Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Le rachat de crédit immobilier > Regrouper un crédit à la consommation et un crédit immobilier : avantages et fonctionnement

Regrouper un crédit à la consommation et un crédit immobilier : avantages et fonctionnement

Contracter plusieurs crédits peut déséquilibrer un budget et expose au risque de surendettement. Pour s’en sortir, il est possible de regrouper tous les emprunts en un seul, même s’il s’agit de prêts de différentes catégories, comme le crédit à la consommation et le crédit immobilier par exemple. Cette solution présente de réels avantages, mais elle n’est pas dénuée d’inconvénients. C’est ce que nous allons aborder ici.

Simulateur de rachat de crédits
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Regroupement de crédit pour restructurer ses dettes

Opter pour la fusion des différents crédits en cours permet à de nombreux emprunteurs de sortir la tête de l’eau lorsqu’ils cumulent crédit conso et prêt immobilier. Le rachat de crédits appelé aussi regroupement de crédits s’impose donc lorsque les mensualités de remboursement d’un ménage dépassent un taux d’endettement raisonnable. De nombreux foyers y ont recours quand une part trop importante de leurs revenus passe dans le remboursement des traites et que leur reste à vivre s’avère insuffisant pour faire face aux dépenses courantes, à l’éducation des enfants ou encore aux dépenses de santé.

Lorsque ce regroupement concerne à la fois un ou plusieurs prêts à la consommation et un emprunt immobilier, et que ce dernier représente au moins 60 % de la totalité des crédits à fusionner, la banque reconsidère le nouveau crédit comme un emprunt immobilier. En revanche, ils seront traités comme un seul crédit à la consommation si le prêt immo est inférieur à 60 % de la totalité des crédits en cours.

La distinction est importante, car les taux appliqués diffèrent en fonction de la nature des prêts.

Regroupement crédits conso et prêt immo : Avantages et inconvénients

Les avantages qu’offre le rachat de crédits sont les suivants.

  • Possibilité de renégocier le taux d’emprunt à la baisse.
  • Remboursements uniformisés.
  • Allègement des mensualités de remboursement.
  • Augmentation du pouvoir d’achat du fait d’un reste à vivre plus important pour le foyer.
  • N’avoir plus qu’un seul interlocuteur au lieu de plusieurs comme dans le cas de crédits multiples.

Enfin, il est souvent plus facile de n’avoir à gérer qu’une seule mensualité. Son budget étant mieux équilibré, l’intéressé parvient sans difficulté à honorer la totalité de ses dépenses mensuelles et peut anticiper un imprévu.

Il existe toutefois des inconvénients à connaître avant de solliciter un regroupement de crédits auprès de sa banque. Un rachat de crédits peut en effet entraîner :

  • Une majoration du taux d’emprunt : elle peut être appliquée par la banque, ce qui a pour conséquence d’augmenter le coût global des crédits regroupés.
  • Un allongement de la durée du crédit puisque les mensualités sont allégées.
  • L’adhésion à une nouvelle assurance de crédit.
  • L’annulation du cautionnement.
  • L’obligation pour l’emprunteur à souscrire de nouvelles garanties comme l’assurance invalidité ou encore l’assurance décès par exemple.

Dans certains cas, le demandeur doit subir en plus :

  • Des frais de main levée d’hypothèque,
  • Une pénalité de remboursement anticipé,
  • Des frais de dossier.

Tout cela a un coût qui va se répercuter sur l’ensemble de l’opération.

Rachat de crédits : les différentes solutions

Le banquier étudie les différentes solutions qu’il est possible de proposer à son client. La condition sine qua non est de ramener le taux d’endettement à environ un tiers des revenus. L’emprunteur peut donc se voir proposer :

  • Un taux d’emprunt plus intéressant,
  • Une diminution des mensualités, ce qui allonge automatiquement la durée de remboursement. Comme le stipule la loi 2010-737 du 1er janvier 2010, le banquier a pour obligation d’informer son client de cet allongement de durée et de l’augmentation du coût total de l’opération lorsque c’est le cas. En toute logique, majoration du coût des intérêts d’emprunt et allongement de la durée du crédit sont liés.

Il existe une troisième possibilité qui consiste à augmenter les mensualités afin de réduire la durée d’emprunt, mais elle n’est jamais proposée à un client s’il sollicite un rachat de crédits parce qu’il ne peut plus faire face à des mensualités déjà trop lourdes.

Regroupement de crédits : à qui s’adresser ?

Les offres de rachat de crédits pullulent sur le net et dans bon nombre de magazines. Certaines sociétés publient des propositions alléchantes mais qui ne sont pas d’une très grande fiabilité. La prudence est donc de mise. Il convient de faire appel uniquement aux établissements de crédits connus, et de prendre connaissance de tous les paramètres avant de s’engager. Restructurer des dettes par le biais du regroupement de crédit ne doit en aucun cas précipiter l’intéressé dans un gouffre financier dont il ne pourrait plus se sortir.

Regrouper un crédit conso et un crédit immo : commencer par faire une simulation

Le regroupement de crédit n’est pas automatique. Il n’est accepté par la banque que si le taux d’endettement de l’emprunteur après la fusion des prêts est inférieur à 33 % des revenus du ménage. Pour ne pas perdre de temps dans des démarches pouvant donc être inutiles, l’intéressé a vraiment intérêt à faire tout d’abord une simulation de rachat de crédits.

La simulation en ligne est entièrement gratuite et sans engagement. Elle permet d’étudier tranquillement si le regroupement de crédits permet bien de réduire in fine son endettement. Mieux vaut donc ne pas s’arrêter à une seule proposition, mais comparer différentes offres car, nous l’avons signalé précédemment, certaines solutions de regroupement peuvent considérablement augmenter le coût global du nouveau crédit. Il est bien entendu indispensable d’opter pour une solution qui génère un gain et non pas un surcoût.

La comparaison des éléments doit porter sur :

  • Le capital restant dû avant le regroupement pour chaque crédit en cours (consommation et immobilier) et le capital à rembourser après le rachat,
  • Le coût global des crédits en cours et celui du nouvel emprunt,
  • La durée de remboursement avant et après le regroupement,
  • Les éventuels frais et pénalités.

Les solutions envisageables sont étudiées au cas par cas par les banques. A l’issue de la simulation en ligne, le demandeur reçoit un premier avis de principe. Il lui appartient de prendre connaissance des conditions. Si celles-ci lui conviennent, il lui reste à adresser un dossier complet à l’organisme choisi qui lui signifie son accord définitif de financement.

Faire regrouper crédits à la consommation et crédit immobilier est une opération aux conséquences non négligeables. En cas d’hésitation ou de doute concernant une offre, il est indispensable de bien se renseigner au préalable. Il faut aussi savoir que le regroupement de prêts peut être refusé par une banque et accepté par une autre.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : uQKXwb

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires