Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Déménagement > Déménagement Métropole Outre-mer : quelle organisation ? Quel coût ?

Déménagement Métropole Outre-mer : quelle organisation ? Quel coût ?

Déménagement Métropole Outre-mer : quelle organisation ? Quel coût ?

Vous vouliez du changement ? Vous êtes servi ! Déménager de la Métropole à l’Outre-mer représente un sacré changement de vie. L’équivalent d’environ 7 000 kilomètres de Paris pour la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique, et jusqu’à près de 18 000 kilomètres pour la Nouvelle-Calédonie ou la Polynésie française.

Alors évidemment, la réflexion pratico-pratique pour l’organisation du déménagement est un peu plus complexe qu’un déménagement de quelques dizaines de kilomètres. Quelle organisation adopter ? Quelle procédure suivre et quel budget consacrer à son déménagement ? On vous aide à y voir plus clair.

Quelle procédure de déménagement de la Métropole à l’Outre-mer ?

Bon, techniquement, c’est plutôt clair. Pour déménager vos biens, il va falloir choisir entre les airs, ou la mer. Adieu donc le conformisme des déménagements de Métropole, place aux joies des formalités administratives et douanières, ainsi qu’à une logistique rodée et minutieuse. Rassurez-vous toutefois, des sociétés de déménagement se sont spécialisées de manière exclusive dans le transport vers l’Outre-mer. Si imaginer déménager votre intérieur à des milliers de kilomètres vous angoisse, sachez que les professionnels du secteur sont très au fait des procédures et sauront prendre le temps de vous aiguiller dans les démarches à suivre.

Pour que votre déménagement se déroule sans encombre, il faudra, plus que jamais, faire preuve d’anticipation. Bien en amont, il faudra donc pouvoir quantifier le volume total à déménager, et estimer la valeur des biens concernés. Pourquoi ? Parce qu’il sera préférable de transporter les objets précieux, fragiles et surtout importants par voie aérienne. Le transport par voie maritime est acheminé sur des délais bien plus longs. Notez également qu’il est possible que vos biens n’aillent pas directement d’un point A (votre domicile actuel) à un point B (votre futur domicile), mais qu’ils bifurquent, qu’ils connaissent quelques escales et étapes transitaires. Prévoyez donc un calendrier de déménagement plutôt large.

Le transport par voie maritime

Par voie maritime, les biens seront transportés dans des conteneurs. En soi, rien de très différent d’un garde meubles. Le conteneur est une boîte en métal étanche, qui peut être de trois formats différents : 33 m3, 67 m3 ou 76 m3. Pour se faire une idée des proportions, on estime qu’une pièce de 10 m² représente 3 m3 en volume. Assez logiquement, on comprend que le cargo attendra d’être complet pour débarquer, donc que le conteneur peut rester un bon moment à quai. Pour les déménagements dans l’urgence, ça ne sera pas le mode de transport préféré.

Deux formules seront envisageables pour un déménagement par voie maritime :

  • Le stockage en conteneur complet : Le conteneur vous est alors exclusivement dédié. Une fois rempli, par vos propres biens uniquement, il sera scellé et chargé sur le premier bateau en partance pour votre destination ;
  • Le stockage en conteneur groupé : Vous l’aurez compris, fini l’exclusivité. Le conteneur est alors partagé avec d’autres particuliers qui déménagent également au même endroit. Le budget est alors considérablement réduit, mais le délai peut être allongé jusqu’à ce que le conteneur soit complet.

Pour finir, soyez vigilants au contenu du conteneur. En effet, le métal est conducteur de chaleur. Autant vous dire que chargé sur un cargo, avec la réverbération de l’eau et le soleil direct, la température pourra aisément atteindre les 90 °C ! Rien que ça ! Certains cartons pourraient ne pas apprécier cette variable durant le transport.

Le transport par voie aérienne

Sans surprise, le transport par avion-cargo est bien plus onéreux que celui par cargo. Bien que ces molosses des airs portent bien leur nom, ils n’en demeurent pas moins des avions ne pouvant contenir le même volume qu’un cargo. Donc le luxe de l’exclusivité (ou presque) se paye. Il n’arrivera jamais que tout un logement soit déménagé par voie aérienne. Seuls les cartons urgents suivront par avion cargo pour pouvoir rapidement s’installer sur place avec le strict nécessaire.

Les formalités douanières

Enfin, pour ce qui est des formalités douanières, il faudra pouvoir présenter :

  • Un justificatif de changement de domicile (avis de mutation, contrat de travail du futur employeur, certificat de changement de résidence) ;
  • Un inventaire détaillé valorisé, daté et signé des biens concernés ;
  • Une copie de la pièce d’identité ;
  • Le dernier avis d’imposition ;
  • Un justificatif d’adresse de destination (facture de consommation récente, copie du bail, attestation d’hébergement comprenant une lettre manuscrite de l’hébergeur, la copie de sa pièce d’identité et un justificatif de domicile récent).

Dans le cas d’un transport de véhicule, il faudra également fournir l’original de la carte grise, le certificat de non-gage, l’attestation de valeur du véhicule et la demande d’admission en franchise.

Comment s’organiser au mieux pour déménager en Outre-mer ?

En premier lieu, il convient de solliciter les sociétés de déménagement, d’étudier les devis proposés, et de sélectionner le prestataire qui convient à ses attentes en termes d’offre et de prix. Pour ce faire, trois formules existent généralement sous les termes suivants :

  • La formule économique : Le client doit alors préparer lui-même la mise en carton, démonter le mobilier fragile ou trop encombrant, et protéger les équipements électroménagers notamment. Les déménageurs ne s’occuperont alors que du chargement, du transport, et de la livraison ;
  • La formule standard : En reprenant la même base que la formule économique, la formule standard comprendra également le montage et le démontage des meubles, ainsi que l’emballage et le déballage des objets fragiles. En comparaison à une formule optimale, la standard laissera à la main du client le soin d’emballer ses objets non fragiles ;
  • La formule clé en main : C’est la prestation la plus complète qui puisse être proposée par la société de déménagement. En effet, elle comprend tout ce qu’inclut la formule standard, ainsi que la mise en carton et l’emballage de l’ensemble du mobilier, matériel et accessoires de la maison. Seuls restent à charge du client le déballage de tout le « non-fragile », le décrochage des tringles à rideaux et luminaires, la dépose des éventuels éléments de cuisine fixés au mur à transporter, et la déconnexion des appareils électroménagers, pour de simples questions d’assurance et de responsabilité en cas de dégâts lors de ces manipulations.

Ca y est, la date est réservée, le compte à rebours est lancé ! Dans la foulée, envoyez votre préavis de départ en recommandé avec avis de réception si vous étiez en location, et donnez la date effective où les lieux seront quittés. Déménager en Outre-mer ou dans la maison d’en face requiert la même logistique : tout doit être vidé ! Alors mieux vaut agir avec méthode. D’abord, on s’équipe : cartons, scotch, papier à bulles, papier journal, marqueur, et une enceinte pour trouver un peu de motivation, et en conserver de bons souvenirs de franche rigolade. C’est parti !

Trier ses affaires !

Agir avec méthode, c’est commencer par trier les affaires, et probablement faire quelques tours à la déchèterie. Et oui, transportées à plusieurs milliers de kilomètres après des jours, voire des semaines, coincées sur un cargo, NON, on n’emmène pas toutes ses affaires, et sûrement pas le « au cas où, je préfère garder ». Et non, il faut trier, et pour le coup, le tri se voudra plutôt drastique. Ce qui ne sera pas transporté pourra être vendu sur des plateformes collaboratives, pour amortir le déménagement et le rachat sur place, ou donné à des associations.

Identifier chaque carton

Chaque carton devra ensuite être préparé de manière organisé, en prenant le soin de protéger tous les objets fragiles. Ils devront également être marqués pour pouvoir être facilement identifiables. On notera « PIECE DE DESTINATION – CONTENU » sur le dessus, et deux côtés de faces opposées. Selon comme ils seront empilés dans le conteneur, il sera plus simple de les disposer dans le nouveau logement, une fois arrivés à destination.

Anticiper les démarches administratives

Sans trop tarder, pensez également à effectuer vos démarches administratives. Il faudra procéder au changement d’adresse auprès de chaque organisme, au transfert du courrier postal, au changement d’adresse sur la carte grise du véhicule, à la résiliation des abonnements souscrits, inscrire les enfants dans leur nouvelle école, etc. Toutes ces démarches prennent du temps, dans une période où il faudra se mettre à jour avant de quitter son emploi, passer voir tous ses proches avant son départ, etc. On n’anticipe jamais assez les démarches à réaliser.

Quel budget prévoir pour un déménagement Métropole vers l'Outre-mer ?

Vous l’aurez compris, chaque déménagement est particulier, qui plus est sur un déménagement en Outre-mer où d’autres paramètres viendront s’ajouter au calcul du coût de la prestation. A titre estimatif, on peut dire qu’un déménagement de la Métropole vers les DOM-TOM s’entendra entre 2 000 et 7 000 €, pour un tarif au m3 allant de 100 à 250 €. Maintenant que l’on s’est fait un ordre d’idée, il convient de rapidement nuancer ces données chiffrées. Le coût dépendra, a minima, mais de manière non exhaustive, des facteurs suivants :

  • Le mode de transport choisi : Le transport par avion-cargo coûte bien plus cher qu’un transport par bateau. Toutefois, bien souvent, les deux modes de transport seront utilisés, ce qui augmentera considérablement les frais ;
  • Le volume à déplacer : Chaque m3 sera facturé. Mieux vaudra donc prendre le temps de trier l’ensemble de ses affaires, et de ne transporter que l’indispensable ;
  • Le territoire d’Outre-mer concerné : Les DOM-TOM sont répartis aux quatre coins du monde. Généralement, les déménagements vers la Martinique, la Mayotte et la Guyane, situées dans la mer des Caraïbes, seront préférées par voie maritime, donc moins onéreux ;
  • La formule choisie : Entre l’économique et l’optimale, l’intervention des déménageurs sera plus ou moins importante. Plus il y a de manutention par les déménageurs, plus le déménagement coûte cher.

Au tarif du déménagement en lui-même viendront s’ajouter les taxes de douane, ainsi que les frais d’assurance pour environ 2 % de la valeur estimée des biens, et les frais de débarquement qui seront de 500 € minimum, voire bien plus.

 
 

Devis Déménagement
En moins de 3 minutes, comparez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : JLn73s

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires