Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit ! > Crédit travaux pour la construction d’une piscine : explications, simulation

Crédit travaux pour la construction d’une piscine : explications, simulation

Crédit travaux pour la construction d’une piscine : explications, simulation

La France est la championne européenne des piscines privées. Près d’une habitation sur 27 dispose d’une piscine enterrée ou hors-sol ce qui représente 3 millions de bassins.

En 2020, malgré la crise sanitaire, les ventes de piscine ont progressé de 27 % selon les chiffres de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa. Le budget pour la construction d’une piscine est pourtant loin d’être anecdotique. Il faut compter en moyenne de 5 000 € à 20 000 € et parfois plus de 30 000 €. Cela dépend du type de piscine, des matériaux, des accessoires et autres éléments de sécurité. La trésorerie est rarement suffisante pour financer ce projet. Les particuliers sollicitent très souvent un emprunt sous la forme d'un crédit travaux. À découvrir dans notre article et à quelques mois de l’été, l'essentiel de ce qu’il faut retenir sur le crédit travaux pour la construction d’une piscine.

Qu’est-ce qu’un crédit travaux pour la construction d’une piscine ?

Comme le stipule sa dénomination, le crédit travaux se destine au financement des travaux de rénovation de l’habitat. Les propriétaires, les copropriétaires et même les locataires (après acceptation du bailleur) ont accès au crédit travaux. Dans le cas d’une construction de piscine, il est possible de souscrire un prêt travaux. Ajouter une piscine à son bien immobilier apporte une plus-value non négligeable, mais représente un budget conséquent. Pour connaître le montant de l’emprunt, le particulier doit d’abord décider s’il fait construire une piscine enterrée, semi-enterrée ou hors-sol. En fonction du mode d’installation et du modèle (bois, béton, coque polyester), le prix varie de 250 à 30 000 €. À ce tarif, le propriétaire doit ajouter les travaux de terrassement, de raccordements ou encore la maçonnerie. La construction d’une piscine implique également des frais complémentaires comme le système de sécurité, le système de chauffage ou l’équipement pour le nettoyage. Le crédit travaux prend en charge la construction d’une piscine de A à Z : de l’installation à l’aménagement des abords, en passant par les accessoires.

Quels travaux, autre que la construction d’une piscine, sont éligibles à un crédit travaux ?

Seule l'imagination semble être la limite aux travaux éligibles à un crédit du même nom. Rénovation, aménagement, extension, construction, confort, décoration, tous les types de travaux peuvent être financés par un crédit travaux. Ce sont des travaux qui touchent au gros œuvre, au second œuvre, ou à la finition des résidences principales, secondaires ou locatives. Ils peuvent être réalisés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments. Ils sont par exemple, en dehors de la construction d’une piscine :

  • le remplacement des fenêtres pour du double ou triple vitrage ;
  • l’isolation de la toiture, des combles ou des façades par l’extérieur ;
  • l’installation d’une chaudière à condensation ou d’un poêle à granulés ;
  • la pose de panneaux photovoltaïques ;
  • l’agrandissement ou la surélévation de la maison ;
  • l’aménagement d’une cuisine ;
  • la construction d’un mur de clôture ;
  • le terrassement et la viabilisation d’un terrain, etc.

Les Français sont près de 60 % à réaliser eux-mêmes leurs travaux. Mais quand ils font appel à des professionnels du BTP, les frais liés à la main-d'œuvre sont pris en charge par le crédit travaux. Il finance également l’achat des matériaux, l’outillage, le mobilier et équipements divers comme l’électroménager.

Le crédit travaux pour la construction d’une piscine, quelles caractéristiques ?

Le crédit travaux pour la construction d’une piscine entre dans la catégorie des crédits à la consommation. Il est donc réglementé par le Code de la Consommation. Il s’agit d’un crédit à court ou à moyen terme, amortissable. Il a comme principales caractéristiques :

  • Un emprunt possible de 500 à 75 000 € maximum.
  • Une durée de remboursement comprise en moyenne entre 6 mois et 7 ans ;
  • Un taux d’intérêt fixe dont le pourcentage varie en fonction de divers critères (banque, profil emprunteur, durée) de 1 à 10 %.
  • Un délai de rétractation obligatoire de 14 jours à compter de la date de signature du contrat.
  • Des indemnités de remboursement anticipé (IRA) minimes, de 0,5 % à 1 %, voire aucune, en fonction de la durée et du capital restant dû.

Quels types de crédits sont envisageables pour financer des travaux ?

Quand on parle crédit travaux pour la construction d’une piscine, on pense crédit affecté. Cet emprunt est dit affecté, car il finance uniquement le bien ou les prestations mentionnées sur le contrat de prêt. Cela peut être par exemple une voiture, un voyage, du mobilier de jardin, un ordinateur ou des travaux. L’emprunteur doit justifier cet achat auprès de la banque en fournissant un devis ou une facture pour le déblocage des fonds. Les enseignes de bricolage, les supermarchés, les concessionnaires et les démarcheurs à domicile proposent souvent le crédit affecté avec la vente de leurs produits. Le taux d’un crédit travaux affecté est plus bas que celui d’un prêt personnel et ou un crédit renouvelable, les autres types de crédit possible pour financer des travaux.

Le crédit personnel pour financer des travaux

Pour financer les travaux d’une construction de piscine, le propriétaire a la possibilité de souscrire un prêt personnel. Ce crédit à la consommation est plus flexible qu’un crédit affecté. Aucun justificatif n’est à fournir à la banque, la somme prêtée s’utilise librement. Le prêt personnel a souvent les faveurs des particuliers qui réalisent eux-mêmes leurs travaux. Son taux d’intérêt est cependant plus élevé que celui d’un prêt affecté.

Le crédit renouvelable pour financer des travaux

L’autre type de crédit à la consommation possible pour des travaux est le crédit renouvelable. Ce crédit est une réserve d’argent qui se reconstitue au fur et à mesure du versement des échéances. Le remboursement commence d'ailleurs lors du déblocage de tout ou partie de la réserve. L’utilisation du capital prêté est libre, mais un taux d’intérêt très élevé en fait un crédit très cher. Il est préférable de se servir de la réserve ponctuellement pour des petites dépenses imprévues remboursables très vite. Il semble donc peu recommandé pour financer des travaux.

Quelles conditions exigent les prêteurs pour l’octroi d’un crédit travaux ?

De nombreux acteurs financiers proposent le crédit travaux pour la construction d’une piscine : les banques traditionnelles, les banques en ligne ou les organismes de crédit. Tous exigent à peu près les mêmes conditions pour son octroi. La solvabilité de l’emprunteur est le premier critère. Il doit avoir une capacité financière suffisante avec un emploi en CDI de préférence et des revenus réguliers. Son taux d'endettement doit être inférieur à 35 %. L’emprunteur doit aussi être exempt de fichage à la Banque de France. Concernant l’assurance de prêt, elle est facultative avec un capital prêté inférieur à 10 000 €. Une garantie décès/invalidité peut être exigée au-delà de cette somme. Dans ce cas, l’emprunteur peut faire jouer la concurrence pour trouver une assurance avantageuse. La loi autorise, depuis 2010, à choisir librement son assurance emprunteur grâce au dispositif de la délégation.

Avec un crédit immobilier, peut-on financer la construction d’une piscine ?

Il faut savoir qu'un crédit travaux dont le montant emprunté est supérieur à 75 000 € devient obligatoirement un crédit immobilier. Bien sûr, la réglementation change avec notamment des indemnités de remboursement anticipé plus élevées de 3 %. Le délai de rétractation passe à dix jours, mais commence à réception de l’offre et avant sa signature. Il n’est pas rare que les propriétaires ayant acheté un logement ancien souscrivent un crédit immobilier pour financer des travaux de rénovation importants. Le taux d’intérêt d’un crédit immobilier est encore aujourd’hui très bas. Les conditions d’accès sont aussi plus strictes puisque, en plus de celles mentionnées plus haut, la banque exige une garantie et une assurance emprunteur. Pour la construction d’une piscine seule, il est peu probable de contracter un crédit immobilier au regard du budget nécessaire pour les travaux. Par contre, il est possible d’inclure la somme dédiée à la piscine dans le crédit immobilier lors de l’acquisition de la résidence. Cela va sans dire qu’il faut l’accord de la banque.

La simulation d’un crédit travaux pour la construction d’une piscine est-elle importante ?

Avant toute recherche de financement et quel que soit le projet, l’emprunteur a tout intérêt à vérifier la faisabilité de son emprunt. La simulation en ligne, via un outil dédié gratuit, permet de connaître rapidement son éligibilité au crédit. L’emprunteur obtient ainsi un aperçu :

  • du type de crédit ;
  • du taux d’intérêt nominal avec ou sans assurance ;
  • du montant de la mensualité ;
  • de la durée du crédit ;
  • du coût total du crédit.

Avec ses données, il bénéficie d’un accord favorable qui n’a pas valeur juridique, mais qui lui permet d’obtenir des propositions commerciales. Il les compare et retient celle qui convient en matière de taux et de frais annexes. S’il préfère déléguer sa simulation à un courtier ou à son banquier, c’est possible. Cette estimation est obligatoirement gratuite. Nous avons réalisé la simulation d’un crédit travaux pour la construction d’une piscine. Voici les résultats donnés à titre indicatif.

Montant du capital emprunté

Durée du crédit travaux

TAEG fixe

Montant de la mensualité

Coût total du crédit travaux affecté

15 000 €

4 ans

4,7%

342,74 €

16 451, 52 €

Pour conclure, le crédit travaux est un mode de financement rapide et facile à mettre en place pour la construction d’une piscine. Le particulier réalisant lui-même les travaux opte plutôt pour un crédit personnel. Avec la réalisation confiée à des artisans, le choix se porte davantage sur le prêt affecté. Outre le crédit, quelques formalités administratives doivent être respectées. Une déclaration préalable de travaux est obligatoire pour les bassins de 10 m2 à 100 m2. La construction d’une piscine doit être déclarée aux services fiscaux, car elle peut engendrer des taxes d’aménagement et d'assainissement. Le type et la taille de la piscine entraînent dans certains cas une augmentation des impôts fonciers.

 
 

Comparateur Crédit Travaux
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5ixdBj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires