Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Les dossiers pratiques immobilier > 10 conseils pour fidéliser son locataire

10 conseils pour fidéliser son locataire

10 conseils pour fidéliser son locataire

Vous avez investi dans un immeuble de rapport et louez des appartements pour faire fructifier votre capital. Sachez que pour avoir les meilleures chances que votre investissement soit rentable, il faut trouver de bons locataires occupants, mais ce n’est pas suffisant. Si vous désirez qu’ils vous soient fidèles, il est nécessaire de les chouchouter.

Ils viennent résider chez vous pour plusieurs raisons, mais le critère primordial pour qu’ils restent dans les lieux est qu’ils doivent s’y sentir bien. Vous jouez un rôle capital pour fidéliser vos locataires. Voici ce qui est de leur apporter pour qu’ils restent le plus longtemps possible chez vous en toute quiétude et que vos rapports soient privilégiés.

1 - Le confort de l’appartement

Le confort de l’appartement que vous mettez en location est très important. Si vous louez en vide, privilégiez d’acquérir un ou des logements dont les pièces sont claires et saines. Les chambres doivent avoir une dimension égale ou supérieur à 9 m² pour être considérées comme telles. La pièce de vie doit être bien éclairée par la lumière naturelle. Veillez également à ce que la cuisine soit équipée de rangements. Si vous louez en meublé, il vous faudra respecter le nombre de meubles obligatoires, mais ce n’est pas suffisant. Privilégiez le confort et l’aspect afin que le logement soit agréable à première vue. Cette visite est importante et déterminante. Pour les meublés, les accessoires supplémentaires sont toujours un plus et vos nouveaux locataires seront heureux de constater que l’appartement bénéficie de ce plus, car ils font toujours des comparaisons avec ce qu’ils ont connu. Enfin, il reste très satisfaisant de savoir des personnes bien logées pouvant s’épanouir chez elles grâce à son intervention.

2 - L’isolation thermique

Si vous achetez un bien destiné à la location qui est déjà construit et ne respecte pas certaines normes actuelles, pensez à combler ces lacunes importantes aujourd’hui. Par exemple, les appartements des anciens immeubles sont toujours très mal isolés. N’hésitez pas à faire isoler les combles, les murs et le sous-sol s’il existe afin d’assainir l’atmosphère, retenir la chaleur et faire du bien à l’environnement par la même occasion. À noter que pour réaliser ces travaux, vous avez droit à de nombreuses aides provenant du gouvernement, de l’ANAH et diverses grosses entreprises. Renseignez-vous avant d’entamer les démarches d’isolation. Certaines peuvent même être totalement prises en charge ou ouvrir droit à un crédit d’impôt très important.

3 - L’isolation phonique

En plus de l’isolation thermique, les vieux immeubles situés en ville sont bien souvent dépourvus d’isolation phonique. Profitez-en, lorsque vous faites ces travaux, pour choisir des matériaux isolants au niveau thermique et phonique à la fois. Enfin, si une chambre ou une pièce à vivre donne sur une rue très passante, vous pouvez faire poser des fenêtres double ou triple vitrage. Vos futurs locataires apprécieront le calme de leur nouveau logement et seront ainsi plus enclins à rester longtemps dans les lieux surtout s’ils sont logés dans un appartement dont la situation géographique est très importante.

4 - La qualité du chauffage

Même si ça vous ne semble pas évident, sachez que des nouveaux locataires font très attention au mode de chauffage d’un appartement lors de la première visite. Les lieux peuvent être très beaux, mais s’ils sont mal équipés, il se peut que les locataires que vous visiez, ne louent pas ou que ceux qui sont rentrés dans les lieux n’y restent pas. Si votre appartement est équipé de convecteurs mécaniques, sachez que la consommation est excessive. Préférez déjà les radiateurs à inertie qui consomment moins que les précédents et qui ne sont pas très chers à l’achat. Par exemple, pour équiper correctement un T3, il en faut environ 4 et dont l’unité en moyenne coûte 140 € pièce en grande surface spécialisée. Il vaut donc mieux mettre le prix dès le départ ou changer les convecteurs si vos locataires se plaignent du froid et des factures trop élevées dès les premiers frimas.

5 - Le prix d’un loyer dans le bas du marché

N’hésitez pas à louer votre appartement dans les prix les plus bas du marché de votre secteur. Même si le logement est neuf ou refait à neuf, il vaut mieux minorer un loyer moyen mensuel de 5 à 10 % afin de fidéliser vos locataires qui sauront grandement apprécier ce geste à sa juste valeur. Maintenez toujours vos tarifs d’entrée si vous êtes propriétaire de plusieurs logements et vous vous apercevrez vite que, outre vos critères de sélection d’entrée dans les lieux, vous attirerez ainsi des locataires conscients du prix du marché. En choisissant votre appartement, ils resteront ainsi plus longtemps chez vous et auront moins tendance à s’adresser à la concurrence.

6 - La réactivité en cas de problème

Si votre locataire vous joint en cas de problème vous incombant comme une fuite d’eau ou une gouttière, par exemple. Soyez réactif et répondez toujours présent à sa demande. Si vous êtes bricoleur ou proche du logement, effectuez vite les travaux demandés. Si vous résidez assez loin ou n’y connaissez rien en bricolage, choisissez un professionnel de confiance pouvant intervenir toujours assez rapidement.

7 - L’option de ne pas augmenter le loyer

Chaque année, l’INSEE fixe le taux d’indexation des loyers. L’augmentation des loyers peut se faire au premier janvier dès l’instant où votre locataire a passé douze mois pleins dans le logement. Sachez que cette augmentation est ridiculement basse et son montant représente seulement quelques euros. Prenez la décision de ne pas augmenter votre loyer et avertissez votre locataire en décembre. Grâce à ce geste, vous le fidéliserez.

8 - Des vœux accompagnés de chocolats

Si vos locataires sont chez vous depuis de nombreuses années, vous avez établi une relation de confiance. Pour la pérenniser, envoyez vos vœux au nouvel an et faites-leur parvenir une boite de chocolats par exemple. Ils apprécieront toujours cette marque de sympathie que vous leur témoignez. Ces menues attentions les fidéliseront encore plus et ils n’auront aucune envie de vous quitter.

9 - Être à l’écoute et disponible en cas de difficulté passagère

Par les temps qui courent, il se peut que vos locataires connaissent certaines difficultés financières passagères. Là encore, soyez à leur écoute et aidez-les dans leur épreuve. Par exemple, vous pouvez accepter un report exceptionnel de loyer ou encore un paiement fractionné. Ils seront alors reconnaissants de votre geste et le climat de confiance établi vous permettra toujours de dialoguer avec eux.

10 - Agrémenter le logement à l’occasion de réparations prévues

Si vous devez faire réaliser des travaux par entreprises, sachez que si vous êtes au régime foncier réel, vous aurez le droit de déduire leur montant de vos revenus fonciers, mais vous pourrez aussi profiter de l’occasion pour agrémenter le bien loué. En effet, rien ne vous empêche par exemple de faire installer une douche italienne dans une salle de bain au départ trop ancienne ou encore un dressing dans une grande chambre. Vos locataires en seront ravis et ces travaux les convaincront de rester encore plus longtemps dans les lieux.

En appliquant ces quelques conseils ne coûtant pas grand-chose et corrects pour le respect de vos locataires, vous serez ainsi assuré de les conserver pour de nombreuses années.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : A8UP5U

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires