Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Assurance Habitation : simulateur et comparateur gratuit ! > Maison ou appartement inoccupé : quelle assurance habitation choisir ?

Maison ou appartement inoccupé : quelle assurance habitation choisir ?

Maison ou appartement inoccupé : quelle assurance habitation choisir ?

L’assurance habitation ou sa couverture étendue la multirisque habitation, la MRH, protège le logement, les biens, les occupants et la responsabilité civile.

De nombreux risques peuvent affecter une maison ou un appartement comme un incendie, un dégât des eaux ou encore un cambriolage. Mieux vaut s’en prémunir avec une assurance adaptée. Mais qu’en est-il pour un logement inoccupé lors des vacances ou entre deux locations ? Quelles garanties privilégier pour sa protection dans ce cas de figure ? Faisons le point dans notre article sur le choix de l’assurance habitation d’une maison ou d’un appartement inoccupé.

Quels sont les risques avec une maison ou un appartement inoccupé ?

Un logement est inoccupé pour diverses raisons. Il peut être une résidence secondaire inhabitée plusieurs semaines dans l’année, un logement vide entre deux locations, une maison ou un appartement en instance de vente, une résidence principale inoccupée durant les vacances.

Quelles que soient les raisons de son inoccupation, la maison ou l’appartement inhabité n’est pas à l’abri de sinistres qui peuvent affecter les murs, les voisins et tiers ou les biens éventuels qui s’y trouvent. Un incendie peut se déclarer. Une inondation ou une tempête ne sont pas exclues. Le cambriolage ou des actes de vandalisme sont également envisageables. En cas de sinistre, l’intervention du propriétaire va prendre davantage de temps, ce qui majore l’étendue des dégâts et donc augmente le montant des frais de réparation. C’est pourquoi certaines compagnies refusent d’assurer les logements vacants. Elles considèrent un logement inhabité plus à risque qu’un logement occupé.

Avec une maison ou un appartement inoccupé, l’assurance habitation comprend a minima la responsabilité civile et la garantie des risques locatifs, la GRL. Elle reste néanmoins facultative pour les propriétaires occupants ou non occupants. Elle est obligatoire pour les copropriétaires depuis la loi ALUR de 2014 et les locataires d’un logement meublé ou non meublé.

Qu’est-ce que la clause d’inhabitation d’un logement inoccupé ?

La plupart des contrats d’assurance habitation ou de MRH incluent une clause d’inhabitation du logement. Elle s’applique en principe pour la garantie vol, cambriolage et vandalisme, mais peut concerner dans certains cas le dégât des eaux ou l'incendie.

La clause stipule qu’au-delà d’un certain nombre de jours où le logement est inoccupé, les garanties ci-dessus ne s’appliquent plus en cas de sinistre. La période d’inhabitation varie, en fonction des assureurs, de 30 jours à 60, voire 90 jours pour les contrats premium. Certaines compagnies acceptent un rachat de la clause moyennant une surprime. Pour connaître les modalités de la clause d’inhabitation de son contrat, il faut se reporter aux conditions générales de vente.

Comment choisir une assurance habitation avec une maison ou un appartement inoccupé ?

Pour choisir une assurance habitation adaptée à une maison ou un appartement inoccupé, le propriétaire doit faire le point sur les risques pour lui-même et pour son logement. Son statut est important (copropriétaire par exemple), tout comme les particularités du logement (localisation, superficie, dépendances, etc.). Il doit également estimer la valeur des biens présents dans le logement pour que leur indemnisation en cas de sinistre soit la plus juste possible. Deux cas de figure sont possibles pour le remboursement des biens mobiliers et objets de valeur : la valeur à neuf ou la valeur d’usage déduction faite de la vétusté.

Quant aux risques garantis par une assurance habitation et mieux encore par une multirisque, ils sont :

  • l’incendie ;
  • le dégât des eaux ;
  • les catastrophes naturelles ;
  • les explosions ;
  • le bris de glace ;
  • les attentats et actes terroristes ;
  • le vol, cambriolage et vandalisme (en option avec les contrats de base).

Des options et services d’assistance peuvent être ajoutés en fonction des besoins comme une garantie piscine et dépendances, une garantie dommages électriques ou encore le dépannage d’urgence et la protection juridique.

Le cas d’un logement inoccupé entre deux locations ou lors d’une vente

Le propriétaire non occupant ou PNO souscrit une assurance habitation spécifique en cas de maison ou d’appartement inoccupé lors d’une vacance de locataire ou en cas de logement vide avant sa vente. Cette assurance non obligatoire avec une maison l’est de facto pour un appartement en copropriété avec a minima la responsabilité civile. Les garanties de l’assurance habitation PNO sont :

  • La garantie des risques locatifs : incendie, explosion, dégât des eaux.
  • La garantie recours des locataires.
  • La garantie des biens mobiliers.
  • La garantie recours des voisins et des tiers.
  • La garantie vol et cambriolage.

Le cas d’un logement inoccupé lors des vacances

Lors d’un départ en vacances, la maison ou l’appartement n’est inoccupée que quelques jours. En principe, l’assurance habitation ou la multirisque couvre cette courte absence. Le propriétaire ou le locataire doit le vérifier soit en contactant son assureur, soit en relisant les conditions générales de vente. Il contrôle le délai maximum d’inhabitation mentionné au contrat pour une prise en charge des garanties. Il adopte les bons gestes et respecte quelques mesures de sécurité : brancher l’alarme, fermer les volets, prévenir la gendarmerie de son absence pour bénéficier de l’opération tranquillité vacances, etc.

Le cas d’une résidence secondaire inoccupée

Dans le cas d’une résidence secondaire inoccupée plusieurs mois dans l’année, le propriétaire a tout intérêt à souscrire une assurance habitation. Les sinistres comme un cambriolage ou un dégât des eaux sont possibles. Le remplacement des biens dérobés ou les frais de réparation peuvent coûter cher si aucune indemnisation n’est prévue. Le propriétaire a tout intérêt à souscrire une assurance spécifique logement vacant sans clause d’inhabitation ou avec rachat si nécessaire.

Pour trouver l’assurance habitation d’une maison ou d’un appartement inoccupé, les propriétaires ou locataires mettent en concurrence les offres diverses du marché. Ils mandatent un courtier expert indépendant ou utilisent un comparateur en ligne. Avec cet outil, la recherche est rapide et gratuite. Ils obtiennent des devis personnalisés qu’ils comparent sereinement depuis chez eux. Ils prennent soin de vérifier notamment les plafonds d’indemnisation, les exclusions de garantie et le montant des franchises.

 
 

Comparateur Assurance Habitation
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : c5hSDK

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires