Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit ! > Comment obtenir un crédit pour des travaux réalisés par soi-même ?

Comment obtenir un crédit pour des travaux réalisés par soi-même ?

Comment obtenir un crédit pour des travaux réalisés par soi-même ?

Selon une étude de CSA pour Cofidis, 30 % des Français font appel à des entreprises du BTP ou des artisans pour la réalisation de travaux dans leur résidence. Un sur deux les réalise lui-même.

Les dépenses consacrées aux travaux représentent un budget d’environ 5 000 € pour 57 % des Français qui sont pour les trois tiers des propriétaires. Pour financer ces travaux, les particuliers recourent très souvent à un emprunt bancaire ou à des aides de l’État s’il s’agit de rénovation énergétique des bâtiments. Qu’en est-il du prêt bancaire pour la réalisation de travaux ? Peut-on obtenir un crédit pour des travaux réalisés par soi-même ? Nos explications à suivre.

Qu’est-ce qu'un crédit travaux ?

Le crédit travaux est un prêt accordé aux particuliers par une banque ou un organisme de crédit. Destiné à la réalisation de travaux du gros œuvre, du second œuvre ou pour le confort et l’esthétique des logements, le crédit travaux bénéficie aux propriétaires et locataires (sous réserve d’acceptation du bailleur). Ce financement est possible pour les travaux entrepris dans une résidence principale, secondaire ou locative. Les travaux mis en œuvre dans les résidences secondaires sont d’ailleurs les plus nombreux. Près de 85 % des propriétaires ont réalisé ou fait réaliser des travaux au cours des cinq dernières années.

Les principales caractéristiques d’un crédit travaux

Le crédit travaux est un crédit à la consommation. Il est donc soumis à la réglementation du Code de la consommation. Les principales caractéristiques du crédit travaux sont :

  • Un crédit amortissable classique qui peut être de plusieurs types : prêt personnel ou affecté, voire un crédit renouvelable.
  • Un montant de 500 à 75 000 € maximum.
  • Un taux nominal fixe et variable de 1 à 10 % ;
  • Une durée de remboursement à court ou à moyen terme et variable de 6 mois à 7 ans en moyenne.
  • Un délai de rétractation de 14 jours à partir de la date de signature du contrat.
  • Aucune pénalité de remboursement anticipé si le capital restant dû est inférieur à 10 000 €.
  • Une assurance emprunteur facultative avec un capital emprunté inférieur à 10 000 €.

Les travaux éligibles avec un crédit travaux

Pratiquement tous les types de travaux sont éligibles à un crédit travaux : les travaux d’agrandissement, de construction, de rénovation, d’entretien et d’amélioration des habitations. Ce sont des travaux de première nécessité ou bien des travaux de confort. Peuvent être inclus dans le prêt l’achat des matériaux, mais également l’équipement de la maison comme l’électroménager ou le mobilier. Il finance aussi l’outillage et les matériels pour le jardin. Les projets concernent aussi bien des travaux à l’intérieur qu’à l’extérieur du logement et sont par exemple :

  • la réfection d’une toiture ;
  • l’isolation des combles ou des façades par l’extérieur ;
  • l’installation d’une chaudière ou d’une climatisation ;
  • la construction d’un garage ou d’une véranda ;
  • la mise en œuvre d’une piscine ;
  • le changement des fenêtres ;
  • l’aménagement d’un terrain et d’un jardin ;
  • le remplacement d’une cuisine, etc.

Est-ce possible d’obtenir un crédit travaux en réalisant soi-même les travaux ?

Nous l’avons vu, de nombreux particuliers réalisent eux-mêmes les travaux de leur logement notamment ceux du second œuvre et ceux de finition. Repeindre une pièce, poser du papier peint, mais aussi installer une terrasse et construire un mur de clôture sont autant de chantiers couramment réalisés. Pour les financer, quand les fonds propres sont insuffisants, les propriétaires et les locataires sollicitent un prêt souscrit auprès de leur banque ou d’un organisme de crédit spécialisé en ligne. Deux types de prêt travaux à la consommation sont communément souscrits : le prêt personnel et le prêt affecté. Le premier est tout à fait possible pour des travaux réalisés par soi-même. Pour le prêt travaux affecté, c’est plus difficile.

Le prêt personnel pour des travaux réalisés par soi-même

Le prêt personnel comporte les caractéristiques du crédit à la consommation citées précédemment. La somme prêtée, variable de 500 à 75 000 € maximum, peut être utilisée librement par le particulier. Tous les projets sont finançables comme une voiture, un voyage, des études et bien sûr des travaux. La banque ne demande aucun justificatif d’achat, ni facture ou devis. Le prêt personnel est particulièrement recommandé pour des travaux réalisés par soi-même. Le taux d’intérêt est un peu plus élevé. Les conditions d’accès sont entre autres un taux d’endettement inférieur à 35 %, un emploi en CDI et des revenus réguliers.

Le prêt affecté pour des travaux réalisés par soi-même

Le prêt affecté, quant à lui, permet de financer l’achat d’un bien ou de prestations spécifiques comme les travaux. Son taux d’intérêt est, en principe, plus bas que celui d’un prêt personnel. Le projet et la destination des fonds doivent être mentionnés clairement dans le contrat. Cela implique de fournir à la banque des justificatifs d’utilisation ou d’achat au moment du déblocage des fonds. En général, avec un prêt affecté, les entreprises et les artisans sont les maîtres d’œuvre des travaux. En pratique, le prêt affecté est souvent proposé par les magasins, les concessionnaires auto ou même les vendeurs démarcheurs à domicile. Le particulier a donc peu de chances de voir sa demande aboutir avec un prêt bancaire affecté pour des travaux réalisés par lui-même. Les conditions d’obtention sont les mêmes que pour un prêt personnel. Même si une garantie ou une assurance emprunteur reste facultative, certains prêteurs peuvent les exiger.

Peut-on inclure le montant des travaux avec son prêt immobilier ?

Si le montant du capital nécessaire pour la réalisation des travaux dépasse les 75 000 €, le particulier doit contracter un crédit immobilier. Cela constitue un avantage pour le taux nominal du crédit, car les taux d’intérêt sont encore toujours très bas en 2022. D’ailleurs, les emprunteurs ajoutent souvent une enveloppe destinée aux travaux à leur crédit lors de l’acquisition de leur bien immobilier. C’est possible avec un logement ancien et sous réserve d’acceptation de la banque. L’emprunteur devra cependant justifier la réalisation des travaux et fournir à la banque des justificatifs de type de factures et devis. En effet, la banque n’accorde pas de prêt immobilier pour des travaux s’ils ne sont pas réalisés par des professionnels. Autrement dit, un crédit immobilier n’est pas possible pour des travaux réalisés par soi-même. Dans ce cas, les emprunteurs souscrivent un prêt personnel en plus du crédit immobilier avec des travaux réalisés par soi-même. L’autre solution, quand la capacité financière n’est pas suffisante pour deux détenir deux crédits, est de solliciter un rachat de crédit. Cette opération bancaire consiste à regrouper tous les crédits en cours en un seul ce qui permet d’alléger sa mensualité.

Comment trouver un crédit pour travaux réalisés par soi-même ?

Pour trouver le financement adéquat pour des travaux réalisés par soi-même, le particulier a tout intérêt à simuler une demande. Après avoir budgétisé son projet, il peut dans un premier temps contacter son banquier pour obtenir une proposition de prêt personnel pour ses travaux. L’emprunteur peut en parallèle effectuer une simulation en ligne avec un outil dédié gratuit et sans engagement. Avec cette simulation, il obtient un aperçu des conditions du prêt qu’il peut obtenir, à savoir :

  • le type de prêt ;
  • la durée de remboursement ;
  • le montant de la mensualité ;
  • le taux nominal et le TAEG ;
  • le coût total du crédit.

La mise en concurrence des offres de crédit travaux permet de comparer les propositions délivrées par plusieurs établissements bancaires ou organismes spécialisés. C’est essentiel quand l’emprunteur souhaite souscrire au meilleur prêt pour des travaux réalisés par soi-même. S’il préfère déléguer sa recherche, il a également la possibilité de mandater un courtier en crédit. Cet expert fort d’un grand réseau de partenaires déniche pour le compte de son client un contrat adapté avec un TAEG souvent plus avantageux.

En résumé, oui, il est possible d’obtenir un prêt pour des travaux réalisés par soi-même, même si le choix du type de crédit est restreint. En principe, seul un prêt personnel est envisageable, car la somme prêtée peut être utilisée librement par le particulier. La banque n’exige pas une mise en œuvre par des professionnels avec un crédit personnel, a contrario d’un crédit affecté ou d’un crédit immobilier. Hormis un prêt bancaire conventionnel, le propriétaire ou le locataire peut solliciter des prêts aidés de l’État pour financer des travaux de rénovation. La tendance est également au prêt entre particuliers et négociable sur des plateformes en ligne.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 9nRHat

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires