisons neuves ou en rénovation, bien que le poêle soit largement plébiscité, la chaudière à gaz reste le système le plus souvent recommandé, installé dans 42% des logements français. Pourquoi ? Quelles sont ses caractéristiques et quels en sont les avantages ? Nos réponses.

Pourquoi opter pour la chaudière au gaz ?

Le chauffage au gaz concerne 1/3 des logements français. Assurer un confort thermique optimal tout en chauffant de manière écologique : la chaudière à gaz remplit le contrat. Elle présente de nombreux avantages :

  • Une bonne durée de vie, généralement estimée à plus de 20 ans ;
  • Une répartition homogène de la chaleur ;
  • L’éligibilité aux aides de l’Etat pour certaines d’entre elles.

Les aides financières de l’Etat

Les chaudières à hautes performances énergétiques, notamment celles à basse température et celles à condensation, offrent l’avantage non-négligeable d’être éligibles à notamment deux aides financées par l’Etat :

  • La Prime Rénov’ : C’est l’une des désormais nombreuses aides de l’Etat en faveur de la transition écologique et énergétique. Depuis le 1er janvier 2021, elle peut être décernée à tout propriétaire faisant installer un système de chauffage plus écologique, sans condition de ressources ;
  • L’Eco-PTZ : Comme son nom l’indique, c’est un emprunt à taux zéro accordé pour entamer des travaux de rénovation écologique en vue d’améliorer la performance énergétique de votre logement. Lancé en 2009, il a évolué en 2019 en réduisant le « bouquet de travaux » jusqu’alors obligatoire à au moins l’un des travaux de rénovation permettant d’y accéder.

Deux points de vigilance quant à l’obtention de ces aides :

  • Le premier sur la demande d’aide qui devra être déposée avant la signature du devis proposé par le professionnel, sous peine de ne pas être attribuée ;
  • Le second point d’alerte concerne le choix du professionnel à qui vous achèterez la chaudière et la ferez livrer et poser, qui devra être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les différentes chaudières à gaz

La chaudière gaz est alimentée par le gaz naturel dit encore gaz de ville, ou par du propane. Elle peut tout à fait être associée à un autre type de chauffage comme un poêle, des radiateurs électriques ou un plancher chauffant. Voici les différents types de chaudières à gaz, dans l’ordre croissant de performance.

  • La chaudière à gaz classique : C’est le modèle standard qui fonctionne à haute température, soit entre 60 et 80°C. Si elle présente l’avantage de chauffer rapidement le logement, sa haute température en fait un équipement très énergivore pour un rendement moindre en comparaison de l’efficacité et de la consommation. Elle a beaucoup été installée par le passé, notamment dans les logements du parc social, mais ne l’est plus guère aujourd’hui, les constructeurs étant contraints à des normes énergétiques de plus en plus performantes ;
  • La chaudière gaz à basse température : Bien plus populaire que la première, elle fonctionne sur le même principe, à la différence évidente de chauffer l’eau à un maximum de 50°C. Ainsi, elle consomme moins de gaz et donc permet de belles économies d’énergie que l’on estime entre 10 et 15% vis-à-vis de la classique ;
  • La chaudière gaz à condensation : C’est probablement la chaudière gaz la plus installée ces dernières années, notamment dans les logements VEFA. La vapeur d’eau issue de la combustion est réutilisée pour préchauffer l’eau dans les tuyaux, puis est évacuée par le circuit d’eaux usées. On estime que son rendement peut atteindre jusqu’à 110%, permettant jusqu’à 30% d’économie d’énergie en comparaison d’une chaudière classique ;
  • La chaudière gaz pulsatoire : Son nom est moins connu. Elle tient sa particularité dans le fait de ne pas posséder de brûleur pour la combustion du gaz mais un cycle de micro-combustions, ce qui lui permet plus concrètement de réaliser près de 40% d’économies d’énergie en comparaison d’une chaudière classique ;
  • La chaudière gaz à micro-cogénération : La petite perle de technologie, encore peu répandue chez les particuliers, assume les besoins en chauffage et eau chaude d’un logement tout en produisant de l’électricité. De fait, elle est presque sur une auto alimentation en énergie, pour une facture de consommation minime, à l’inverse de sa facture d’achat.

Quels coûts prévoir en installant une chaudière à la maison ?

On parle de coûts au pluriel puisqu’il faudra veiller à comparer ceux à court terme comme ceux à moyen ou long terme. L’achat d’un équipement plus performant donc plus onéreux peut permettre de vous faire faire de sérieuses économies annuelles.

L’achat et la pose de l’équipement

Reprenons nos 5 types de chaudières à gaz et comparons leur coût moyen d’achat. La chaudière la moins onéreuse est la chaudière basse température, que l’on peut acquérir pour moins de 2500€, suivie de près par la chaudière classique que l’on trouve aux alentours de 2500 à 2800€. La chaudière à condensation sera vendue aux environs de 3500€ et la pulsatoire plutôt à 4000€. Bien au-dessus, la chaudière à micro-cogénération se vendra plus de 10 000€.

A ces tarifs s’ajoutera le coût d’intervention de la société d’installation, aux alentours de 1000€.

L’entretien de la chaudière

L’entretien annuel de l’appareil de chauffage est obligatoire, quel qu’il soit. Ne pas le faire expose le propriétaire à de gros risques financiers, notamment en cas d’incendie provoqué par l’appareil où l’assurance pourrait ne rien prendre en charge sous le motif d’un refus volontaire et conscient de ne pas avoir assuré le bon état de fonctionnement de l’appareil.

Evidemment, selon le type de chaudière gaz installé, les composants à vérifier et la formation nécessaire pour pouvoir le faire, le tarif d’entretien annuel dans le cas d’une souscription à un contrat d’entretien diffèrera du simple au double. On peut estimer en moyenne un tarif d’entretien annuel entre 100 et 200€, soit 30 à 50€ de plus qu’une révision simple sans contrat. Si vous êtes propriétaire, il est fortement conseillé d’opter pour un contrat, qui couvrira généralement l’ensemble des pièces usées, de la maintenance et des pannes.

La consommation annuelle

11 187 kWh : il s’agit de la moyenne de consommation annuelle de gaz des Français. Mais finalement cette moyenne ne veut pas dire grand-chose, et il est difficile d’apporter une estimation d’un tarif de consommation annuel. Evidemment, il variera selon la chaudière, mais aussi la surface du logement, le nombre d’habitants du logement, le type d’utilisation de la chaudière, l’isolation du logement, etc. Pour donner un point de repère, le prix du kWh de gaz naturel dédié au chauffage avoisine les 0.09 € TTC, contre 0.11€ pour l’eau chaude et la cuisson. Ces prix sont évolutifs et à ceux-ci s’ajoute le coût de l’abonnement.

Quel artisan choisir pour l’installation ?

Comme pour tous travaux de rénovation énergétique, contacter un artisan labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est probablement le meilleur conseil à donner pour s’assurer du sérieux, de la fiabilité et du niveau d’expertise à la hauteur de vos attentes. Mis en place depuis 2011, le label RGE est décerné aux professionnels du bâtiment spécialisés dans les travaux de rénovation énergétique ou dans l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables. Il garantit des travaux réalisés selon les normes françaises en vigueur.

 
 

Devis gratuit en moins de 5 mn
Sélection des meilleurs artisans près de chez vous

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : iH6BaX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires