Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Rachat de Crédit Immobilier : simulateur et comparateur gratuit ! > Meilleures banques 2024 pour un Rachat de Crédit Immobilier : le Top 10 !

Meilleures banques 2024 pour un Rachat de Crédit Immobilier : le Top 10 !

Meilleures banques 2024 pour un Rachat de Crédit Immobilier : le Top 10 !

Procéder à un rachat de crédit immobilier peut s’avérer une bonne opération pour renégocier le taux d’intérêt et diminuer le coût du crédit.

Voici notre classement des 10 meilleures banques où solliciter un rachat de crédit immobilier, et quelques conseils pour souscrire l'offre de rachat la plus compétitive.

Le rachat de crédit immobilier, en bref

Le rachat de crédit consiste à fusionner plusieurs crédits, ou à racheter un crédit immobilier unique, pour bénéficier de mensualités plus faibles. En rachetant un ou plusieurs de ces crédits, la banque va mettre en place un nouveau crédit unique. Les avantages ?

  • Une gestion largement facilitée,
  • Un seul créancier,
  • Un taux d'intérêt unique,
  • Une seule mensualité,
  • Une seule date de prélèvement,
  • Des mensualités allégées,
  • Un reste à vivre mensuel augmenté.

Le rachat de crédit peut concerner tout type de crédits, hormis les dettes de jeux et les dettes liées à des activités illégales. Si tous les organismes prêteurs ne proposent pas nécessairement le rachat de l'ensemble des crédits suivants, ils pourront y être inclus dans l'absolu :

  • Un crédit immobilier principal seul, pour espérer alléger les mensualités ou profiter d'un taux plus avantageux;
  • D'autres crédits immobiliers, type prêt à l'accession sociale (PAS), prêt à taux zéro (PTZ), prêt épargne logement (PEL), prêt conventionné, etc.;
  • Des crédits à la consommation de toutes sortes : prêt affecté type auto ou travaux, prêt personnel non affecté, crédit renouvelable ou leasing par exemple;
  • Des dettes financières, et notamment un découvert bancaire à rembourser, ou encore une soulte;
  • Des dettes ménagères, qui pourront être un impôt, des loyers de retard, des factures de consommation, etc.

Un rachat de crédit immobilier est un rachat d'un ou plusieurs crédits, dont moins de 60 % du montant total qu'il représente proviennent d'un ou plusieurs crédits immobiliers initiaux. Dans le cas où le ou les crédits immobiliers initiaux représentent plus de 60 % du rachat de crédit, il s'agira alors d'un rachat de crédit hypothécaire. Pour être intéressant financièrement, le rachat de crédit immobilier doit a minima couvrir les frais liés à l'opération. Pour ce faire, les trois conditions suivantes devront être réunies :

  • L’écart entre le taux initial et le nouveau taux doit être a minima de 1 point voire 0,80 point en cas de montant élevé;
  • Le prêt immobilier doit être dans son premier tiers de remboursement, car ce sont les premières années qui supportent la majeure partie du coût des intérêts;
  • Le capital restant dû doit être supérieur à 50 000€, voire 70 000€.

Rachat de crédit immobilier : les 10 meilleures banques en 2024

En moyenne, au printemps 2024, le meilleur taux de rachat de crédit immobilier avoisine les 2,2 %. La moyenne générale sur ce type de rachat est bien plus élevée, surtout en 2024 où les taux ont largement augmenté. Sur un crédit immobilier classique, les taux moyens varient entre 2,5 et 3,5 % selon la durée du prêt. Pour le rachat de crédit immobilier, les taux moyens varieront entre 3,5 et 5 %. Voici notre classement des meilleures banques pour solliciter un rachat de crédit :

  • N° 1 : Younited Credit : Younited Credit propose le rachat de crédit immobilier sur 35 ans maximum, avec la seule contrainte d'assumer le dernier remboursement avant son 95ème anniversaire;
  • N° 2 : La Société Générale : Elle propose des rachats de crédits à la consommation, mais aussi hypothécaires, incluant un crédit immobilier. Elle présente l'avantage de ne pas plafonner le montant d'emprunt, et de proposer une durée maximale de remboursement de 7 à 25 ans;
  • N° 3 : Carrefour Banque : Sur ce rachat de crédit, la part de crédit immobilier peut être supérieure à 60 %, donc le rachat peut profiter d'un taux moindre accordé au rachat de crédit hypothécaire. Il n'existe pas de plafond maximal d'emprunt, et la durée de remboursement maximale sera de 25 ans sur ce type de rachat;
  • N° 4 : Cofinoga : Cofinoga propose le rachat de crédit immobilier non hypothécaire, dans la limite de 60 % du montant financé. Les montants des regroupements de crédits proposés par Cofinoga varient entre 10 000 euros et 400 000 euros. Le remboursement s'effectue sur une durée de 12 à 300 mois;
  • N° 5 : La Banque Postale : Elle propose des rachats remboursables sur 1 à 12 ans. Le crédit immobilier peut être intégré au rachat de crédit à la condition unique qu'il représente moins de 60 % du montant total à regrouper;
  • N° 6 : Boursorama : Elle se place aujourd'hui comme le leader des banques en ligne en France. Boursorama propose le rachat de crédit immobilier si le projet est supérieur à 100 000 €;
  • N° 7 : Le Crédit Agricole : Le Crédit Agricole propose la renégociation du crédit immobilier, ou le regroupement de crédit immobilier et consommation. Le montant maximum du rachat de crédit est de 200 000 €, pour une durée de remboursement pouvant aller jusqu'à 10 ans. Un crédit immobilier peut être intégré au rachat, seulement s'il représente moins de 60 % du coût global;
  • N° 8 : Cetelem : Cetelem propose des rachats de tout type de crédits, dont le crédit immobilier, sur une durée allant de 3 à 25 ans, pour un montant maximal de rachat de 100 000 €;
  • N° 9 : Cofidis : Chez Cofidis, un crédit immobilier peut être intégré au rachat de crédit, à la condition qu'il représente moins de 60 % du montant total à regrouper. Le rachat peut s'étaler sur une durée pouvant aller jusqu'à 12 ans, pour un montant global de prêt de 80 000 € maximum;
  • N° 10 : Le LCL : Le LCL propose une offre de rachat de crédits consommation pouvant inclure un crédit immobilier (montant inférieur à 60 % du montant à regrouper). Le montant du rachat de prêts maximum est de 75 000 € et la durée de remboursement maximum, de 84 mois.

Les éléments qui impactent la compétitivité d'une offre de rachat de crédit immobilier

Peut-on réellement parler de top 10, comme si ce classement pouvait être universel ? Non, pas vraiment. Celui présenté est établi pour un profil d'emprunteur classique et standard, mais à chaque situation viendra s'ajouter une part "sur-mesure" qui impactera évidemment l'offre de la banque. Dire le contraire reviendrait à considérer que la fixation d'un taux de rachat de crédit n'est basée que sur l'envie de compétitivité d'un organisme, ou bien que sur l'aspect concurrentiel. Or cela reviendrait à exclure ce qui forme pourtant probablement la majorité du calcul du taux de rachat de crédit : la situation de l'emprunteur.

La compétitivité d'une offre s'établira généralement selon le taux appliqué, mais ce taux dépendra lui-même d'autres facteurs qui pourront le faire évoluer, dont notamment les suivants :

  • Le profil de l'emprunteur : Pour tout prêt ou rachat de prêt, l'organisme créancier estimera un risque pris selon la stabilité professionnelle du demandeur, selon sa capacité d'emprunt, son taux d'endettement, son patrimoine, les garanties qu'il peut apporter, etc. L'âge de l'emprunteur entrera également en ligne de compte, notamment s'il demande un rachat d'un montant élevé et qu'il approche de l'âge de la retraite, ou qu'il l'a dépassé;
  • La durée du rachat de crédit : Plus la durée du rachat est élevée, plus les intérêts sont dus longtemps, et plus le taux appliqué sera élevé. Donc la durée de remboursement tient une importance capitale dans la compétitivité de l'offre;
  • Les mensualités calculées : Parfois pour un même taux, les mensualités seront différentes car certains créanciers imposent le remboursement des intérêts du prêt sur une durée bien inférieure à la durée totale du rachat. Il se peut donc qu'une offre soit plus intéressante dans sa globalité, mais présente pourtant des mensualités plus élevées que les autres;
  • Les frais de dossier : Ils représentent généralement entre 0,4 et 1 % du montant total du rachat de crédit;
  • Les conditions de remboursement : Certaines offres n'appliquent pas de frais en cas de remboursement anticipé, d'autres permettent une ou deux pauses de mensualité par an sans frais, etc. Ces conditions "sans frais" peuvent toutefois venir impacter le taux appliqué. C'est un élément à étudier.

Vous l'aurez donc compris, le taux appliqué dépendra largement de la situation de l'emprunteur et de chacun des crédits en cours, et plus globalement de l'état de ses finances. Aussi, pour profiter du meilleur taux, mieux vaudra présenter une situation la plus stable et sereine qui puisse être en de telles circonstances :

  • Présenter une situation professionnelle stable et des revenus réguliers;
  • Avoir un taux d’endettement inférieur à 35 %;
  • Être de préférence jeune et en bonne santé;
  • Avoir un historique bancaire irréprochable;
  • Souscrire à une garantie de prêt immobilier, comme l'hypothèque ou le cautionnement mutuel, pour rassurer la banque.

Comment choisir la meilleure banque pour son rachat de crédit immobilier ?

Comparer les offres de rachat de crédit immobilier est essentiel, et ce pour plusieurs raisons :

  • S'assurer de l'intérêt même du rachat : Il faut bien penser que le rachat ne sera jamais la promesse de réaliser des économies. Il permet d'étaler des mensualités difficiles à assumer, pour alléger les charges du quotidien, augmenter le reste à vivre et donc le pouvoir d'achat, et éventuellement même concrétiser un nouveau projet. Mais soyons bien clairs, les intérêts seront dus plus longtemps, donc le coût global du rachat sera plus élevé que les crédits initiaux. Les taux appliqués ne seront pas ceux des crédits immobiliers classiques. Des taux particuliers seront affectés aux rachats, plus élevés que ceux précités. C'est donc une opération à étudier sans se précipiter, pour s'assurer de son intérêt, comme de l'intérêt d'y intégrer chacun des crédits en cours. Il peut être judicieux d'en extraire certains, en fin de remboursement, ou au taux impossible à concurrencer, type prêt aidé;
  • Etudier avec attention les conditions du rachat : Chaque organisme fixe les siennes, qui seront différentes de celles souscrites avec les crédits initiaux. Il faut bien avoir conscience que le rachat est un nouveau crédit. Il convient d'être prudent avant de s'engager, en clarifiant chaque point, notamment lié à l'hypothèque, aux conditions de remboursement anticipé, aux conditions de report d'échéance en cas de coup dur qui ne peut être exclu, etc. Les offres trop alléchantes cachent bien souvent des frais de gestion non mentionnés qui peuvent rapidement mettre l'emprunteur dans une nouvelle situation financière délicate;
  • Déjouer les offres peu avantageuses : Il ne faut pas oublier que la banque est largement gagnante à racheter des crédits, et ce sur tous les plans. D'abord, elle attire des clients qui savent gérer leurs finances. N'oublions pas que pour obtenir une offre de rachat, il faut montrer patte blanche, comme notamment une solvabilité indiscutable. Pour la banque, c'est donc l'assurance d'un nouveau client conscient de ses capacités financières, de ses limites aussi, et désireux d'honorer ses dettes comme il se doit. De plus, c'est pour la banque une opération largement gagnante financièrement. Elle prête les mêmes montants que les précédents créanciers, en imposant un taux d'intérêt probablement plus élevé, et sur une durée allongée, donc perçus plus longtemps;
  • Ne pas céder à l'appât des offres de rachat de crédit rapide : Elles n'exigent que peu de garanties et promettent de faire comme table rase des difficultés passées. Or ces offres appliquent des taux extrêmement élevés car il s'agit généralement de crédits à la consommation non affectés qui acceptent d'intégrer un crédit immobilier initial, et l'absence de demande de garantie fait augmenter les frais de gestion.

Sans parler encore d'accord de rachat, le comparateur en ligne sera un bon allié pour parvenir à cette analyse. Il va permettre de disposer d'une idée fiable des mensualités que l'emprunteur devra assumer. Il se peut que le projet soit "tué dans l'œuf", soit dit encore, que la demande de rachat de crédit immobilier n'aboutisse pas à une proposition à la hauteur des attentes de l'emprunteur, ce qui peut venir remettre en question la globalité des finances et des habitudes de consommation, notamment dans le cas d'un crédit immobilier initial encore élevé.

Aussi, le comparateur donne une idée des taux de prêt pratiqués, simplement pour parvenir à cerner une offre plus intéressante qu’une autre par exemple. L'emprunteur pourra également évaluer une offre au regard des conditions de remboursement anticipé, des conditions d'assurance et des exclusions de garantie, ou encore de report de mensualités selon certaines conditions par exemple, pour en évaluer la compétitivité. Précisons enfin que les services d'un comparateur en ligne sont 100 % gratuits, accessibles depuis tout point d'accès Internet, rapides et fiables, et surtout, ils n'imposent aucune forme d'engagement, ni financier, ni contractuel.

Par La Rédaction - Publié le 12/06/2023 - Mis à jour le 19/01/2024

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires

  • Rachat de crédits immo et conso sur 10 ans Rachat de crédits immo et conso sur 10 ans Un rachat de crédits incluant au moins un prêt immobilier et un prêt à la consommation est en réalité un regroupement de crédits. Il permet de regrouper plusieurs prêts de toutes natures et...
  • Rachat de crédits immo et conso sur 12 ans Rachat de crédits immo et conso sur 12 ans Lorsque le remboursement des différents crédits immobiliers et consommations déséquilibre le budget d’un ménage, il est nécessaire d’envisager un regroupement de crédits pour éviter le...