Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers pratiques > Le courtier immobilier : avantages et inconvénients

Le courtier immobilier : avantages et inconvénients

Le courtier immobilier : avantages et inconvénients

Dans la mesure où l’achat immobilier est un investissement très lourd, la chose à ne surtout pas faire, c'est de se précipiter. Il faut prendre le temps de bien réfléchir avant de prendre sa décision. Sinon, l’on peut aussi s’appuyer sur les compétences d’un courtier.

Les raisons de faire appel à un courtier

De nos jours le courtier immobilier est de plus en plus présent dans la vie des personnes qui veulent accéder à la propriété. Une situation favorisée par la chute exceptionnelle des taux d’intérêt ces dernières années. Ainsi, pour trouver un bon rapport qualité-prix et réaliser des économies conséquentes, passer par ce professionnel est devenu indispensable pour de nombreux particuliers.

Cette solution présente effectivement plusieurs avantages. Il y a d’abord de gain de temps très appréciable, particulièrement pour les personnes qui ne peuvent pas se consacrer à la recherche d’une solution financière auprès des établissements bancaires. Le courtier s’occupera de tout. Sinon, connaissant parfaitement le marché, ce dernier est à même de trouver la solution en adéquation avec vos critères, mais surtout avec votre budget.

Enfin, ne pas oublier qu’un courtier a déjà ses entrées dans les organismes de crédits et les banques. Étant un excellent et un négociateur rusé, ce dernier est à même de vous obtenu un taux de prêt très intéressant en défendant parfaitement votre cas. D’ailleurs, pour avoir les chances de leurs côtés, les futurs propriétaires ayant un dossier difficile louent souvent les services de ce professionnel.

Y a-t-il des inconvénients ?

Le courtier immobilier qui sert d’intermédiaire entre l’acheteur et l’établissement de crédit est rémunéré sous forme de commissions. Cet honoraire est généralement composée des pourcentages accordés par la banque et des frais de courtage payés par ses clients.

Malheureusement, même si un plafond est fixé, les organismes financiers sont entièrement libres d’appliquer le taux de leur choix. Cela aura bien sûr des conséquences sur le montant du salaire du courtier. En outre, certains prestataires exigent des frais de dossier et d’autres non. Dans tous les cas, ce négociateur ne sera payé qu’en cas seulement de l’aboutissement de la transaction.

C’est pourquoi, pour éviter les mauvaises surprises, il faut bien s’informer sur les modalités de rémunération d’un courtier avant de l’engager. Autrement, disposant de son réseau, ce professionnel travaille généralement avec les mêmes banques et assurances. Et ici, le risque est de se retrouver avec un taux de crédit néanmoins intéressant et non le plus bas du marché.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur gratuit de crédit immobilier

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ffjxwi

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires