Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Immobilier : simulateur et comparateur gratuit ! > Quel est le Crédit Immobilier le moins cher en 2023 !

Quel est le Crédit Immobilier le moins cher en 2023 !

Quel est le Crédit Immobilier le moins cher en 2023 !

Si les taux d’emprunt ont longtemps conservé un niveau historiquement bas, la première remontée amorcée en 2022 s’est poursuivie et intensifiée en 2023.

En moyenne, il faut désormais compter un taux d’intérêt de 3,10 % pour un crédit immobilier souscrit sur une période de 10 ans, 3,17 % sur 15 ans et 3,40 % sur 20 ans ! Les taux ne cessent de poursuivre leur augmentation au fil des mois, ce qui a tendance à contrarier bien des projets de construction et d’acquisition immobilière. Dans ce contexte difficile, les chiffres varient sans cesse et dénicher l’offre la moins chère est quasiment impossible, d’autant plus que dans la mesure où elle tient compte du profil de l’emprunteur, il est impensable d’espérer trouver une meilleure proposition de crédit immobilier universelle.

Mais alors, comment trouver un crédit immobilier moins cher que les autres en 2023 ? Nos astuces dans ce dossier.

Où chercher un crédit immobilier moins cher en 2023 ?

La grande majorité des candidats au crédit immobilier se tournent en premier lieu vers les banques classiques pour solliciter une offre de prêt. À commencer par sa propre banque, ces établissements qui ont pignon sur rue rassurent, car il est possible de bénéficier d’un service personnalisé et de rencontrer rapidement un interlocuteur physique.

Ces banques se scindent en trois principales catégories, qui sont les grandes banques généralistes nationales (La Banque postale, BNP Paribas, etc.), les banques mutualistes ou coopératives (Crédit Mutuel, Crédit Agricole, etc.) et les banques régionales de proximité (Crédit du nord, Crédit maritime, etc.).

Pourtant, ces banques traditionnelles ne sont généralement pas celles qui proposent les crédits immobiliers les moins coûteux du marché. Pour ce faire, mieux vaut s’orienter vers les banques en ligne, qui ne disposent pas d’agence physique, ce qui limite leurs frais et donc leur répercussion sur la clientèle. Les tarifs proposés sont ainsi nettement plus compétitifs. Certes, il faut être à l’aise avec la gestion de toutes ses démarches et opérations bancaires en ligne, mais il est possible de dénicher des offres de prêt à des taux attractifs.

Notons par ailleurs que d’autres organismes de prêt sont à considérer. Les organismes assureurs (Groupama, Axa Banque, etc.) et les organismes de crédit (Cetelem, Crédit foncier, etc.) proposent des crédits immobiliers à des taux intéressants.

N’hésitez donc pas à comparer les offres de nombreuses enseignes distributrices de prêts immobiliers. En les comparant, vous pourrez mettre de côté celles qui semblent les plus intéressantes pour donner vie à votre projet à moindres frais.

Comment se constituer un bon dossier pour obtenir le crédit immobilier le moins cher ?

Une offre de prêt immobilier est accordée uniquement après l’étude du dossier du demandeur. En conséquence, la compétitivité de ce type de produit dépend davantage du profil de l’emprunteur que de l’établissement distributeur. En effet, avant de formuler sa proposition, le prêteur étudie dans le détail la situation personnelle, la situation financière et la situation professionnelle du demandeur, afin de lui attribuer un niveau de risque et de lui proposer un taux d’emprunt.

Pour bénéficier d’un crédit immobilier moins cher, il est donc préférable de disposer d’un dossier solide, rassurant et attractif pour les banques. Voici notamment les points clés qui séduisent les établissements prêteurs :

  • un emprunteur qui dispose de revenus suffisants, réguliers, stables ou en augmentation ;
  • un emprunteur qui conserve un reste à vivre intéressant ;
  • un emprunteur qui dispose d’un apport personnel qui correspond au moins à 10 % du coût de l’emprunt ou au coût cumulé des frais de notaire et des frais courants ;
  • un emprunteur qui gère convenablement ses comptes bancaires, sans découvert ;
  • un emprunteur qui a une situation professionnelle stable, avec un emploi en CDI de préférence ;
  • un emprunteur qui a une situation personnelle stable ;
  • un emprunteur qui témoigne de sa capacité à épargner et qui peut le prouver par des relevés bancaires démontrant les versements effectués sur ses livrets d’épargne.

Ainsi, pour être un bon candidat à l’emprunt et réussir à obtenir une offre de prêt attractive et à taux bas, il faut bien gérer ses comptes bancaires, disposer de ressources suffisantes et d’une situation stable.

Si vous ne remplissez pas toutes les cases, rien ne dit que vous ne parviendrez pas pour autant à obtenir une offre, mais sachez toutefois qu’il vaut mieux éviter d’être concerné par certains points rédhibitoires, tels que :

  • un taux d’endettement qui dépasse les 35 % avec le montant de l’emprunt à rembourser ;
  • une accumulation de crédits en cours ;
  • des comptes bancaires mal gérés ;
  • l’impossibilité d’épargner la somme qui correspond à la différence entre le montant du loyer à verser et le coût des mensualités de crédit à rembourser, le temps de signer l’offre de prêt définitive.

Crédit immobilier le moins cher : quels sont les points à surveiller ?

Comparer des crédits en se basant sur les seuls taux d’intérêt moyens proposés n’a pas de sens. Pour identifier le crédit immobilier le moins cher pour vous en 2023, il faut comparer les offres de prêts dans leur globalité. Voici les points qui doivent retenir votre attention.

Le TAEG

Le TAEG est le taux annuel effectif global. Plus exactement, il s’agit du véritable coût du crédit immobilier, car il intègre non seulement le capital à rembourser et les intérêts à payer, mais également tous les autres frais inclus dans l’offre de crédit immobilier, y compris l’assurance emprunteur, les frais de dossier, les frais de gestion, les frais de garantie, etc. Selon les conditions du prêt, il peut être fixe ou variable.

Quoi qu’il en soit, c’est l’indice de référence à prendre en compte pour comparer le coût total de plusieurs crédits immobiliers et identifier plus facilement le moins cher. Mais ce n’est pas tout ! D’autres points sont à surveiller.

Les indemnités en cas de remboursement anticipé (IRA)

Il s’agit du montant dû lorsque l’emprunteur rembourse partiellement ou totalement son prêt immobilier en dehors des versements prévus par son échéancier. Certains établissements acceptent de n’appliquer aucun frais dans ce cadre, mais d’autres exigent des sommes non négligeables. Mieux vaut donc s’en assurer au préalable.

Le montage du crédit immobilier

Un crédit immobilier peut comporter plusieurs lignes de prêts qui comportent chacune des taux différents. Or, il faut savoir que ce type de montage peut impacter le coût final du crédit, de même que le différé d’amortissement.

La modulation possible des échéances

Il peut être possible de moduler ses échéances en fonction de ses besoins. En effet, certains établissements prêteurs permettent à l’emprunteur de bénéficier de facilités de paiement, notamment de ne pas verser immédiatement ses premières mensualités afin de financer certains travaux ou encore de mettre le remboursement en pause le temps de faire face à un coup dur.

Les conditions du crédit immobilier

Rechercher le taux le plus bas du marché est tout à fait légitime, car au vu des sommes en jeu dans le cadre d’un crédit immobilier, la moindre différence se chiffre en centaines ou en milliers d’euros. Toutefois, pour ne pas se faire avoir, d’autres éléments doivent être soigneusement étudiés dans le cadre des conditions de l’emprunt immobilier.

  • Le mode de calcul du taux d’intérêt : le taux d’intérêt d’un emprunt immobilier peut être calculé en se basant sur :
    • le montant global du crédit, lissé sur toute la durée d’emprunt et avec des mensualités toutes identiques (c’est la solution la plus intéressante) ;
    • le montant restant à rembourser, avec une diminution progressive des intérêts au fil des remboursements effectués.
  • Le taux du crédit : il peut être :
    • fixe, pour éviter les évolutions à la hausse et limiter le risque de mauvaise surprise (préférable dans le contexte actuel de forte montée des taux) ;
    • variable, pour suivre la conjoncture économique, mais avec le risque de payer parfois bien plus cher.
  • Les taux d’assurance emprunteur : le TAEA (taux annuel effectif d’assurance) permet de mieux visualiser le coût de l’assurance dans le montant global du prêt immobilier. Attention de bien étudier les modalités du contrat d’assurance emprunteur proposé, car un taux très bas peut être assorti de conditions très limitées. Inversement, un taux élevé peut être plus protecteur, mais également trop onéreux au regard des sommes engagées. N’oubliez pas que la délégation d’assurance peut vous permettre de faire des économies sur votre assurance emprunteur à tout moment en cours de crédit immobilier !
  • Les conditions de remboursement anticipé ou de report de remboursement : certaines banques appliquent des frais très élevés pour bénéficier de ces possibilités, il est donc important de les comparer. Néanmoins, pouvoir en profiter est avantageux en cas de coup dur ou pour solder plus rapidement son crédit.

Obtenir le crédit immobilier le moins cher en 2023 : nos astuces pour profiter du meilleur taux !

Comparer les offres de prêt

C’est le meilleur moyen de sélectionner une offre de crédit plus intéressante et moins chère. En effet, avec la baisse du pouvoir d’achat, les Français ont bien raison de se montrer plus attentifs à leurs dépenses et de comparer avant de s’engager.

En comparant les offres de crédit, seul ou par le biais d’un comparateur en ligne, l’emprunteur peut ainsi évaluer la faisabilité de son projet, mais également comparer les taux appliqués, les conditions de prêts et bien d’autres éléments notamment cités ci-dessus.

Le comparateur en ligne est un outil gratuit et sans engagement qui a pour avantage de faciliter cette démarche de comparaison. Elle permet d’emblée d’être fixée sur ses capacités d’emprunt et de mieux se projeter dans son souhait d’acquisition immobilière. Il suffit ensuite de comparer les offres reçues, sachant que l’outil cible les propositions en fonction des réponses de l’emprunteur à son formulaire. On évite ainsi une perte de temps considérable !

Solliciter un courtier en crédit immobilier

Cet expert est un véritable atout pour dénicher le meilleur contrat de prêt immobilier. Cet intermédiaire entre les emprunteurs et les établissements de crédit dispose de fines connaissances et d’un large réseau pour dénicher la meilleure offre pour son client et négocier un contrat qualitatif au meilleur taux. C’est également un conseiller astucieux capable de constituer pour son client un dossier emprunteur solide et valorisant.

En plus de faire gagner un temps précieux à ses clients, il négocie pour eux les meilleures offres, car il sait sur quelques points il est possible de jouer pour obtenir des avantages en fonction de leur profil et des leurs besoins.

Renégocier son taux d’intérêt

Difficile parfois d’obtenir un crédit à un taux attractif selon le contexte économique et le profil d’emprunteur que l’on présente aux établissements prêteurs ! Certains candidats à l’emprunt ne parviennent même qu’à obtenir une offre unique et il leur faut s’en contenter pour donner vie à leur projet.

Cependant, après quelques années de remboursement du crédit immobilier souscrit, il est possible de bénéficier d’une réévaluation du taux du prêt. Deux options sont alors possibles.

  • Renégocier son prêt auprès de sa banque, en fonction du contexte économique ou encore si l’emprunteur peut démontrer que sa situation personnelle, financière et/ou professionnelle s’est améliorée, peut permettre de bénéficier d’un meilleur taux d’emprunt.
  • Procéder à un rachat de crédit immobilier, par une autre banque, permet de bénéficier d’un taux plus attractif ou d’alléger ses mensualités en contrepartie d’un allongement de la durée d’emprunt. Cette opération peut être intéressante, à condition de ne pas avoir déjà remboursé plus de la moitié de son prêt immobilier et d’être attentif aux nombreux frais qui assortissent ce type de produit bancaire. En outre, la différence entre l’ancien taux et le nouveau taux doit être d’au moins 1 % pour que le rachat soit intéressant.
 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires