Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers Pratiques Immobilier > Propriétaire > Charges en copropriété : 10 conseils pour les maîtriser et les réduire

Charges en copropriété : 10 conseils pour les maîtriser et les réduire

Charges en copropriété : 10 conseils pour les maîtriser et les réduire

Face à la hausse régulière des charges de copropriété, il est important de mieux maitriser les dépenses pour faire baisser la facture qui pèse de plus en plus sur les copropriétaires.

Faisons un petit tour d’horizon des moyens à mettre en œuvre pour mieux maitriser et réduire les charges de copropriétés. Voici nos 10 conseils à suivre !

Conseil n°1 : Baisser le chauffage

Les dépenses énergétiques liées au chauffage représentent près d’un tiers des charges de la copropriété, il est donc judicieux de se pencher sur le sujet au plus vite. Il n’est pas rare de se retrouver avec des températures supérieures à 22 °C dans les pièces à vivre, or la température recommandée pour ces pièces est 19 °C et 16 °C pour les chambres. Selon l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), baisser la température d’un petit degré permet une économie de 8 % sur la facture d’énergie. De quoi faire de belles économies pour tous les copropriétaires.

Pensez également à l’entretien de la chaudière. Mal entretenue, elle peut consommer jusqu’à 12 % d’énergie supplémentaire. Il est donc recommandé de la faire réviser annuellement.

Conseil n°2 : Comparer les fournisseurs d’énergie

N’hésitez pas à mettre en concurrence les fournisseurs d’énergie pour faire des économies et changer lorsque la concurrence propose de meilleures conditions tarifaires.

Il est conseillé de procéder de la sorte à chaque échéance de contrat, les conditions tarifaires obtenues étant souvent acquises pendant une seule année.

Conseil n°3 : Installer des compteurs d’eau individuels

L’eau constitue un gros poste de dépenses pour la copropriété. Alors que le tarif au mètre cube ne cesse d’augmenter, il indispensable de responsabiliser les copropriétaires et ainsi d’éviter les abus et les dépenses inutiles. Généralement la mise en place d’un compteur d’eau individuel dans la copropriété se solde par une baisse de la consommation de 30 % dès la première année. Un geste utile pour votre portefeuille et écologique pour la planète !

Conseil n°4 : Faire des travaux d’isolation

Entreprendre des travaux d’isolation dans la copropriété peut avoir un certain coût, mais les économies réalisées ensuite viendront rapidement amortir les dépenses engagées. Il existe de nombreux dispositifs visant à aider à la réalisation de travaux d’amélioration énergétique grâce à l’octroi d’une aide de l’État.

Les travaux à envisager peuvent être la pose de fenêtres à triple vitrage, l’amélioration de l’isolation thermique ou bien l’isolation des terrasses. Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin qu’il réalise un audit.

Conseil n°5 : Limiter la consommation électrique des parties communes

Remplacer les ampoules par des LED, moins énergivores, installer un minuteur, ou encore des détecteurs de présence vous permettra de facilement faire des économies d’énergie dans les parties communes.

S’il y a des parties communes extérieures, vous pouvez également prévoir l’extinction des lampadaires un peu plus tôt dans la nuit.

Conseil n°6 : Raccourcir le contrat du syndic

La durée maximale d’un contrat de syndic est de trois ans renouvelable, mais il est tout à fait possible de limiter la durée à un an renouvelable. Cela permet de maintenir une pression sur le syndic qui travaillera avec davantage de sérieux et traitera les demandes plus rapidement. De plus, si des problèmes de gestion surviennent, il sera plus facile de changer.

Conseil n°7 : Créer un syndic bénévole

Dans les petites copropriétés, pour peu qu’un des copropriétaires ait de l’expérience en la matière, envisager de remplacer le syndic professionnel par un syndic bénévole peut venir faire baisser significativement les charges de copropriété.

En effet, certains syndics professionnels sont trop chers au regard des prestations réellement proposées.

Conseil n°8 : Revoir les contrats d’assurance

Les contrats d’assurance augmentent d’année en année et viennent inexorablement alourdir la facture pour les copropriétaires.

Parmi les points à surveiller figure la surface assurée. Vérifiez qu’elle est bien conforme à la réalité et n’hésitez pas à faire appel à un géomètre ou à un diagnostiqueur immobilier pour obtenir des mesures précises.

Vous pouvez également revoir les options, certaines peuvent être inutiles ou obsolètes selon les situations. Pour finir, faites jouer la concurrence et comparez les tarifs des différents assureurs.

Conseil n°9 : Comparer les tarifs des différents prestataires

Entretien de l’ascenseur, de la chaudière, ménage dans les parties communes, vous devez tout comparer afin d’obtenir les meilleures prestations pour le meilleur prix.

Il en va de même pour les diagnostics obligatoires, ce n’est pas parce que vous faites appel à un prestataire depuis des années qu’il ne faut pas faire jouer la concurrence. Veillez également à éviter de réaliser des diagnostics inutiles ou facultatifs.

Conseil n°10 : Faire plusieurs devis pour les travaux

Encore une fois, demander des devis à plusieurs artisans lorsque vous faites des travaux est indispensable pour obtenir le tarif le plus compétitif possible. Vérifiez également qu’ils soient toujours en activité et en possession de toutes les assurances obligatoires pour être bien protégé en cas de malfaçon ou de défaillance de l’entreprise.

Et vous, quelles mesures allez-vous prendre pour faire baisser les charges de copropriété et augmenter votre pouvoir d’achat ?

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 2WtM5n

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires