Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Les dossiers pratiques immobilier > La Pierre-Papier, qu'est-ce que c'est ? Comment fonctionne ce placement financier ?

La Pierre-Papier, qu'est-ce que c'est ? Comment fonctionne ce placement financier ?

La Pierre-Papier, qu'est-ce que c'est ? Comment fonctionne ce placement financier ?

La Pierre-Papier est une expression qui désigne un ensemble de placements financiers réalisés dans l’immobilier sans avoir besoin, pour un particulier, d’investir personnellement dans un bien immobilier et d’avoir à gérer par exemple sa location pour en retirer un bénéfice financier. La Pierre-Papier passe en effet par l’intermédiaire de sociétés civiles de participations immobilières, c’est-à-dire des professionnels qui assurent la gestion d’un patrimoine immobilier pour le compte de particuliers qui acquièrent des titres dans ces sociétés. Explications.

La Pierre-Papier, de quoi s’agit-il ?

L’achat d’un bien immobilier est le placement préféré des Français. Il permet d’acquérir un patrimoine qui prend le plus souvent de la valeur avec le temps, et qui procure des revenus supplémentaires notamment pour les particuliers qui se lancent dans l’investissement immobilier locatif.

En revanche, il n’est pas toujours facile pour un particulier de bien gérer un tel investissement et d’en retirer un bonus financier tant il existe de moyens de bénéficier par exemple de mesures fiscales, d’aides, etc., selon les biens immobiliers achetés et leur destination.

La Pierre-Papier représente alors un bon moyen de se tourner vers des investissements sécurisés que représente la pierre, et ses bons rendements, sans les contraintes de gestion au quotidien d’un patrimoine immobilier (choix des locataires, perception des loyers, travaux éventuels, démarches administratives, etc.) et sans avoir à investir forcément d’importantes sommes d’argent.

En effet, la Pierre-Papier consiste pour un particulier à placer de l’argent, avec d’autres épargnants, dans une société immobilière, une société civile de participations immobilières (SCPI) ou un organisme de placement collectif immobilier (OPCI), structures qui désignent des supports d’investissement en Pierre-Papier. Le risque de tels placements dans l’immobilier est donc moindre car il est mutualisé entre les détenteurs de titres dans ces sociétés.

La Pierre-Papier est en revanche un placement plutôt de long terme car les titres doivent être détenus au minimum 8 années. Il faut noter également que les revenus complémentaires fournis par ce type de placements financiers ne sont pas garantis et peuvent varier selon la situation économique générale notamment.

Les deux principaux dispositifs de la Pierre-Papier

La société civile de participations immobilières (SCPI)

La société civile de participations immobilières (SCPI) donne la possibilité à un particulier d’investir dans l’immobilier sans acheter lui-même un bien mais par le biais de l’acquisition de titres (aussi appelés des « parts ») d’une SCPI. Ces derniers valent généralement seulement quelques centaines d’euros.

C’est cette société civile de participations immobilières qui fait elle-même l’acquisition de biens immobiliers et qui les gèrent au profit de ses détenteurs de parts. Une SCPI a pour but, outre l’achat de biens, de les louer et de répartir ensuite les revenus locatifs (appelés dividendes et versés chaque trimestre) entre les investisseurs qui la composent, au prorata des parts qu’ils détiennent. Ce dispositif permet ainsi à chaque détenteur de parts au sein de la SCPI de limiter les risques de son placement financier basé sur l’immobilier tout en profitant du bon rendement que procure un investissement dans la pierre.

Grâce à l’acquisition de titres dans une SCPI, un particulier est assuré d’un rendement financier supérieur à 5 % de son investissement de départ, une fois déduits les frais de gestion qui correspondent environ à 10 % des loyers perçus via la SCPI et qui permettent de rémunérer la société immobilière et son fonctionnement.

Une SCPI peut avoir différents objectifs. D’abord, de rendement. Il s’agit dans ce cas de SCPI qui investissent principalement dans l’immobilier d’entreprise (SCPI les plus courantes), domaine où les loyers sont plus élevés au mètre carré que dans l’immobilier d’habitation. Une SCPI peut également être destinée à réaliser des plus-values importantes. Les détenteurs de parts ne reçoivent pas de dividendes mais une somme d’argent au moment de la revente des biens immobiliers gérés par la SCPI. Enfin, une SCPI peut être spécialisée dans l’immobilier d’habitation afin de faire bénéficier ses membres des mesures de défiscalisation telles que la loi Pinel, Denormandie, etc.

L’organisme de placement collectif immobilier (OPCI)

Un organisme de placement collectif immobilier (OPCI) est une société immobilière proposée par les banques, les assureurs et les sociétés de gestion spécialisées dans l’immobilier.

Un OPCI propose aux associés qui le composent d’investir dans l’immobilier comme les SPCI, mais aussi dans des actifs financiers tels que des actions ou des obligations par exemple.

Il est possible d’acquérir des parts dans un OPCI à partir d’un investissement de seulement un euro.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : jDN9HQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires