Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Investissement Immobilier > Acheter un bien immobilier > Belle Demeure : de quoi parle-t-on ? Quel budget à l'achat ?

Belle Demeure : de quoi parle-t-on ? Quel budget à l'achat ?

Belle Demeure : de quoi parle-t-on ? Quel budget à l'achat ?

Les belles demeures, également connues sous l’appellation d’immobilier de luxe, ont de quoi faire rêver. Qu’elles se distinguent par leur vieilles pierres, leur hauteur sous plafonds, leurs moulures, ou par leur caractère, leurs prestations haut de gamme, leurs matériaux d’exception, elles attirent les convoitises.

En matière d’immobilier de luxe, quels types de logement classe-t-on comme étant une « belle demeure », et à combien peut-on s’offrir ce bijou architectural ? On fait le point.

Qu’est-ce qu’une belle demeure ?

Alors que certains d’entre nous associent les belles demeures aux châteaux et manoirs, d’autres pensent à une suite ultra-moderne avec piscine à débordement. Il n’existe pas de définition de « belle demeure », sa représentation étant subjective.

Néanmoins, les professionnels de l’immobilier s’accordent sur un point, une belle demeure est un bien d’exception en raison de sa rareté sur le marché.

Les châteaux et manoirs

Témoins de l’histoire française, les châteaux et manoirs fascinent. Leur appellation n’est cependant pas contrôlée, et l’on retrouve sous ce vocable les châteaux, les manoirs et parfois même les demeures bourgeoises. Leur superficie est en moyenne de 400 m² et en font des biens luxueux.

Jadis, les châteaux appartenaient aux seigneurs régnant en maître sur leur fief. Au contraire, les manoirs appartenaient aux nobles et bourgeois, sans que ces derniers n’exercent toutefois de pouvoirs sur leurs sujets.

Aujourd’hui, c’est belles demeures sont la propriété de descendants de familles nobles ou royales, mais pas seulement. En effet, il s’en vend près de 500 par an, de toute taille et de tout état. Ils attirent les amoureux des vieilles pierres, les artistes épris de grands espaces, les passionnés de vignoble ou encore les investisseurs étrangers.

Acquérir un château ou un manoir nécessite cependant un budget conséquent au départ, mais également un budget important dans le temps, pour l’entretenir, le moderniser, le chauffer, etc.

Les maisons de maître

Succédant aux châteaux et manoirs à partir du XIXe siècle, les maisons de maîtres appartenaient aux bourgeois. On les appelle maison de maître ou maison bourgeoise, en raison de leur architecture caractéristique.

En effet, ces grandes maisons sont construites sur base carrée et composées de deux niveaux au moins. Leurs plafonds sont hauts, elles disposent d’un parc, de grilles anciennes en fer forgées, etc.

Contrairement aux châteaux et manoirs, on trouve souvent les maisons de maître dans l’environnement citadin, leur développement à la campagne ayant été plus tardif.

Les hôtels particuliers

Construits à partir du XVIIe siècle, les hôtels particuliers s’apparentent à de grandes résidences avec des murs en pierre de taille et de nombreuses chambres. On les retrouve souvent utilisés comme hôtel de prestige.

Vous les trouverez à Paris, mais également dans les grandes villes. Ils possèdent généralement une cour intérieure, leur permettant d’être situés idéalement dans l’environnement urbain tout en étant un refuge au cœur de ville.

Les maisons d’architecte

La maison d’architecte, comme son nom l’indique, a été dessinée par un architecte. En conséquence, son design est absolument unique et embarque souvent avec lui quelques innovations ou originalités rendant le bien immobilier unique.

Elle répond aux souhaits du propriétaire et peut donc avoir des objectifs totalement différents : maison écologique ou autonome, maison faisant la part belle à la domotique, maison loft, etc.

Modernes, les maisons d’architecte sont généralement spacieuses, modulables à l’envi, lumineuses et correspondent aux attentes actuelles en matière de confort et de design.

Les belles demeures en bref

Au final, une belle demeure est une conception architecturale qui se distingue de la masse. Les maisons de caractère comme les corps de ferme, les villas récentes avec piscine ou encore les penthouses (appartement de standing avec toit habitable) peuvent également recevoir le qualificatif de belle demeure.

L’immobilier de luxe qualifie tous les biens « hors normes ». Traversant les époques, il peut répondre aussi bien du charme de l’habitat ancien qu’au raffinement et à l’extravagance de l’habitat récent.

Le prix d’une belle demeure

Il existe autant de prix que de biens immobiliers différents. Une maison de maître ou une maison d’architecte peut se trouver à partir de 300 000 euros pour les plus petites. Un château ou un manoir peut se négocier de 500 000 euros à plusieurs millions d’euros en fonction de sa taille et de son état de conservation.

Si une belle demeure vous fait de l’œil, soyez vigilant à bien en calculer le coût. Outre le budget lié à l’acquisition, il est nécessaire de prendre en compte les frais d’entretien, le coût des taxes foncières et éventuellement le coût de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière).

De même, le coût du prêt immobilier n’est pas à négliger. Portant souvent sur plusieurs centaines de milliers d’euros, voire sur quelques millions d’euros, il est en prendre en considération. Pour l’obtenir, un apport personnel et l’assurance de revenus réguliers sont absolument incontournables.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : S8uCsz

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires