Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Fiscalité et investissement > Faire racheter son prêt immobilier : mode d’emploi

Faire racheter son prêt immobilier : mode d’emploi

Faire racheter son prêt immobilier : mode d’emploi

Les conditions actuelles s’y prêtent bien, il est possible de réaliser des économies en faisant racheter son prêt immobilier mais la prudence est de mise, je vous explique tout ce qu’il y a à savoir pour ne plus vous tromper.

Selon moi, 9 Français sur 10 font cette erreur…

Ce titre va peut-être vous étonner mais quand je parle finance et notamment crédit immobilier avec une autre personne, je m’aperçois rapidement qu’elle n’y connaît pas grand-chose et que rien n’est clair dans sa perception des différentes opérations, je m’explique.

En fait, il existe trois opérations qui pour la plupart des Français n’en font qu’une : la renégociation, le rachat et le regroupement de crédits. La renégociation, c’est aller voir sa banque et lui demander de revoir le taux à la baisse, on fait un avenant, on signe et c’est réglé. Le rachat de crédit, c’est le même principe sauf que je vais voir une autre banque (voir l’article sur le site du gouvernement qui nous explique la différence), il y a donc rachat de la dette et souscription à un nouveau contrat, il y a des frais plus importants mais parfois, le jeu en vaut la chandelle. Le regroupement de crédits, c’est un peu le même principe sauf qu’on fait racheter plusieurs crédits en même temps.

Pour la plupart des ménages, ils ne distinguent pas ces trois opérations, ils pensent que c’est un seul et même financement. Maintenant que tout est clair, l’erreur est pardonnée.

Rachat du prêt immobilier : les bases

Il faut avant tout chose savoir pourquoi vous faites racheter votre crédit immobilier ? Pour réduire votre mensualité ? Pour gagner des euros ? Pour baisser votre taux ? Oui, on peut baisser le taux mais ne rien gagner sur l’opération, c’est fréquent quand on ne se focalise que sur le taux… Car effectivement, le taux de l’assurance emprunteur est également importante, il ne faut pas juste négocier le TAEG, il faut aussi négocier le TAEA.

Autrement, la demande doit être établie auprès d’une banque, d’un intermédiaire de banque ou d’un établissement de crédit, voir les trois en même temps pour les mettre en concurrence. Il faut fournir les documents demandés et notamment l’offre de prêt immobilier. L’offre de rachat qui sera proposée doit être évaluée sur le coût total du crédit, oubliez le taux car en vous focalisant dessus, vous allez passer à travers du coût total du prêt et potentiellement, vous faire avoir…

Les frais de dossiers, de mandat, de notaires et compagnie peuvent impacter la faisabilité du financement, gagner 500€ sur le prêt immobilier au total n’en vaut pas la peine, en revanche gagner 10 000 euros sur le remboursement du prêt commence à être intéressant.

Pour bien réussir son rachat de crédit immobilier, je vous invite à faire jouer la concurrence, à comparer les offres sur le coût du crédit (pas sur le taux) et à négocier le TAEA qui est parfois un produit de marge pour les prêteurs. Avec tout ça, vous êtes armé pour négocier le rachat de votre prêt.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur rachat de prêt immobilier

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : G6mutc

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires