Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers Pratiques Immobilier > Propriétaire > Hôtel particulier : qu'est-ce qui le caractérise ?

Hôtel particulier : qu'est-ce qui le caractérise ?

Hôtel particulier : qu'est-ce qui le caractérise ?

Nous avons tous déjà vu des hôtels particuliers, ces luxueuses demeures qui se sont développées dans nos centres-villes depuis la Renaissance. Ils étaient la demeure de personnages éminents ou de riches particuliers.

Aujourd’hui, beaucoup d’hôtels particuliers ont disparu, mais certains d’entre eux ont été reconvertis en musées, alors que d’autres sont toujours habités. Mais qu’est-ce qui caractérise ces biens d’exception typiquement français ?

L’hôtel particulier, héritage du Moyen Âge

L’hôtel particulier trouve ses origines dans le Moyen Âge, il désignait la demeure citadine d’un seigneur ou d’un prince. Puis, à partir du XVIe siècle, il se démocratise pour devenir la résidence de grands bourgeois et de financiers aisés.

Après la révolution française, dans les villes portuaires, les armateurs en font bâtir dans les villes comme Nantes, Bordeaux, Marseille, La Rochelle. L’hôtel particulier devient peu à peu l’incarnation de l’immobilier de prestige français. Il est en quelque sorte une marque de reconnaissance pour les populations les plus riches.

Les hôtels particuliers répondaient à deux fonctions : afficher l’appartenance sociale de son propriétaire, tout en préservant ce dernier des regards indiscrets. À son apogée, Paris comptait jusqu’à deux mille hôtels particuliers, aujourd’hui on n’en dénombre plus que quatre cent.

Certains d’entre eux étaient construits par les plus grands architectes de leur époque, comme Mansart ou Le Vau, ce qui leur donne une valeur historique et culturelle remarquable.

Les caractéristiques de l’hôtel particulier

L’hôtel particulier n’est en réalité défini par aucune caractéristique particulière. Il désigne une vaste demeure, établie en milieu urbain, et occupée par un unique propriétaire. Cependant, on peut retrouver des caractéristiques communes aux hôtels particuliers qui leur permettent de se distinguer des autres habitations.

Une situation urbaine

À l’inverse du manoir, tourné vers l’isolement et caché aux yeux du monde, l’hôtel particulier est implanté au cœur de la ville, là où tout le monde peu le voir. Ils permettaient d’afficher le statut social de leur propriétaire. C’est la raison pour laquelle leurs façades sont d’apparence si soignée.

Un bâtiment spacieux

S’ils n’étaient habités que par une unique famille, les hôtels particuliers étaient vastes. Ils devaient en effet abriter tout le personnel de maison nécessaire à son entretien. Cependant, selon leur situation, certains hôtels particuliers pouvaient être plus petits que certaines maisons bourgeoises.

Un escalier intérieur remarquable

Bien que certains rares hôtels particuliers ne possèdent pas d’étage, on y trouve la plupart du temps un grand escalier intérieur desservant toute la demeure. Le sous-sol était souvent employé par les domestiques, alors qu’à l’étage, les familles bourgeoises prenaient de la hauteur.

Une façade très développée

Qu’ils donnent directement sur la rue ou sur une cour, les ornements des hôtels particuliers étaient particulièrement travaillés. On y trouvait généralement une porte cochère donnant sur la rue, mais également des innovations architecturales, le tout devait rappeler la richesse et le prestige de son propriétaire.

De la tranquillité au centre-ville

Si l’hôtel particulier devait être vu de tous, leurs propriétaires aspiraient à une certaine tranquillité. L’hôtel particulier est souvent bordé d’un côté par une cour et de l’autre par les jardins, ce qui permet à leurs occupants d’être protégés de l’agitation de la rue. S’il n’y avait pas de cour, les logis étaient simplement orientés côté jardin.

Quelques exceptions sont toutefois à noter, avec des hôtels particuliers parisiens donnant sur rue, pour marquer davantage le prestige. Le plus bel exemple de jardin suspendu donnant sur la rue n’est autre que l’Élysée.

De nombreuses commodités

Proportionnellement à a taille, l’hôtel particulier ne propose que peu de logements. En revanche, on y trouve beaucoup de commodités, comme les cuisines, buanderies, écuries et dépendances afin de satisfaire au confort de la famille.

L’hôtel particulier, un bien immobilier d’exception

L’hôtel particulier, au même titre que les châteaux et manoirs, fait partie des biens immobiliers de luxe, en raison de leur caractère culturel, de leur rareté, de leur superficie hors norme dans des villes attractives, etc.

Les transactions immobilières portant sur ce type de biens immobiliers s’élèvent généralement à plusieurs millions d’euros, en faisant l’un des investissements dans la pierre les plus onéreux, mais également les plus prestigieux.

Enfin, le budget qu’il faut y consacrer pour leur entretien, leur rénovation, leur mise aux normes, peut s’avérer particulièrement élevé au fil du temps, bien qu’une déduction fiscale puisse être accordée au titre de la loi Malraux.

Sachez qu’aujourd’hui, la majorité des hôtels particuliers encore existants sur le territoire français, ont été soit gardés dans les familles de génération en génération, soit revendus à des stars (chanteur, comédien, footballeur).

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : mkj9gq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires