Vous êtes ici : Actualités autour de l'immobilier > Actualité Immobilière > Marché locatif français : 6 chiffres clés à connaitre !

Marché locatif français : 6 chiffres clés à connaitre !

Marché locatif français : 6 chiffres clés à connaitre !

Le marché locatif français est dynamique depuis de nombreuses années, avec même un déficit important de certains types de logement à louer, surtout dans les grandes villes ou des régions très prisées. 2022 n'échappe pas à la règle : les biens en location ont toujours la cote auprès des ménages. Nombreux d'entre eux se tournent en effet vers la location, l'augmentation des taux d'intérêts des crédits immobiliers à l'œuvre, notamment, les obligeant à renoncer à leur projet d'achat d'un bien immobilier. Quels sont les loyers en France en 2022 ? Où le marché locatif est-il le plus attractif ? Quels sont les dispositifs d'investissement locatif en vigueur en 2022 ? Les 6 chiffres clés du marché locatif en 2022.

+ 3,6 % : hausse de l'indice de référence des loyers en 2022

L'indice de référence des loyers est en augmentation de 3,6 % sur un an, selon les données publiées pour le premier trimestre de l'année 2022 par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

L'indice de référence des loyers (IRL) est un indicateur qui a pour objectif de "garantir aux locataires des hausses de loyers en rapport avec leur évolution du pouvoir d'achat et aux bailleurs le maintien d'un niveau d'entretien élevé et aussi à ne pas les dissuader d'investir dans le logement locatif", comme l'indique l'Insee.

À l'occasion de la révision d'un loyer (si cette dernière est prévu dans le bail à l'origine) d'un logement loué vide ou meublé, cet IRL sert de base pour calculer cette révision de loyer. De cette manière, l'indice de référence des loyers détermine les plafonds maximum des augmentations annuelles des loyers qui peuvent être demandées par les propriétaires à leurs locataires.

À noter : l'augmentation de loyer d'un logement loué sous le régime de "la loi de 48" n'est pas basée sur l'indice de référence des loyers. On parle de logements soumis à la loi de 1948 pour désigner ceux qui ont été construits avant le 1er septembre 1948 dans certaines communes de plus de 10 000 habitants, ou à proximité, et quand le locataire est entré dans les lieux avant le 23 décembre 1986. Des règles spécifiques s'appliquent en effet pour ces types de logement, en particulier en ce qui concerne la hausse de leur loyer, selon leur localisation notamment.

1 300 euros : loyer le plus élevé pour un 45 m2 loué vide en 2022

En prenant comme référence un logement de 45 m2 loué vide, c'est à Paris que le loyer moyen hors charges constaté est le plus élevé : aux environs de 1 300 euros, selon une étude réalisée au 1er juin 2022 par le site d'annonces de locations en ligne SeLoger.

Parmi les grandes villes étudiées, Nice arrive en deuxième position. Pour le même type de logement, il faut compter en effet sur un loyer mensuel hors charges de près de 790 euros. Avec des loyers de l'ordre de 765 euros, Cannes et Antibes font également partie des villes les plus chères, suivies de Lyon (loyer moyen de 745 euros mensuels).

À l'inverse, toujours en prenant comme référence un logement de 45 m2 loué vide, pour espérer bénéficier des loyers les plus abordables, il est préférable de porter son choix sur des villes comme Béziers, Quimper, ou encore Limoges, où les bailleurs proposent des loyers mensuels hors charges de respectivement 451, 454 et 457 euros.

1 500 euros : loyer le plus élevé pour un 45 m2 loué meublé en 2022

En matière de location de biens meublés, et toujours en prenant comme référence un logement d'une surface de 45 m2, selon l'étude publiée par SeLoger, c'est encore la capitale qui arrive en tête. Il faut compter en effet sur un loyer mensuel hors charges d'un peu plus de 1 500 euros (1 503 euros exactement) pour louer ce type de logement à Paris. Un niveau de loyer bien plus élevé que ceux appliqués dans les autres grandes villes de France prises en compte dans cette étude.

Ainsi, le loyer pour un 45 m2 loué meublé à Lyon, ville la plus chère de province en la matière, est en moyenne de 931 euros. Viennent ensuite les villes de Bordeaux (loyer de 891 euros pour ce type de logement), Nice (874 euros) et Cannes (853 euros), qui se classent également au sommet de ce classement établi par le site SeLoger.

En revanche, c'est dans la ville de Calais qu'il est possible de louer un 45 m2 meublé avec le loyer le moins élevé : 482 euros par mois hors charges. Quimper (loyer moyen mensuel de 490 euros) et Béziers (508 euros) font aussi partie des grandes villes où les loyers de ces types de logement sont les moins chers.

26 euros : loyer le plus élevé au mètre carré pour louer une maison en 2022

La demande de location de maison connaît une forte augmentation en particulier depuis la crise sanitaire liée au Covid-19. Les ménages souhaitent en effet bénéficier de davantage d'espace, et surtout d'un extérieur.

Un type de bien dont le loyer moyen mensuel, calculé en euros par mètre carré, est le plus élevé à Paris. Dans la capitale, louer une maison revient à débourser un loyer équivalent à un peu plus de 26 euros/m2. En province, les loyers les plus élevés pour ce type de bien sont constatés à Antibes (20,4 euros/m2), Cannes (20,3 euros/m2) et Nice (17,4 euros/m2), pour les villes les plus chères dans ce domaine.

Les loyers les moins chers au mètre carré pour la location d'une maison concernent les grandes villes comme Le Mans (8,8 euros/m2), Limoges (8,9 euros/m2), Brest et Perpignan (9,5 euros/m2).

7 départements les plus recherchés en matière de location

Une étude réalisée par l'Observatoire du marché locatif privé français de LocService, un site de mise en relation entre bailleurs et locataires, montre que certains territoires sont particulièrement prisés en matière de recherche de locations.

7 départements en particulier ressortent de cette étude. Ils concentrent à eux-seuls 33 % de la demande de biens à louer en France, selon cette étude. Le Rhône arrive en tête avec un peu plus de 7 % de ces demandes. Suivent ensuite le département de Paris (6,38 %), la Gironde (4,76 %), les Bouches-du-Rhône (4,12 %), les Hauts-de-Seine (3,7 %), la Loire-Atlantique (3,32 %) et le Nord (3,29 %).

Toujours selon l'étude de LocService, certains département ont connu une augmentation des demandes de locations comme la Charente-Maritime, l'Ille-et-Vilaine, les Bouches-du-Rhône, le Morbihan, ou encore la Haute-Savoie. À l'inverse, certains autres départements sont moins sollicités par les locataires qui recherchent un logement, comme par exemple la Seine-Saint-Denis, la Haute-Garonne, ou le Val-de-Marne.

3 dispositifs d'investissements locatifs en vigueur en 2022

La dynamique du marché locatif français s'explique en partie par l'existence de dispositifs d'investissements locatifs qui ont pour but de faire bénéficier d'avantages fiscaux les acquéreurs de biens immobiliers qui décident de les louer, dans certaines conditions. 3 principaux dispositifs sont en vigueur en 2022.

Le dispositif "Pinel"

Le dispositif d'investissement locatif "Pinel" permet aux propriétaires qui louent leur logement de bénéficier d'une réduction d’impôt dont le montant varie selon la durée d'engagement choisie concernant la location de leur logement (6, 9 ou 12 ans).

Cet avantage fiscal est accordé si le logement loué est vide, respecte des critères de performance énergétique, se situe dans une zone où l'offre de logement est tendue et dans un bâtiment d'habitation collectif. Le loyer appliqué doit également respecter certains plafonds. De plus, les ressources des locataires ne doivent pas non plus dépasser certains maximum.

Le dispositif "Denormandie"

Le dispositif d'investissement locatif "Denormandie" reprend à peu près les mêmes conditions que le "Pinel". En revanche, il donne droit à une réduction d'impôt aux propriétaires qui louent leur logement à condition que ce dernier soit ancien, fasse l'objet de travaux de rénovation, et soit situé dans un quartier ancien dégradé.

Le dispositif "Louer Abordable"

Le dispositif d'investissement locatif "Louer Abordable" est entré en application depuis le 28 février 2022. Pour pouvoir bénéficier d'une réduction d'impôt, les propriétaires bailleurs doivent signer une convention d'une durée de 6 ans avec l'Agence nationale de l’habitat (Anah). Le loyer et les ressources des locataires à respecter sont soumis à des plafonds qui varient selon la localisation du bien loué et le loyer demandé.

Écrit par Didier le 20/09/2022
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 23zgYs

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir