Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit ! > Crédit travaux pour changer ses fenêtres : explications, simulation

Crédit travaux pour changer ses fenêtres : explications, simulation

Crédit travaux pour changer ses fenêtres : explications, simulation

Lors de l’acquisition d’un bien ancien, il est courant de procéder à sa rénovation et notamment au remplacement des fenêtres.

Des menuiseries vieillissantes sont responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur en hiver et de froid en été. Les remplacer améliore grandement l’isolation thermique et phonique des logements. Mais ce changement représente un budget conséquent que des fonds propres suffisent rarement à financer. Les propriétaires souscrivent alors un crédit travaux. À suivre nos explications sur le crédit travaux pour changer ses fenêtres et une simulation de crédit en toute fin d’article.

Qu’est-ce qu’un crédit travaux pour changer ses fenêtres ?

Comme précisé dans sa dénomination, le crédit travaux participe au financement des travaux de rénovation à l'intérieur et à l’extérieur des logements. Ces derniers sont aussi bien des résidences principales que secondaires ou locatives. Les travaux éligibles à un crédit travaux sont nombreux de l’agrandissement, à l’amélioration, à la construction en passant par la rénovation énergétique et la décoration. Le crédit travaux finance selon les besoins :

  • la mise en œuvre des artisans ;
  • les matériaux ;
  • l’outillage ;
  • les équipements divers ;
  • le mobilier ;
  • l’électroménager.

Pour changer des fenêtres, le budget des travaux comprend l’achat des menuiseries et la pose par une entreprise RGE, de préférence, pour une garantie qualité. En principe, il s’agit de déposer l’ancien ouvrant et de le remplacer par un nouveau. Cette technique est rapide et sans dégradation des murs. En cas de dormant abîmé qui implique une dépose totale, le chantier est plus long et plus coûteux. Il faut en plus reprendre le mur en périphérie et les appuis de fenêtres. Le prix d’une fenêtre dépend du type de matériau (bois, alu, PVC) et de ses dimensions. Hors pose, il faut compter de 150 à 500 € par fenêtre de taille standard.

Quelles sont les caractéristiques d’un crédit travaux pour changer ses fenêtres ?

Le crédit travaux pour changer ses fenêtres est un crédit amortissable à la consommation. Sa réglementation dépend donc de celle du Code de la consommation. Les propriétaires, les copropriétaires, et même les locataires s’ils ont l’accord du bailleur pour les travaux, peuvent bénéficier d’un crédit travaux. D’ailleurs la plupart des établissements prêteurs le proposent que ce soit une banque traditionnelle, un organisme de crédit ou une banque en ligne. À court ou à moyen terme, le crédit travaux pour changer ses fenêtres a comme caractéristiques :

  • Un capital possible de 500 à 75 000 €.
  • Une durée de remboursement envisageable de 6 mois à 6 ans, voire 7 ans.
  • Un taux nominal fixe négociable de 1 à 10 % selon le prêteur, le crédit et le profil emprunteur.
  • Un délai de rétractation légal de 14 jours à compter de l'acceptation du crédit.
  • Des indemnités de remboursement anticipé de 1 % maximum, voire aucune si le capital restant dû est inférieur à 10 000 €.

Quel type de prêt travaux souscrire pour changer ses fenêtres ?

Quand un emprunteur souscrit un crédit travaux pour changer ses fenêtres, il souscrit un crédit affecté. Affecté signifie que la somme prêtée par le créancier ne peut servir que pour l’achat des biens ou des prestations indiquées dans le contrat. La banque débloque les fonds sous réserve d’une preuve d’achat comme une facture. Ce type de crédit est proposé par de nombreuses enseignes commerciales, les concessionnaires et les vendeurs à domicile. D’autres crédits sont possibles pour financer des travaux comme le prêt personnel et le crédit immobilier.

Le prêt personnel

Le prêt personnel est aussi un crédit à la consommation, mais il est plus flexible que le crédit affecté. Pas besoin de justificatif pour disposer du capital prêté, celui-ci peut être employé librement pour n’importe quel projet comme celui de changer ses fenêtres. Le prêt personnel a d’ailleurs la préférence des propriétaires qui réalisent eux-mêmes les travaux. Son taux d’intérêt est cependant un peu plus élevé que celui du crédit affecté.

Le crédit immobilier

Un autre crédit envisageable pour financer des travaux de rénovation, comme changer ses fenêtres, est le crédit immobilier. Le crédit travaux devient d’ailleurs obligatoirement un crédit immobilier quand l’emprunt nécessaire est supérieur à 75 000 €. Le taux d’intérêt de ce crédit est encore aujourd’hui le plus bas du marché. Cependant, ses conditions d’accès sont plus strictes que celles d’un crédit travaux. Il faut notamment souscrire une garantie hypothécaire ou une caution et avoir un apport. L’assurance emprunteur est exigée même si légalement, elle n’est pas obligatoire. À noter quelques changements dans la réglementation et les caractéristiques par rapport à un crédit travaux comme :

  • Des indemnités de remboursement anticipé de 3 %.
  • Un délai de réflexion passant à 10 jours à compter de la réception de l’offre.
  • Un amortissement à long terme de 10 à 20 ans en moyenne.

Les propriétaires intègrent souvent la somme nécessaire aux travaux dans le crédit immobilier lors de l’acquisition du bien. Si la banque accepte, cela permet de lisser le remboursement sur une période plus longue.

Le regroupement de crédits

Si l’emprunteur ne peut prétendre à un crédit travaux en raison d’un endettement trop élevé, il peut envisager un regroupement de crédits. Cette technique financière permet de regrouper ses dettes et crédits en cours en un prêt unique pour alléger sa mensualité. Le propriétaire retrouve alors de la capacité financière. Il peut financer le changement de ses fenêtres soit avec un nouvel emprunt, soit en incluant une somme supplémentaire dans le regroupement de crédits. En contrepartie de l’allègement de la mensualité, la durée de remboursement s’allonge et le coût total du crédit augmente.

Comment obtenir un crédit travaux pour changer ses fenêtres ?

Pour obtenir un crédit travaux pour changer ses fenêtres, le propriétaire ou le locataire doit justifier d’une solvabilité acceptable avec notamment :

  • Un taux d'endettement inférieur à 35 %.
  • Un emploi pérenne avec de préférence un CDI ou un poste dans la fonction publique.
  • Des revenus réguliers et suffisants.

Sa gestion financière et bancaire doit être irréprochable. Son compte ne doit pas faire l’objet d’incident de paiement ou de fichage à la Banque de France. Pour ce qui est de l’assurance de prêt, elle reste facultative en deçà d’un capital de 10 000 €. La souscription est fonction de chaque établissement prêteur qui peut en exiger une si elle considère le profil de l’emprunteur à risque.

Hormis le crédit travaux, existe-t-il des aides pour financer un changement de fenêtres ?

Des aides de l’État peuvent venir compléter le crédit travaux pour changer ses fenêtres. Améliorer le confort thermique du logement pour faire des économies d’énergie, c’est possible en changeant ses menuiseries. Passer du simple au double, voire au triple vitrage réduit de 10 à 20 % sa facture d’électricité. Parmi les aides, soumises pour certaines à condition de ressources, on trouve :

  • MaPrimRénov : de 40 à 100 € par fenêtre changée.
  • La Prime Effy : de 50 à 100 € par équipement.
  • L’Éco-prêt à taux zéro jusqu’à 7 000 €.
  • MaPrimeRénov sérénité de l’ANAH de 35 à 50 % des travaux dans la limite de 30 000 €.
  • La TVA réduite à 5,5 %.

Pourquoi est-ce important d'effectuer la simulation d’un crédit travaux pour changer ses fenêtres ?

Avant de rechercher un partenaire financier pour souscrire un crédit, il est préférable d’effectuer une simulation pour vérifier la faisabilité de son projet. La simulation en ligne, via un outil gratuit, permet d’obtenir rapidement un aperçu des conditions de son crédit travaux pour changer ses fenêtres avec :

  • le type de crédit ;
  • le TAEG fixe et le TAEA le cas échéant ;
  • le montant de la mensualité ;
  • la durée du crédit ;
  • le coût total du crédit.

La simulation est un prérequis indispensable quand l’emprunteur souhaite savoir s’il est éligible au crédit travaux. Le banquier peut aussi la réaliser gratuitement si le propriétaire préfère contracter le crédit dans sa banque. Mettre en concurrence les offres après avoir obtenu un premier accord de principe permet de bénéficier d’un taux plus avantageux. Ces propositions sont aussi un excellent moyen de négocier avec son banquier. Voici une simulation d’un crédit travaux pour changer ses fenêtres réalisée à titre indicatif :

Montant du capital emprunté

Durée du crédit travaux

TAEG fixe hors assurance

Montant de la mensualité

Coût total du crédit travaux affecté

10 000 €

5 ans

4,93 %

187,90 €

11 274 €

En résumé, le particulier souscrit un crédit à la consommation soit affecté soit personnel pour financer ses travaux et en l'occurrence un changement de fenêtres. Hormis la recherche de son emprunt, le propriétaire doit être vigilant aux formalités administratives. Si les fenêtres remplacées sont identiques aux anciennes, il n’a pas besoin de déclarer ses travaux. Par contre, s’il modifie la couleur, le matériau ou la forme, il doit déposer une déclaration préalable de travaux en s’assurant des règles de l’urbanisme de sa commune.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : uLR3VX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires