Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Travaux : simulateur et comparateur gratuit ! > Crédit travaux pour l’isolation de la maison : explications, simulation

Crédit travaux pour l’isolation de la maison : explications, simulation

Crédit travaux pour l’isolation de la maison : explications, simulation

Que ce soit par les murs, le toit, le sol ou même les ouvertures, la déperdition de chaleur en hiver d’un logement ancien et mal isolé peut être considérable.

Conserver la fraîcheur d’un logement mal isolé en été est tout aussi problématique. Pour information, c’est 30 % de déperdition par le toit, 25 % par les murs et 15 à 10 % par le sol ou les fenêtres. Améliorer la performance thermique et phonique du bâtiment devient essentiel tant pour préserver le confort du logement que pour faire des économies. Les particuliers entreprennent des travaux d’isolation par l'intérieur ou par l'extérieur avec des techniques et matériaux adaptés. Mais ces travaux coûtent cher. Pour les financer, le crédit bancaire, et notamment le crédit travaux, est un financement très souvent plébiscité. À suivre nos explications sur le crédit travaux pour l’isolation de la maison et en toute fin d’article une simulation de financement.

Qu’est-ce qu’un crédit travaux pour l’isolation de la maison ?

Le crédit travaux, comme le confirme sa dénomination, est une solution de prêt dédiée au financement des travaux de rénovation du logement. Les particuliers, qu'ils soient propriétaires, copropriétaires ou même locataires (sous réserve d'acceptation des travaux par le bailleur) peuvent y souscrire. Ce crédit finance les travaux d’agrandissement, d’installation, de modification ou de remplacement d’équipements, de décoration, mais aussi des travaux d'économie d’énergie. Il est donc tout à fait adapté pour le financement des travaux d’isolation de la maison. Cela peut-être :

  • L'isolation des combles perdus sous la toiture avec le soufflage de flocons d’isolants comme de la laine.
  • L’isolation des combles aménageables par l'intérieur avec des plaques ou rouleaux d’isolants fixés sous les rampants.
  • L’isolation du toit par l’extérieur entre les tuiles et la charpente avec la méthode du sarking.
  • L’isolation des murs par l'intérieur ou par l’extérieur par doublage ou soufflage.
  • L’isolation des planchers ou des plafonds avec des plaques d’isolants.
  • Le remplacement des fenêtres par du double ou du triple vitrage.
  • L’installation d’une ventilation mécaniquement contrôlée.

Le tarif des travaux d’isolation de la maison est élevé. Il varie, en fonction des techniques employées, de 36 € le m2 pour l’isolation thermique par l’intérieur ou ITI à 267 € le m2 pour l’isolation thermique par l’extérieur ou ITE. La main-d'œuvre d’artisans RGE est également prise en charge par le crédit travaux.

Quelles sont les caractéristiques d’un crédit travaux pour l’isolation de la maison ?

Le crédit travaux pour l’isolation de la maison est un crédit à la consommation réglementé par le Code de la consommation. Sa souscription est possible auprès des banques traditionnelles, des banques en ligne ou des organismes spécialisés de crédit. Amortissable à court ou à moyen terme, il a comme principales caractéristiques :

  • Un capital possible de 500 à 75 000 € maximum.
  • Une durée de remboursement s’étalant de 6 mois à 7 ans en moyenne.
  • Un taux nominal fixe dont le pourcentage varie en fonction de plusieurs paramètres : l’établissement prêteur, le profil emprunteur, le crédit.
  • Des indemnités de remboursement anticipé égales ou inférieures à 1 % du capital restant dû.
  • Un délai de rétractation légal de 14 jours calendaires à compter de la date de signature du crédit.

Le crédit travaux pour l’isolation de maison est le plus souvent un prêt affecté, mais peut également être un prêt personnel, voire un crédit renouvelable. Voyons leurs particularités.

Le prêt affecté

Pour financer des travaux d’isolation de la maison, les particuliers souscrivent un prêt affecté. Il s’agit d'un emprunt dont le capital prêté sert exclusivement à l’achat du bien ou des prestations mentionnées au contrat. En principe, le créancier exige des justificatifs comme des devis ou des factures pour débloquer les fonds. Le crédit affecté s’utilise régulièrement dans les enseignes commerciales, les concessionnaires ou encore lors d’une vente à domicile. Le taux d’intérêt est généralement plus compétitif qu’avec les autres prêts.

Le prêt personnel

L’autre type de crédit pour financer des travaux d’isolation de la maison est le prêt personnel. Plus flexible qu’un crédit affecté, il est aussi un peu plus cher. La somme prêtée est cependant utilisable librement par les emprunteurs et pour n’importe quel type de projet. Il a la faveur des particuliers qui réalisent eux-mêmes leurs travaux. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux avec près de 60 % des propriétaires ou des locataires.

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable, quant à lui, est une réserve d’argent disponible à tout moment et sans justificatif. L’utilisateur rembourse les échéances à partir du moment où il débloque tout ou partie de l’argent. Au fur et à mesure du versement des mensualités, la réserve se reconstitue pour être de nouveau utilisable. Le crédit renouvelable dispose d’un taux d’intérêt très élevé. Il semble peu approprié pour réaliser des travaux d’isolation de la maison. Son usage est plutôt destiné aux dépenses imprévues de faible montant avec un remboursement rapide.

Quels types de travaux peut prendre en charge un crédit travaux, mis à part l’isolation de la maison ?

De nombreux travaux de rénovation sont éligibles à un crédit travaux affecté. Réalisables dans les résidences principales, secondaires ou locatives, ils concernent aussi bien les travaux du gros œuvre et du second œuvre que les travaux de finition des ouvrages. Et ce, aussi bien à l’extérieur qu’à l'intérieur du logement. Le crédit travaux finance également l’achat des matériaux, des équipements, de l’outillage, du mobilier, et même de l’électroménager. Cela va sans dire que les projets sont divers comme :

  • l’installation de panneaux solaires ;
  • la pose d’une chaudière ;
  • la construction d’une piscine ;
  • l’aménagement paysager d’un terrain ;
  • le ravalement des façades ;
  • le remplacement d’une cuisine ;
  • la rénovation d’une salle de bains ;
  • l’installation d’un système d’alarme, etc.

Le crédit immobilier est-il possible pour financer les travaux d’isolation de la maison ?

Quand la somme nécessaire aux travaux d’isolation de la maison dépasse 75 000 €, le crédit travaux devient obligatoirement un crédit immobilier. La réglementation change notamment pour le délai de rétraction et les indemnités de remboursement anticipé. Le taux d’intérêt est également plus attractif. Par contre, il est quasi impératif de faire réaliser les travaux par des artisans. La banque débloque les fonds à réception des factures et c’est souvent elle qui règle les professionnels. L’argent ne transite donc pas par le compte bancaire du particulier. Les travaux peuvent également être lissés dans le crédit immobilier lors de l’acquisition du logement en incluant une somme supplémentaire. Cela nécessite l’aval de la banque et une solvabilité suffisante de l’emprunteur.

Quelles sont les conditions d’obtention du crédit travaux ou du crédit immobilier ?

Pour obtenir un crédit travaux pour l’isolation de la maison, le particulier doit faire montre d’une capacité financière suffisante. Un emploi stable en CDI et des revenus réguliers sont exigés. Le taux d’endettement doit être inférieur à 35 %. La gestion bancaire, sans incident de paiement et fichage à la Banque de France, doit être irréprochable. Pour un crédit immobilier, l’octroi est encore plus strict. En plus des conditions citées ci-dessus, l’emprunteur doit :

  • Avoir un apport personnel minimum.
  • Souscrire une garantie hypothécaire ou une caution.
  • Justifier d’une capacité d’épargne suffisante.
  • Adhérer à une assurance de prêt immobilier.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire avec un crédit travaux ou un crédit immobilier ?

Concernant l’assurance emprunteur, elle est facultative avec un crédit travaux dont le montant de l’emprunt est inférieur à 10 000 €. Les établissements prêteurs peuvent exiger une garantie décès/invalidité au-delà de cette somme. L’assurance emprunteur est par contre obligatoire pour obtenir un crédit immobilier pour des travaux d’isolation de la maison. Le particulier n’est plus obligé d'opter pour le contrat de groupe de la banque, il peut, depuis 2010 et la loi Lagarde, choisir librement son assurance grâce à la délégation. Ce dispositif permet de faire des économies pouvant aller jusqu’à 30 % et d’adhérer à des garanties personnalisées.

Pourquoi la simulation d’un crédit travaux pour l’isolation de la maison est-elle essentielle ?

Après avoir évalué le budget nécessaire à ses travaux, le propriétaire ou le locataire doit vérifier la faisabilité de son projet. La simulation en ligne ou la simulation avec son banquier offre un aperçu rapide de son éligibilité au crédit pour l’isolation de la maison. L’emprunteur obtient un premier avis favorable avec :

  • le type de crédit ;
  • le taux nominal, le TAEG et le TAEA le cas échéant ;
  • le montant de la mensualité ;
  • la durée du crédit ;
  • le coût total du crédit.

Même si l’accord de principe n’a pas de valeur juridique, il permet néanmoins l’obtention de propositions commerciales. L’emprunteur les compare. Il renvoie un dossier complet à l’établissement prêteur choisi en vue d’un accord définitif. Après respect du délai de rétractation, le déblocage des fonds d’un crédit travaux est très rapide, moins d’un mois en principe. Voici, à titre indicatif, ce que donne la simulation d’un crédit travaux pour l’isolation thermique des murs et planchers d’une maison.

Montant du capital emprunté

Durée du crédit travaux

TAEG fixe hors assurance

Montant de la mensualité

Coût total du crédit travaux affecté

25 000 €

5 ans

5,81 %

440,87 €

26 452,20 €

En conclusion, le crédit travaux pour l’isolation de la maison est en principe un prêt à la consommation affecté. Si le propriétaire ou le locataire réalise lui-même les travaux, il opte pour un crédit personnel. Des aides de l’État pour la rénovation énergétique sont aussi envisageables comme MaPrimeRénov, l’Éco-prêt à taux zéro ou la TVA à 5,5 %. En cas de taux d'endettement trop élevé, le particulier peut se tourner vers le rachat de crédits. En regroupant ses crédits et dettes, il allège sa mensualité par rapport au cumul des précédentes. Il retrouve de la capacité financière pour financer un nouveau projet comme des travaux d’isolation de la maison.

 
 

Comparateur Crédit Travaux
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : DmyAcs

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires