Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers Pratiques Immobilier > Propriétaire > Comment devenir mandataire immobilier : quelle formation, quelles qualités ?

Comment devenir mandataire immobilier : quelle formation, quelles qualités ?

Comment devenir mandataire immobilier : quelle formation, quelles qualités ?

Devenir mandataire immobilier est une possibilité pour bon nombre de particuliers, puisqu’aucun diplôme n’est demandé. Néanmoins, c’est une profession qui exige des formations spécifiques, une bonne préparation et des qualités indispensables pour être correctement exercée. Faisons le point sur les caractéristiques d’un mandataire immobilier, ses missions, son statut, ses qualités et sa formation dans ce dossier complet.

Qu’est-ce qu’un mandataire immobilier ?

Un mandataire immobilier est un professionnel au statut d’agent commercial qui exerce son activité au nom d’un agent immobilier par le biais de mandats de vente ou de location. En conséquence, ce professionnel de l’immobilier est indépendant et n’agit pas en son nom.

Ce métier s’apparente à celui d’agent immobilier puisque le mandataire immobilier met en contact les vendeurs ou les loueurs avec des acheteurs ou des locataires. En revanche, il ne possède pas de carte professionnelle ; en tant que travailleur non-salarié, il est seulement inscrit au registre spécial des agents commerciaux. Néanmoins, c’est un agent immobilier qui lui donne son mandat de mandataire, donc ces deux professions sont bien liées tout en étant distinctes.

Pour résumer, le mandataire immobilier travaille en coopération avec une ou plusieurs agence(s) immobilière(s) dont il est mandataire. Il s’agit ainsi d’un partenariat, mais le mandataire ne dispose pas de clientèle propre, il œuvre pour les agences qui le mandatent. En outre, il est rémunéré sous la forme d’un pourcentage sur les actes de vente, entre 50 et 70 % au minimum en moyenne.

Quel statut pour le mandataire immobilier ?

Le mandataire immobilier est un travailleur non-salarié, professionnel libéral. La plupart débutent sous le statut de micro-entrepreneur, ce qui permet de réduire leurs frais (charges et impôts) dans l’attente de percevoir leurs premiers revenus.

Dans ce cadre, le chiffre d’affaires d’un mandataire immobilier est ensuite imposé au titre des bénéfices non commerciaux (BNC) et ses charges, comptabilisées comme prestation de service, sont de 22 %. Dès lors que son chiffre d’affaires dépasse le plafond de 70 000 euros annuels, il doit opter pour une autre forme d’entreprise.

Le portage salarial est une autre alternative à ce statut de micro-entrepreneur. Dans ce cas, le mandataire immobilier reste indépendant et conserve les avantages d’un salarié.

Quelles sont les missions d’un mandataire immobilier ?

Le mandataire immobilier rencontre les clients qui lui sont adressés par l’agence immobilière. Il doit écouter leurs besoins et instaurer une relation de confiance qui devra perdurer tout au long du processus de vente ou de mise en location. Le mandataire a pour objectif de vendre ou de louer le bien immobilier et sa mission ne prend fin qu’à la signature définitive de l’acte de vente ou de location.

Le mandataire immobilier a pour mission de prospecter afin d’entrer de nouveaux logements à mettre en vente ou en location au sein des agences immobilières. Il se doit généralement de disposer d’un portefeuille de biens très varié pour toucher le plus de potentiels acquéreurs possible. Mais sa mission ne s’arrête pas là, car il doit également assurer des fonctions d’agent immobilier en estimant le montant des biens à vendre ou à louer, les rendre attractifs sur le marché, démarcher des acheteurs ou des locataires potentiels, organiser les visites des biens et en faire le bilan aux vendeurs ou aux loueurs, etc.

Enfin, le mandataire se charge de rédiger les dossiers juridiques relatifs à la vente d’un bien et les documents nécessaires à la vente ou à la location d’un appartement ou d’une maison. Jusqu’à la signature définitive, il se charge de l’ensemble du processus au service des clients qui lui sont adressés et au nom de l’agence immobilière qui le mandate.

Comment devenir mandataire immobilier ? Quelle formation ? Quelles démarches ?

Quelle formation pour devenir mandataire immobilier ?

Le mandataire immobilier doit être un professionnel de confiance et le risque est lourd dans ce domaine, raison pour laquelle les exigences sont renforcées. En effet, depuis la loi ALUR en 2014, tous les professionnels de l’immobilier doivent être formés, à raison de 14 heures par an ou de 42 heures en trois années consécutives.

Pour devenir mandataire immobilier, aucun diplôme n’est exigé, mais il est nécessaire d’avoir suivi une formation dans le domaine de l’immobilier ou du commerce et de la vente. Un niveau Bac+2 est requis, avec un BTS professions immobilières ou un BTS NDRC (négociation et digitalisation de la relation client) par exemple.

Quelle préparation pour devenir mandataire immobilier ?

Devenir mandataire immobilier, c’est devenir un travailleur indépendant, non-salarié, et ne plus bénéficier d’un revenu fixe chaque mois. Les débuts sont longs et souvent difficiles, le temps de se faire une place sur le marché et de se constituer une clientèle et des relations de confiance. Mieux vaut donc se préparer à vivre difficilement dans un premier temps et disposer d’un certain pécule d’avance pour assurer ses fonctions décemment avec un bon équipement professionnel. En effet, même lorsqu’une première vente est effectuée, un délai de six mois est parfois nécessaire avant de percevoir sa première commission.

Quelles démarches pour devenir mandataire immobilier ?

Les démarches administratives pour devenir mandataire immobilier ont été simplifiées. Il convient de signer un contrat d’agent commercial avec une agence immobilière ou un réseau immobilier et d’être immatriculé auprès du tribunal de commerce de la région d’exercice. L’extrait Kbis fourni par ce dernier prouve l’enregistrement du mandataire immobilier au registre spécial des agents commerciaux.

Quelles sont les qualités indispensables d’un mandataire immobilier ?

Devenir mandataire immobilier ne s’improvise pas. S’il faut être formé, il est aussi nécessaire de disposer de qualités indispensables au bon exercice de cette activité.

  • Un bon sens du relationnel et de la communication : le mandataire immobilier doit faire le lien entre différents acteurs de l’immobilier. Il doit donc se montrer avenant et bon communicant.
  • L’écoute et l’empathie : pour accompagner au mieux les clients tout au long de leur projet, être à leur écoute et manifester de l’empathie à leur égard est essentiel.
  • Être pédagogue : là encore, il est nécessaire de faire preuve de pédagogie envers ses clients et de leur expliquer clairement les démarches de leur processus entrepris sans jugement et avec des mots bien choisis.
  • Rigueur et organisation : sans cela, il n’est pas possible d’être efficace en matière de suivi administratif et juridique. En effet, un dossier doit être solidement construit, organisé et assemblé.
  • Un suivi régulier de l’actualité : le mandataire immobilier doit suivre en permanence les variations du marché immobilier et se tenir informé des évolutions en matière de réglementations et de normes immobilières.
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : uPvTWk

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires