Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers Pratiques Immobilier > Locataire > 4 conseils pour bien préparer vos visites pour un appartement en location

4 conseils pour bien préparer vos visites pour un appartement en location

4 conseils pour bien préparer vos visites pour un appartement en location

Rechercher un logement en location n’est pas toujours une partie de plaisir, surtout dans les grandes villes où les offres sont peu abondantes par rapport aux besoins. Alors, lorsque l’on décroche un rendez-vous pour en visiter un qui correspond à ses souhaits, autant mettre toutes les chances de son côté et préparer minutieusement cette visite, en apportant notamment un dossier parfaitement ficelé et en listant toutes les informations à demander au propriétaire. Nos 4 conseils pour bien préparer vos visites pour un appartement en location.

1 - Monter un dossier de location sérieux et solide

Même si lors de vos premiers contacts avec le propriétaire d’un logement pour lequel vous avez réussi a décroché une visite, ce dernier ne vous a pas fait part de sa volonté que vous veniez avec un dossier qui atteste de votre situation, de vos revenus, de votre caution, etc., vous avez tout intérêt à préparer ces documents et à les présenter lors de cette visite.

Si le logement est conforme à ce que vous recherchez, le propriétaire peut ainsi disposer tout de suite des éléments qui comptent pour sa prise de décision par rapport à informations fournies par d’autres locataires intéressés par sa location de logement.

Que doit contenir un dossier de location ?

Un dossier de location solide est un dossier clair, complet et cohérent. Présenté au propriétaire d’un bien à louer lors de la visite de ce dernier, il a pour objectif de rassurer le bailleur notamment quant à vos capacités de faire face au paiement des loyers et des charges. Préparé avec soin, ce dossier de location peut également faire en sorte de vous démarquer par rapport aux autres personnes intéressées par la même location.

En ce qui concerne la forme de votre dossier de location, le mieux est qu’il soit numérisé et, ainsi, toujours à portée de main. Le jour de la visite, vous devez toutefois le présenter en format papier, après avoir vérifié que vos documents scannés soient bien lisibles, imprimés assez grands et dans le bon sens pour les lire facilement.

Voici la liste des documents qui doivent composer votre dossier de location :

  • votre pièce d’identité verso-recto (carte nationale d’identité, passeport, titre de séjour valide ou permis de conduire), ainsi que celles de vos garants si vous en disposez ;
  • un justificatif de domicile (et éventuellement de vos garants aussi) de moins de 3 mois, signé et daté, tel que les 3 dernières quittances de loyer et une attestation de votre propriétaire actuel qui prouve que vous êtes à jour de vos loyers et de vos charges si vous êtes déjà locataire, un avis de taxe foncière si vous êtes propriétaire, ou une attestation d’hébergement sur l’honneur si vous logez gratuitement chez un tiers ;
  • un justificatif de situation professionnelle (contrat de travail, attestation de votre employeur datée de moins de 3 mois, arrêté de nomination pour les fonctionnaires, certificat de scolarité ou copie de votre carte étudiante si vous êtes étudiant, attestation de droit à une pension pour les retraités, certificat d'inscription à l’Insee ou extrait Kbis de votre société si vous êtes indépendant, attestation d'ouverture des droits pour les bénéficiaires de prestations sociales, ou avis de situation de moins de 3 mois pour les demandeurs d’emploi ;
  • un justificatif de vos ressources (ou de celles de vos garants) : selon les cas, 3 derniers bulletins de salaire, 3 derniers bulletins de retraite, 3 derniers justificatifs d'indemnités de stage ou de service civique ; avis d'attribution d'une bourse pour l'année en cours pour les étudiants, 2 derniers bilans comptables ou attestation de déclaration de chiffre d'affaires pour les indépendants, 3 dernières attestations de versement de prestations sociales, titre de propriété d’un bien immobilier ou dernier avis de taxe foncière, avis d'imposition sur les revenus de l'année en cours. Si vous disposez d’une attestation de simulation pour les aides au logement établie par la Caisse d’allocations familiales (Caf), la glisser dans votre dossier de location est un plus et est aussi important pour le propriétaire.

2 - Lister les bonnes questions à poser au propriétaire

Obtenir la visite d’un logement qui correspond à ses besoins et ses souhaits est déjà un succès la plupart du temps. Mais il est important de recueillir le maximum d’informations concernant le logement au moment de sa visite pour être sûr de faire le bon choix si le propriétaire décide de vous prendre comme locataire.

Quel est le coût exact des charges ?

Au moment de la visite d’un logement qui est mis en location, vous connaissez déjà en principe le montant du loyer demandé. En ce qui concerne les charges locatives, leur détail est souvent plus flou. C’est pourquoi il est important, lors de la visite, de demander au propriétaire en détail ce qu’elles englobent.

Les charges comprennent-elles le chauffage et l’eau chaude ? Le logement est-il occupé au contraire de radiateurs électriques, au gaz ou au fioul, d’une chaudière, d’un ballon électrique, et quelle est l’énergie nécessaire, puisque ces coûts peuvent être à votre charge selon les cas ?

Si le logement que vous visitez est meublé, vous devez demander au propriétaire si les charges sont au réel ou au forfait. Si elles sont au réel, cela signifie que vous payez une provision de charges et que votre consommation réelle est estimée une fois par an. Dans le cas où cette dernière est plus importante que ce que vous avez déjà versé au propriétaire sous forme de provision, vous serez amené à régler en plus la différence. À l’inverse, si les charges sont au forfait, votre propriétaire ne pourra pas vous demander un surplus.

Quel est l’état du logement ? Quel est son environnement ?

Pour éviter d’avoir de mauvaises surprises une fois entré dans le logement en location, il est conseillé de s’intéresser de près à l’état général du logement, et de l’immeuble où il est situé s’il y a lieu, ainsi qu’à sa surface et à l’agencement de ses pièces. Apporter un mètre avec vous si vous voulez vérifier vous-même. Visiter au préalable le quartier est aussi une bonne solution pour se faire une idée de l’environnement du logement.

Ainsi, la visite du logement est l’occasion de poser les questions suivantes au propriétaires :

  • le logement est-il équipé de double vitrage ?
  • comment le logement est-il isolé ?
  • existe-t-il des problèmes d’humidité ?
  • le logement ou l’immeuble font-ils l’objet d’une infestation de punaises de lit, de souris, ou autres animaux nuisibles ?
  • quand les sols et les peintures ont-ils été refaits ?
  • quand le système électrique, la chaudière, le chauffe-eau, etc., ont-ils fait l’objet d’une visite d’entretien ?
  • combien de prises électriques, de téléphone, pour Internet, etc., équipent le logement ? Où sont-elles placées ?
  • quelle est l’exposition au soleil du logement ?
  • quels équipements ménagers (ou autres) et meubles (si le logement est loué meublé en particulier) sont mis à disposition dans le logement ?
  • y a-t-il des rangements ?
  • le logement est-il situé dans un environnement bruyant, près d’une rue passante ? Est-il situé à proximité de commerces, d’écoles, ou des transports en commun ?
  • un gardien est-il présent dans l’immeuble ?
  • le logement dispose-t-il d’un garage à vélos, d’une place de parking ?
  • l’accès de l’immeuble est-il sécurisé ?
  • y a-t-il un ascenseur ?
  • le logement dispose-t-il d’une cave ou d’un jardin ?
  • de gros travaux, type ravalement de façade ou réfection de toiture, sont-ils prévus ?
  • quels sont les travaux d’aménagement de l’intérieur du logement réalisés par le locataire sont autorisés ?

D’autre part, il est également important de savoir quels sont exactement les frais d’entretien qui incombent au locataire, ainsi que le montant de la taxe d’habitation.

3 - Demander des précisions sur le contrat de bail

La visite d’un logement est aussi le moment où vous devez interroger le propriétaire sur le type et la forme du bail proposé. En la matière, vous devez également lister les bonnes questions à poser au propriétaire à cette occasion :

  • à partir de quand le logement est-il disponible ?
  • quelle est la durée du bail (en principe 3 ans et 1 an pour les logements loués meublés) prévue en fonction de votre situation?
  • quelles sont les modalités de son renouvellement ?
  • quelles sont les règles à respecter pour résilier le bail ?
  • une caution est-elle exigée ?
  • une colocation est-elle possible ?
  • les animaux de compagnie sont-ils autorisés dans la location ?

4 - Établir une fiche récapitulative de vos différentes visites

Visiter des logements nécessite d’être bien organisé pour mettre toutes les chances de son côté et trouver la perle rare. En effet, dans la plupart des cas, les futurs locataires sont amenés à visiter un certain nombre de logements, et quelque fois dans un laps de temps limité.

C’est pourquoi il est conseillé pour chaque visite de logement d’établir une fiche récapitulative avec pour chacun leurs avantages et leurs inconvénients, leur coût total (loyer, charges, consommation d’énergie, etc.) et leurs principales caractéristiques. Un bon moyen d’avoir à portée de main un résumé clair et précis, notamment au moment où le propriétaire d’un de ces logements vous rend une réponse ou, tout simplement, pour vous aider à choisir le logement qui vous convient le mieux.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : XmRSCv

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires