Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Investissement Immobilier > Acheter un bien immobilier > Achat d'un bien immobilier : comment savoir s'il est au juste prix ?

Achat d'un bien immobilier : comment savoir s'il est au juste prix ?

Achat d'un bien immobilier : comment savoir s'il est au juste prix ?

Vous avez trouvé le bien immobilier qui correspond à vos attentes et à votre budget, mais vous voulez savoir s’il est estimé à son juste prix avant de l’acheter, afin de procéder à une transaction immobilière sans être lésé.

Appeler son notaire

Le notaire a accès à de nombreux outils de suivi immobilier et une connaissance accrue du territoire local puisqu’il fait signer des compromis de vente quotidiennement, mais également puisqu’il est habilité à vendre des biens immobiliers.

En conséquence, le consulter pour savoir si le logement que l’on envisage d’acheter est au prix du marché se révèle être une excellente initiative. D’autant plus que ce professionnel du droit est tenu par le code de déontologie à une obligation de loyauté et de discrétion.

Cependant, le notaire, si le bien immobilier que vous avez retenu est au-dessus du prix du marché, n’ira pas négocier pour vous le montant de la vente à la baisse. En passant par lui, vous devrez donc influencer le vendeur par vos propres moyens, à moins que vous ne décidiez de passer par un agent immobilier.

Faire appel à un agent immobilier

L’agent immobilier ou le mandataire immobilier est sans aucun doute la personne la plus à même de vous aider lors d’une transaction immobilière. En effet, il évalue le montant des biens immobiliers chaque jour pour rentrer des mandats de vente, et assiste l’acheteur dans ses démarches jusqu’à la signature du compromis de vente.

Il connaît donc particulièrement bien le prix de l’immobilier, notamment à l’échelle locale d’une ou plusieurs villes dans lesquelles il a l’habitude d’exercer. Il se peut même qu’il connaisse déjà le bien immobilier que vous souhaitez acheter ou les biens environnants. Son nombre d’années d’expérience est souvent gage de son estimation à l’euro le plus près.

Il pourra ainsi vous dire si vous vous apprêtez à faire une acquisition au prix du marché ou au contraire si elle est surévaluée. Dans ce cas, il peut se proposer pour vous assister dans la négociation à la baisse de la transaction auprès du vendeur. Il aura les arguments qu’il faut pour faire pencher la balance en votre faveur.

Traquer les annonces immobilières

Si vous préférez vous-même analyser les prix du marché, quelques pistes sont à privilégier en suivant le marché immobilier local. La première chose à savoir est depuis quand le bien que vous envisagez d’acquérir est en vente. Si cela fait plusieurs mois et que le prix n’a pas été révisé, il y a alors de fortes chances qu’il soit surestimé. En effet, un appartement ou une maison au juste prix se vend généralement en quelques semaines et tout au plus en deux mois.

Par ailleurs, ayez le réflexe de parcourir les différents sites de petites annonces pour trouver des biens immobiliers s’approchant le plus possible de celui qui vous a tapé dans l’œil et matière de lieu de vie (quartier, proximité des commerces et services, transport scolaire, etc.) et de prestations (superficie, nombre de pièces, performance énergétique, environnement extérieur, etc.).

Solliciter le voisinage

Voici un réflexe que peu d’acheteur ont, et pourtant, il permet souvent d’en connaître beaucoup sur les prix immobiliers à l’échelle locale. Bien souvent, le voisinage vous dira si le bien change souvent de propriétaire, s’il existe en son sein un problème particulier. Il saura donc vous éclairer pour voir sous un jour nouveau l’investissement pour lequel vous avez envie de vous engager.

Cette démarche, simple et gratuite, est également à faire lors de l’acquisition d’un terrain ou d’un logement sur plan. Qui, mieux que le voisinage, saura quels programmes immobiliers ont été créés dans son quartier et à quel prix ? Qui, mieux que le voisinage, saura vous dire si un voisin a rencontré des problèmes avec tel ou tel constructeur ?

Utiliser le service Patrim

Réservé aux contribuables, le service Patrim est consultable depuis votre espace personnel à destination des particuliers sur le site des impôts. Une fois dans votre espace, vous le trouverez à la rubrique « Autres Services » puis « Rechercher des transactions immobilières ».

Vous aurez ainsi accès aux transactions en fonction des superficies des biens vendus et de l’adresse que vous avez renseigné dans un rayon défini. Cet outil est particulièrement utile en zone tendue où les transactions immobilières sont nombreuses.

Il vous donnera, entre autres, la fourchette basse et la fourchette haute des prix de vente des biens situés dans votre secteur géographique, mais également le prix du bien immobilier au mètre carré. Qui sait, avec un peu de chance, une maison a peut-être été vendue récemment juste à côté de la vôtre !

Analyser les plus et les moins du bien immobilier convoité

Enfin, il faut garder à l’esprit que la présence ou l’absence de certaines prestations vont directement influencer le prix du bien immobilier. Ainsi, même à superficie et environnement égaux, deux maisons peuvent peuvent présenter plusieurs centaines d’euros d’écart au mètre carré.

Voici plusieurs paramètres recherchés par les acheteurs qui vont impacter à la hausse le montant du bien immobilier vendu :

  • Le diagnostic de performance énergétique : un DPE de niveau A, B, C ou D se vend mieux puisque la facture d’énergie sera globalement moins salée et le confort de vie des habitants amélioré
  • La présence d’un ascenseur pour un appartement : un logement situé au 6e étage mais bénéficiant d’un ascenseur se vend mieux qu’un logement similaire sans ascenseur
  • La présence d’une terrasse, d’un jardin, d’une piscine : ce sont autant d’éléments extérieurs recherchés par les acquéreurs qui font rapidement grimper les prix
  • Une maison bien exposée : elle apporte plus de luminosité, de clarté et de chaleur qu’une maison exposée au nord, ainsi une orientation au sud ou à l’est est appréciée
  • Un bien immobilier avec vue : qu’il donne sur la mer, la montagne, un lac ou un monument historique, et le prix du logement grimpera pour pouvoir en profiter au quotidien
  • Un bien rénové ou moderne : pas de travaux à prévoir, un système de chauffage au sol, une aspiration centralisée ou encore une cuisine dernier cri augmentent les tarifs immobiliers, le futur propriétaire n’ayant plus qu’à poser ses valises

Il est donc important de prendre en compte toutes les spécificités du bien immobilier pour l’évaluer à son juste prêt avant de signer un compromis de vente chez le notaire.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Fwy5cy

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires