Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Les dossiers pratiques immobilier > Promoteur immobilier : quel statut ? Rôle et mission

Promoteur immobilier : quel statut ? Rôle et mission

Promoteur immobilier : quel statut ? Rôle et mission

Comme son nom l’indique, un promoteur immobilier est un professionnel du secteur de l’immobilier chargé de réaliser des opérations immobilières, qu’il s’agisse de constructions neuves de logements individuels ou collectifs, de bureaux, etc. Il s’agit d’une profession qui demande de la polyvalence puisque le promoteur immobilier intervient dans toutes les phases de ces réalisations, des études de faisabilité à la recherche de ses financements, en passant par la coordination des différents corps de métier concernés, l’exécution des opérations immobilières et leur mise à disposition des usagers. En un mot, le promoteur immobilier pilote les différents chantiers.

Rôle et mission du promoteur immobilier

Un promoteur immobilier est véritablement un professionnel du bâtiment à multiples facettes. À l’occasion d’un projet de construction, c’est lui en effet qui intervient à toutes les étapes de la réalisation, et qui, surtout, joue le rôle de coordonnateur entre toutes les professions amenées à intervenir lors d’une opération de promotion immobilière, des bureaux d’études aux notaires, en passant par les architectes, les financeurs, les artisans du bâtiment, etc. Un promoteur immobilier joue un rôle au moment de la conception d’un projet immobilier, de sa réalisation et jusqu’à sa livraison, et doit suivre de près l’évolution du chantier. Il met tout en œuvre pour que les délais de livraison soient tenus.

C’est pourquoi un promoteur immobilier s’entoure de tous les professionnels de l’immobilier et du bâtiment nécessaires pour mener à bien une opération immobilière. Il est leur interlocuteur unique et toujours à l’écoute.

Un promoteur immobilier peut réaliser des projets immobiliers très divers tels que des logements individuels ou collectifs, en accession ou en location, des logements sociaux, des résidences pour personnes âgées, des bureaux, des commerces, ou encore des locaux industriels.

Le promoteur immobilier est notamment en amont chargé d’entrer en contact avec les représentants de la collectivité locale où il projette de réaliser une opération immobilière. Il peut d’ailleurs travailler pour le compte d’une collectivité ou avoir en charge la réalisation d’équipements publics. Dans tous les cas, le projet immobilier qu’il porte doit répondre aux besoins des futurs occupants et aux attentes des communes, agglomérations, etc., concernées. C’est lui également qui doit obtenir toutes les autorisations administratives nécessaires dans le cadre d’une opération immobilière.

Le statut et les moyens d’intervention du promoteur immobilier

Le métier de promoteur immobilier n’est pas une profession encadrée et réglementée par la loi comme peuvent l’être par exemple les notaires, les architectes, les géomètres-experts, etc. En revanche, l’activité de promotion immobilière est soumise à un grand nombre de réglementations qui s’imposent à tous les corps de métier du bâtiment amenés à intervenir. Un promoteur immobilier peut désigner une personne physique ou morale comme une entreprise par exemple.

Un promoteur immobilier dispose de plusieurs moyens pour intervenir dans le cadre d’une opération immobilière. Il peut d’abord prendre le seul rôle de vendeur et se charger de la commercialisation d’une future réalisation immobilière, ce que l’on appelle le plus souvent la vente sur plans ou vente en état futur d'achèvement (VEFA), un contrat encadré par la loi. Dans ce cas, le promoteur immobilier vend les logements ou locaux qui vont être réalisés dans le cadre d’une opération immobilière avant qu’ils ne soient construits ou au moins avant qu’ils soient complétement achevés, dès l’obtention du permis de construire.

Un promoteur immobilier peut également endosser le rôle de prestataire d’un maître d’ouvrage. Cette situation intervient lorsqu’il a conclu un contrat de promotion immobilière (CPI) avec ce dernier, contrat qui définit les termes de la relation entre le maître d’ouvrage et le promoteur immobilier en matière de responsabilités juridiques, administratives, et financières (article 1831-1 du Code civil). Mais un promoteur immobilier peut aussi être lui-même maître d’ouvrage. D’ailleurs la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) privilégie ce statut.

Faire appel à un promoteur immobilier c’est aussi l’assurance que ses réalisations seront conformes à toutes les réglementations en vigueur comme par exemple la réglementation thermique (bien certifié TR 2012), environnementale (RE 2020), ou encore la certification NF Habitat qui atteste des caractéristiques de sécurité et de qualité des biens immobiliers mis en œuvre.

De plus, en tant que professionnel du bâtiment, un promoteur immobilier détient obligatoirement certaines assurances comme celle dite de « bon achèvement » qui garantit au futur acquéreur la bonne réalisation de la construction de son logement (ou autre bien immobilier) en cas de défaillance du promoteur ou de l’un de ses partenaires. Un promoteur immobilier a en effet une obligation de résultat.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : WXKW3m

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires