Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Rachat de Crédit Immobilier : simulateur et comparateur gratuit ! > Trop de crédits (immo, conso, auto) : que faire ? Quelles solutions ?

Trop de crédits (immo, conso, auto) : que faire ? Quelles solutions ?

Trop de crédits (immo, conso, auto) : que faire ? Quelles solutions ?

Crédit personnel, crédit auto, crédit immobilier, les dettes s’accumulent vite quand on contracte plusieurs prêts. Il devient alors difficile d’honorer les mensualités. Le reste à vivre n’est plus suffisant pour régler les dépenses contraintes du ménage. Que faire quand on a trop de crédits (immobilier, consommation ou auto) ? Faisons un point sur les solutions envisageables.

Trop de crédits, quelles solutions pour s’en sortir ?

Avec le remboursement de plusieurs prêts, les mensualités cumulées impactent lourdement le budget. Le ménage a du mal à faire face aux dépenses courantes avec un reste à vivre très en deçà du minimum. Les établissements prêteurs limitent pourtant le taux d’endettement à 35 %, mais il arrive que des foyers le dépassent. Ils ne savent plus comment éviter une situation de surendettement.

L’audit budgétaire avec trop crédits

Quand un foyer contracte trop de crédits, le premier réflexe pour s’en sortir est de procéder à une remise à plat budgétaire. Les emprunteurs endettés peuvent être aidés par les associations ou le service social de leur commune. Ils font un bilan des recettes et des dépenses : les revenus (salaires, retraite, etc.) et les charges fixes (loyer, prêts, etc.). La différence entre les revenus et les charges permet de connaître le reste à vivre. Ce dernier doit être suffisant pour les dépenses courantes comme l’alimentation, le transport, l’électricité, la téléphonie, etc.

Les solutions avec trop de crédits

En cas de dettes ou de crédits trop nombreux, les emprunteurs endettés disposent de solutions pour remédier à cette situation :

  1. Diminuer les charges courantes en renégociant par exemple les abonnements ou les contrats d’assurance (auto, habitation, mutuelle, assurance emprunteur, etc.).
  2. Reporter ou diminuer les mensualités des prêts en cours (Cf. les conditions générales des contrats) pour tenter de résorber un découvert ou refaire un peu de trésorerie.
  3. Renégocier avec la banque son crédit immobilier pour diminuer le taux d’intérêt et baisser de facto les mensualités.
  4. Regrouper les prêts avec une solution de rachat de crédits.

Trop de crédits, focus sur le rachat de crédits

Quand un emprunteur contracte trop de crédits, il est possible d’envisager une diminution des mensualités en regroupant tous ses crédits. Cette opération financière s’appelle un rachat de crédits. De nombreux établissements proposent le regroupement de crédits :

  • Les banques généralistes.
  • Les organismes financiers spécialisés en crédits.
  • Les courtiers experts en rachat de crédits.

Que la situation financière soit précaire ou au contraire plus favorable qu’à la signature des offres de prêts, les candidats au rachat de crédits sont divers. La principale raison d’y recourir est de retrouver une capacité financière suffisante en allégeant la charge de ses remboursements.

Comment fonctionne le rachat de crédits ?

Le rachat de crédits est une technique financière qui consiste à regrouper tous ses prêts dans un autre établissement prêteur que celui qui les détient. Ce dernier propose une offre de crédit unique avec à la clé une seule mensualité. Il rachète ensuite tous les crédits en cours. En principe, les conditions du prêt sont plus avantageuses avec notamment un taux d’intérêt global diminué. La mensualité unique est plus basse que l’ensemble cumulé des mensualités. Le reste à vivre augmente, mais en contrepartie la durée de remboursement aussi et in fine le coût total du crédit.

Quels types de prêts sont concernés par le rachat de crédit ?

Tous les types de prêts sont concernés par le rachat de crédits : crédit immobilier, crédit auto, prêt personnel, etc. Les dettes fiscales peuvent aussi être incluses dans un regroupement de crédits. Sont exclus du rachat de crédits les dettes de jeu et les prêts professionnels. Selon le Code de la consommation, il faut disposer de minimum deux crédits en cours pour être éligible au rachat. La législation fait le distinguo entre deux catégories de rachat de crédits en cas de prêt immobilier :

  1. Si la part du crédit immobilier à racheter est inférieure à 60 % du montant total, c’est la législation du crédit à la consommation qui prévaut.
  2. Si la part du crédit immobilier à racheter est supérieure à 60 % alors c’est celle du crédit immobilier qui s’applique.

Combien coûte un rachat de crédits ?

Une opération de rachat de crédits coûte cher, d’autant plus si elle concerne un rachat incluant un prêt immobilier. Dans ce cas, les frais sont :

  • L’IRA ou indemnités de remboursement anticipé : 3 % du capital restant dû ou les six derniers mois d’intérêt.
  • Les frais de la nouvelle garantie hypothécaire.
  • Les frais de dossier.
  • L’assurance emprunteur.

Quoi qu’il en soit, le coût total du crédit est supérieur avec un rachat de crédits, car, en principe, la durée de remboursement augmente pour pouvoir baisser la mensualité.

La commission de surendettement, le dernier recours avec trop de crédits

Il arrive néanmoins que le foyer endetté ne soit pas éligible au rachat de crédits. Ce dernier est un prêt et un certain nombre de conditions doivent être remplies pour son octroi :

  • avoir une situation professionnelle stable ;
  • avoir une gestion bancaire irréprochable ;
  • bénéficier de revenus suffisants ;
  • ne pas être fiché à la Banque de France.

Les personnes endettées sont alors placées en situation de surendettement : elles ne peuvent plus faire face à l’ensemble de leurs dettes à savoir les crédits, le loyer et les charges. Elles sont candidates à la constitution d’un dossier de surendettement soumis à une commission de la Banque de France. Celle-ci propose alors un aménagement de la dette, voire dans les cas extrêmes un effacement, en accord avec les créanciers. Ce recours entraîne un fichage systématique au FICP pendant cinq ans.

Que faire quand un ménage est asphyxié par trop de crédits à rembourser ? Une des solutions : souscrire une offre de rachat de crédits. Cette opération financière permet de regrouper ses crédits en cours pour en contracter un seul au sein d’un nouvel établissement bancaire. Le foyer bénéficie in fine d’une seule mensualité allégée qui lui permet de retrouver une meilleure capacité financière et d’éviter une situation de surendettement. Pour trouver une offre de rachat de crédits, la solution est d’utiliser un comparateur en ligne. Cet outil gratuit met en concurrence les différents prestataires de rachat de crédits du marché en quelques minutes. Le ménage compare rapidement le TAEG, la mensualité, la durée et le coût total du rachat de crédits pour faire un choix adapté à ses besoins.

 
 

Simulateur Rachat de Crédit Immobilier
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : CnhXMv

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires