Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Le crédit immobilier > Quel salaire pour emprunter de 250 à 300 000 euros pour un achat immobilier ?

Quel salaire pour emprunter de 250 à 300 000 euros pour un achat immobilier ?

Quel salaire pour emprunter de 250 à 300 000 euros pour un achat immobilier ?

Lorsque l’on jette son dévolu sur un bien immobilier, il faut s’assurer que l’on dispose d’une capacité financière suffisante pour rembourser son crédit immobilier pendant de nombreuses années. Craquer pour une maison ou un appartement de 250 000 ou 300 000 € implique de devoir justifier de revenus à la hauteur car cette somme n’est pas négligeable. Que disent les banques dans ce cas précis ?

Calculer son reste à vivre

Ce qui pèse dans la balance est avant tout l’épargne que l’acquéreur a pu se constituer pour disposer d’un apport personnel. Celui-ci pouvant être utilisé en partie ou totalement pour financer le bien immobilier convoité, le montant à emprunter sera plus ou moins conséquent. Mais, et c’est souvent le cas notamment pour un jeune acquéreur qui n’a pas encore eu le temps d’épargner, en l’absence d’apport personnel, la maison ou l’appartement au prix de vente de 250 à 300 000 € va donc devoir être totalement financé à l’aide d’un crédit immobilier.

Pour savoir si la banque lui accordera un tel emprunt, il doit lui fournir les justificatifs prouvant qu’il dispose d’un salaire suffisant. Celui-ci doit permettre au client de faire face à ses charges courantes (impôts, assurances, gaz, électricité, eau, Internet/téléphone), mais aussi à ses crédits en cours tels que prêts personnels ou à la consommation et autre crédit Auto si c’est le cas. La banque calcule son reste à vivre afin que l’emprunteur et sa famille puisse ne manquer de rien. Ainsi, l’endettement du client ne doit pas dépasser 33 %.

La durée d’emprunt impacte l’endettement

Un autre critère est pris en compte, à savoir la durée d’emprunt. Il est bien évident que pour un même montant emprunté, les mensualités diffèrent selon que l’acquéreur d’un bien immobilier souhaite rembourser son crédit sur 10 ans, 15 ans ou 20 ans, voire sur 25 ans. Plus la durée d’emprunt est importante, plus les mensualités sont faibles, mais plus le crédit coûte cher car le taux appliqué augmente proportionnellement à cette durée.

A titre d’exemple, pour emprunter 250 000 € sur 10 ans, les revenus du ménage doivent être de l’ordre de 6 300 €/mois afin de faire face à des mensualités de 2 000 €, tandis qu’un salaire de 2 500 € suffit pour rembourser le même emprunt sur 25 ans puisque chaque mensualité se limite à 830 €.

Ce ne sont là que des montants approximatifs, dans la mesure où une étude personnalisée doit être effectuée par le créancier (c’est-à-dire par la banque qui accorde le prêt). Pour savoir ce que coûte exactement le crédit immobilier, il faut prendre le TAEG en compte. Ce Taux Annuel Effectif Global intègre :

  • Le taux d’intérêt nominal,
  • Le coût de l’assurance de crédit immobilier, que l’emprunteur choisisse l’assurance de la banque ou qu’il opte pour la délégation d’assurance,
  • Les frais de garantie,
  • Les frais de dossier constitués par exemple des honoraires du courtier ou bien de frais bancaires,
  • Les frais divers.

Attention de prendre aussi en compte dans le financement de son achat immobilier les honoraires de l’agence immobilière et les frais de notaire qui représentent une somme importante.

L’intérêt de la simulation de crédit immobilier en ligne

Le calcul des mensualités de remboursement d’un prêt immobilier est extrêmement complexe. Il est donc indispensable de s’adresser à une banque pour connaître précisément le montant des mensualités à rembourser si l’on souhaite emprunter entre 250 000 et 300 000 € car la durée de remboursement est déterminante.

Pour gagner du temps, l’intéressé peut utiliser un comparateur de crédits immobiliers afin de faire différentes simulations puis recevoir les meilleures offres du moment, à taux intéressant. Il lui faudra ensuite constituer son dossier de prêt et l’adresser au banquier afin de finaliser sa demande de prêt. Grâce à un comparateur, un accord de principe peut lui être adressé dans les meilleurs délais. Mais attention, il s’agit d’un accord officieux. Il signifie que la banque est prête à poursuivre la démarche afin de finaliser la demande du client si sa situation financière le permet.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de prêt immobilier
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : rD3ef9

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires