Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers pratiques > Quand et pourquoi utiliser un prêt relais ? Quels sont les risques ?

Quand et pourquoi utiliser un prêt relais ? Quels sont les risques ?

Il existe un crédit qui ne se rembourse pas mensuellement, mais uniquement à terme du contrat. C’est ce qu’on nomme le prêt relais. Même si elle offre une pléiade d’avantages à l’emprunteur, cette opération bancaire révèle quelques dangers.

Quand et pourquoi utiliser un prêt relais ?

Prêt relais : fonctionnement

Le prêt relais est une avance accordée par la banque pour l’achat d’une seconde résidence en attendant que la première maison du client se vende. Concrètement, lorsqu’un emprunteur veut acheter un nouveau logement alors qu’il en possède déjà un autre en cours de vente, il peut solliciter le prêt relais pour financer son projet. La principale particularité de cette offre porte sur l’absence de remboursement mensuel de capital.

En fait, l’emprunteur ne rembourse la totalité du crédit qu’au moment de la vente du logement et donc au terme du contrat. Il ne devra s’acquitter que des intérêts qui pourront être payés chaque mois, tous les trois mois voire à la fin du crédit. En règle générale, les banques imposent un délai de un à deux ans pour solder l’emprunt. Cela laisse le temps au client de conclure la transaction de vente de son bien immobilier. Autre chose à savoir : le montant du crédit accordé ne correspond qu’à 50 à 80% du prix de vente dudit bien. Il s’agit d’une marge de sécurité adoptée par la banque au cas où le logement se vend à un tarif plus bas que prévu.

Les différents types de prêt relais

Il existe essentiellement trois types de prêts relais.

Le prêt relais sec

Le prêt relais sec est le plus simple. Il s’agit d’un emprunt à souscrire si le prix de vente de la première maison est plus élevé ou égal au tarif de la seconde maison qui vous intéresse. Vous ne réglerez que les intérêts au cours du crédit, ce qui entraînera des petites mensualités.

Le prêt relais adossé

La seconde forme est appelée prêt relais adossé. Dans le cas où la seconde résidence que vous désirez acheter est plus chère que l’autre maison à vendre, vous bénéficierez d’un prêt relais accompagné d’un crédit immobilier classique. Avec cette option, vous devrez verser des mensualités dont le coût est adapté à votre capacité d’endettement.

Le prêt relais avec franchise totale

La troisième forme est le prêt relais avec franchise totale dont la durée légale est de 24 mois. Au cours des 12 premiers mois, vous ne verserez pas le coût des intérêts chaque mois. Tout est à solder au moment de la vente du bien. Dans le cas où durant cette période, la maison n’a pas trouvé d’acheteur, vous devrez payer les intérêts de la première année et ceux de la seconde année au cours des 12 nouveaux prochains mois.

Les risques inhérents à l’opération

Le prêt relais est une opération à double tranchant. Certes, il vous permet de financer un projet qui vous tient à cœur. Cependant, imaginez que vous n’arriviez pas à vendre votre première maison dans les délais convenus. Vous vous exposez alors à de lourdes difficultés financières. Et les banques ne sont pas forcément obligées d’accepter de reconduire le crédit. Il va falloir que vous vous débrouilliez seul quitte à souscrire à un autre crédit pour rembourser le prêt relais. Cette situation est très dangereuse dans la mesure où vous serez contraint de payer les divers frais, les intérêts et les assurances de ce nouveau crédit. Vous vous exposez à un surendettement, fatal pour votre budget.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : c6SzQX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires