Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Crédit Immobilier : simulateur et comparateur gratuit ! > Crédit immobilier auto-entrepreneur : comment l'obtenir ?

Crédit immobilier auto-entrepreneur : comment l'obtenir ?

Crédit immobilier auto-entrepreneur : comment l'obtenir ?

Vous êtes auto-entrepreneur et aimeriez bien devenir propriétaire de votre résidence principale ? Oui mais voilà, vous entendez dire que les banques ne prêtent pas aux micro-entrepreneurs.

Nous tenons à vous rassurer, cette croyance est fausse et il est tout à fait envisageable d’obtenir un crédit immobilier auto-entrepreneur, à condition de respecter certains critères.

Les critères essentiels pour obtenir un crédit immobilier micro-entrepreneur

Comme tous les emprunteurs, les banques attendent que l’auto-entrepreneur réponde à certains critères. Elles seront d’autant plus attentives au moindre détail que vos revenus ne sont pas garantis comme ceux d’un salarié en CDI. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien préparer votre dossier de prêt immobilier.

Stabilité des revenus

L’établissement bancaire cherche avant tout la sécurité, pour s’assurer que le prêt immobilier soit payé régulièrement, sans incidents. À ce titre, il vous faudra attendre a minima deux ans d’activité en tant qu’auto-entrepreneur pour envisager l’obtention d’un crédit. À noter que trois années seront plus appréciées et renforcent vos chances de décrocher un prêt immobilier.

En tant que micro-entrepreneur, vous n’aurez pas de bilan, mais vous devez être en mesure de présenter votre chiffre d’affaires. Pensez à éditer vos relevés de chiffres d’affaires listant et à présenter votre comptabilité de trésorerie. Celle-ci est importante pour que la banque juge de la stabilité de votre chiffre d’affaires, ou même mieux de son évolution.

Revenus retenus

Ce n’est pas votre chiffre d’affaires que va retenir la banque, mais plutôt ce qui vous reste réellement après paiement des charges et des impôts. Il est important d’en tenir compte, la réalité se rapprochant souvent de l’abattement effectué par l’administration fiscale, à savoir :

  • Abattement de 71 % pour l’achat-revente de marchandises
  • Abattement de 50 % pour les prestations de services BIC
  • Abattement de 34 % pour les professions libérales BNC

Ainsi, avec une moyenne de chiffre d’affaires de 2 800 euros par mois, on estime qu’il reste :

  • 812 euros au commerçant
  • 1 400 euros au prestataire de services
  • 1 848 euros au professionnel libéral

Cependant, chaque auto-entrepreneur étant unique, il se peut que la banque retienne plus ou moins en fonction des profils, certains commerçants par exemple ont des marges importantes et certains professionnels libéraux de grandes charges s’ils ont un local professionnel par exemple.

Secteur d’activité

Le secteur d’activité va influencer la décision de l’établissement bancaire, certains professionnels ne connaissant pas la crise, alors que d’autres ont par nature une activité plus volatile, soumise aux aléas du marché.

Pour solliciter un prêt immobilier en 2021, il faut également composer avec la crise économique liée au contexte sanitaire. Ainsi, un restaurateur en fermeture administrative a beaucoup moins de chance d’obtenir un crédit immobilier qu’un entrepreneur sur le web.

En d’autres termes, il se peut que vous ayez à expliquer votre activité au banquier, à vous vendre et à montrer que vous ne manquez pas de travail. Des attestations d’engagement de vos clients, des avis positifs sur votre entreprise, un chiffre d’affaires en évolution peuvent aider à faire pencher la balance en votre faveur.

Apport personnel

Soyons honnêtes, espérer décrocher votre prêt immobilier sans avoir d’apport est déjà complexe pour un fonctionnaire, mais cela relève du défi pour un auto-entrepreneur.

En conséquence, nous vous encourageons à avoir un apport personnel d’au moins 10 % du montant total du projet. À cette fin, n’hésitez pas à épargner en amont pour démontrer votre investissement, ou à en appeler au don familial par exemple.

Gestion du budget

Voici un dernier élément à ne pas négliger pour que votre dossier de prêt monte en haut de la pile de ceux que la banque a envie de financer : le sérieux de l’emprunteur. Si vous avez une gestion impeccable de votre budget, tant personnelle que professionnelle, vous renvoyez une image fiable.

Soignez donc attentivement vos relevés de compte des 6 derniers mois, n’ayez pas de découvert, pas de commissions d’intervention, pas de rejets de prélèvement… Bref, soyez le client auto-entrepreneur idéal !

Les « plus » pour que le prêt immobilier de l’auto-entrepreneur soit accepté

Si le micro-entrepreneur réunit tous les critères vus en première partie de cet article, avec un taux d’endettement maximum de 35 % pour un crédit immobilier portant sur sa résidence principale, il a de bonnes chances d’obtenir son financement. Mais si en plus, il est en mesure de proposer un ou plusieurs atouts supplémentaires à l’établissement prêteur, son dossier sera classé comme bon, voire très bon.

Avoir un co-emprunteur

Ne pas emprunter seul mais à deux personnes renforce grandement le dossier de n’importe quel emprunteur, surtout si le co-emprunteur désigné au contrat possède également des revenus.

Dans le cas du micro-entrepreneur, avoir un co-emprunteur salarié disposant d’un contrat de travail en CDI dans un secteur porteur ou un co-emprunteur fonctionnaire titulaire est un bel argument à mettre en avant.

Proposer une garantie

Les banques ne prêtent plus dans le cadre d’un prêt immobilier, portant sur des montants et des durées de remboursement élevés, si des garanties ne sont pas mises en place.

Un cautionnement bancaire, un privilège de prêteur de deniers ou encore une hypothèque conventionnelle rassureront l’établissement financier. Si vous pouvez en plus proposer un nantissement sur un de vos placements ou une hypothèque sur un bien existant, vous offrez de sérieuses garanties qui seront très appréciées par la banque.

Domicilier vos revenus professionnels chez le prêteur

En tant qu’auto-entrepreneur éligible au crédit immobilier, vous avez nonseulement un compte bancaire personnel, mais également un compte bancaire dédié à votre entreprise, qu’il soit professionnel ou non.

En proposant à la banque de domicilier votre compte courant habituel, mais en plus le compte de votre auto-entreprise, vous serez vu d’un bon œil. En effet, vous amenez un compte supplémentaire et domiciliez vos revenus chez le prêteur.

Dans le même ordre d’idées, vous pouvez proposer de ramener vos assurances personnelles et professionnelles dans votre nouvelle banque si le crédit immobilier est consenti.

Faire jouer la concurrence

Les micro-entrepreneurs pensent souvent, à tort, qu’une offre de crédit immobilier est déjà une réussite en soi en raison de leur statut. Pourtant, il serait dommage de ne pas faire jouer la concurrence pour aller vers la banque la plus offrante.

Si votre dossier semble poser quelques difficultés ou si vous vous savez mal à l’aise quand il s’agit de convaincre, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en crédit immobilier. Il mettra en avant votre dossier, ses points forts et défendra votre cause, vous faisant ainsi gagner du temps et de l’argent.

En revanche, si votre dossier est solide, que vous vous sentez l’âme d’un conquérant et disposez d’un peu de temps, n’hésitez pas à démarcher vous-même les différentes banques pour choisir la meilleure offre de crédit. Comparez bien les TAEG (Taux Annuel Effectif Global) ou coût total du crédit avant de vous engager.

Pour vous aider dans votre recherche de prêt, un simulateur comparant les offres de crédit immobilier pour micro-entrepreneur en ligne sera un précieux allié. Sans frais et sans engagement, vous saurez très rapidement si votre projet immobilier est viable. Si c’est le cas, vous saurez en quelques clics seulement quelles banques solliciter près de chez vous !

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : XvTCaU

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires