Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Dossiers Pratiques Immobilier > Propriétaire > Échange de maisons pour les vacances : réglementation, assurance, conseils

Échange de maisons pour les vacances : réglementation, assurance, conseils

Échange de maisons pour les vacances : réglementation, assurance, conseils

Tout le monde ne dispose pas du budget nécessaire pour louer une maison de vacances. Heureusement, il existe une solution idéale qui consiste à échanger sa maison contre une autre afin de visiter à moindre frais la région tant convoitée. De cette façon, on peut économiser plusieurs milliers d’euros. Mais avant de se lancer, mieux vaut bien connaître la réglementation en la matière, et se renseigner sur les modalités d’assurance. C’est ce que nous allons voir. Mais penchons-nous tout d’abord sur ce fameux concept assez récent qui a le vent en poupe, à savoir l’échange de maisons pour les vacances.

Échange de maisons le temps des vacances : principe

Tout type de logement peut faire l’objet d’un échange pour une période de vacances, maison, appartement, loft, studio, chalet… et ce, quelle que soit sa situation géographique. Il peut s’agir d’une résidence principale ou secondaire, et son occupant habituel peut être le propriétaire ou le locataire. Mais dans ce dernier cas, il est utile de recueillir l’accord du propriétaire bailleur.

De plus, on peut échanger ce bien contre un autre sans qu’il y ait une quelconque obligation de similarité. Autrement dit, un studio en campagne peut être échangé pour les vacances contre une immense villa avec piscine à deux pas de la grande bleue, contre un appartement avec toit terrasse en plein cœur de Rome ou pourquoi pas contre un appartement newyorkais. Il n’existe aucune cote.L’échange de maisons le temps des vacances fonctionne donc entre deux biens situés dans un même pays ou dans des pays différents.

Échange de maisons le temps des vacances : réglementation

L’échange de maisons pour les vacances n’entre pas dans le cadre réglementaire de la location ni d’ailleurs de la sous-location puisqu’aucune contrepartie financière n’est exigée de part et d’autre. Tout est basé sur la confiance mutuelle. Mais même si ce concept n’est régi par aucune réglementation légale, il est vivement recommandé à chaque partie de définir précisément les conditions d’échange et de fournir toutes les informations sur le logement, ses éventuelles dépendances, le terrain s’il y en a un mais aussi sur sa situation.

Échange de maisons le temps des vacances : assurance

Aucune des parties n’est tenue de souscrire un contrat d’assurance spécifique dans ce cas de figure. Il faut simplement que les deux logements soient bien couverts par une assurance habitation. Il est toutefois possible si on le souhaite de souscrire un contrat d’assurance temporaire afin que la protection soit optimale pendant toute la durée de l’échange, mais cela reste optionnel.

Échange de maisons le temps des vacances : conseils à suivre pour que tout se passe bien

On n’opte pas pour ce concept du jour au lendemain. Cela s’anticipe afin que rien ne soit laissé au hasard. C’est fondamental pour qu’il n’y ait aucun problème pendant les vacances ni au retour. Voici les précautions à prendre lorsque l’on souhaite échanger sa maison contre une autre pendant une période de congés.

Faire connaissance avec les invités

Il est important de pouvoir s’entretenir avec les personnes qui occuperont la maison afin d’être rassuré. On peut échanger quelques courriers électroniques ou communications téléphoniques afin de faire connaissance car nul n’a envie de prêter sa maison à n’importe qui. Idéalement, les deux parties doivent avoir le même état d’esprit, des habitudes et des goûts en commun. C’est extrêmement rassurant. Il faut aussi connaître leurs noms et prénoms afin de savoir qui on accueille chez soi. Ces prises de contact permettent d’aborder les règles de base que l’on souhaite appliquer le temps du séjour.

Rien n’empêche de refuser l’échange de maisons si l’on a le moindre doute sur leur honnêteté ou si l’on n’a aucun atome crochu avec les personnes.

Rédiger un livre de bord

Il peut s’agir d’une sorte de guide facilitant le séjour des futurs arrivants et précisant aussi toutes les consignes qu’ils devront respecter. On peut par exemple y trouver :

  • La date de prise de possession du lieu et la date de fin de séjour.
  • La liste exhaustive des appareils et équipements (petit et gros électroménager, appareils numériques et multimédia, climatisation, chauffage, alarme, etc.) avec si possible la notice d’utilisation de chacun d’eux ainsi que le code permettant de se connecter à Internet par exemple,
  • La liste des principaux commerces et services à proximité (supérette, boulangerie, boucherie, médecin, pharmacie, vétérinaire…) avec les principaux numéros d’urgence.
  • Les bonnes adresses (Musée, bars, restaurants, lieux touristiques incontournables…).
  • Les consignes concernant :
    • L’entretien de la maison, du jardin, des plantes d’intérieur et d’extérieur, de la piscine,
    • Les soins à donner aux animaux avec tous les détails nécessaires sur l’alimentation de chacun et si cela s’implique, les traitements en cours ainsi que la fréquence des sorties,
    • Le bon usage des vélos ou de la voiture si l’on souhaite laisser un véhicule à disposition,
    • Les zones où il est exclusivement interdit de fumer voire de vapoter et celle(s) où cela est autorisé.

Dans ce livre de bord, on n’hésite donc pas à inscrire ce qui est autorisé et ce qui est interdit et on peut aussi évoquer le bon comportement à tenir à l’égard du voisinage.

Organiser la remise des clés

L’accueil des arrivants doit être bien organisé. Il peut être confié à un membre de la famille, à un ami ou à un voisin. La personne désignée doit pouvoir être présente le jour J afin d’assurer la remise des clés et de faire visiter la maison en donnant, si besoin, tous les conseils utiles. Pouvoir compter sur un tiers est très important pour être prévenu en cas de problème ou bien rassuré si tout se passe bien.

Enfin, offrir un petit cadeau de bienvenue est une preuve de délicatesse comme une bouteille de vin, un produit local, des chocolats, quelques fruits, et bien sûr on prend soin de déposer une bouteille d’eau et quelques rafraîchissements au réfrigérateur.

Réserver une pièce ou un placard pour ses effets personnels

Même s’il on a une entière confiance en ses futurs visiteurs, ça n’est pas une raison pour laisser à leur portée ses bijoux ou encore ses papiers importants, les photos et objets ayant une valeur sentimentale, des décorations fragiles, des médicaments, etc. Tout ce que l’on souhaite mettre à l’abri peut être entreposé dans une pièce ou un placard fermant à clé. À défaut, on peut les déposer dans des cartons à entreposer momentanément chez des amis.

Soigner sa maison

Il est important de préparer la maison que l’on souhaite échanger contre une autre le temps des vacances afin qu’elle soit d’une propreté impeccable, parfaitement ordonnée et très accueillante. Idem pour la terrasse, le jardin, la piscine. On pense à désinfecter les sanitaires, les poubelles de cuisine, de salle de bain et des toilettes, mais aussi le réfrigérateur.

On met à disposition suffisamment de linge de lit et de toilette par exemple pour que les occupants soient à leur aise. Il convient de penser aussi à recharger le stock de produits d’entretien afin de les encourager à entretenir le logement et bien sûr, il est indispensable de libérer quelques meubles de rangement et placards pour qu’ils puissent ranger leurs affaires personnelles.

L’échange de maisons ou d’appartements le temps des vacances commence à prendre de l’ampleur puisque plus de 200 000 biens sont échangés en France chaque année, ce qui permet de s’évader à moindre frais pour une, deux, trois semaines ou pourquoi pas sur une durée de plusieurs mois afin de faire le tour du monde…

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : N7sbkz

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires