Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Fiscalité et investissement > Premier achat immobilier : quel est l’apport minimum pour avoir un crédit ?

Premier achat immobilier : quel est l’apport minimum pour avoir un crédit ?

Premier achat immobilier : quel est l’apport minimum pour avoir un crédit ?

Vous allez bientôt concrétiser votre premier achat immobilier ? Avant de demander un crédit, il vous faudra évaluer la somme dont vous disposez en propre pour financer une partie de votre maison ou appartement, c’est-à-dire votre apport personnel.

L’apport personnel représente la somme d’argent investie en propre par un acheteur pour obtenir un crédit immobilier. Ce montant est exprimé en pourcentage par rapport au coût total du bien immobilier. A partir de quel seuil, l’apport personnel est-il considéré comme satisfaisant pour un premier achat immobilier ?

Un apport personnel standard représente 10 % du montant du bien

La loi ne fixe aucun apport minimal obligatoire. Néanmoins, en pratique, les banques privilégient logiquement les dossiers disposant d’un apport personnel adapté à la nature et au prix du bien souhaité. Les établissements bancaires réclament habituellement un apport personnel d’au moins 10 % du montant total du logement convoité. Ce pourcentage correspond en réalité aux frais annexes liés à l’acquisition : frais de notaire, frais de garanties, frais de caution et frais d’agence notamment. L’apport personnel peut être constitué grâce à une assurance-vie, un Plan d’épargne logement (PEL), un Livret A, la vente d’un bien immobilier ou encore un prêt familial. D’autres dispositifs comme les prêts complémentaires peuvent également vous aider à constituer cet apport et donc à présenter un meilleur dossier à votre banquier.

Par exemple, si le bien immobilier que vous avez repéré coûte 200.000 euros, les frais de notaire s’élèveront à 15.500 euros ce qui portera le montant total de votre emprunt à 215.500 euros. Dans ce cas, l’apport minimal conseillé est donc de 21.550 euros.

L’apport personnel idéal : 20 % ou plus !

En disposant d’un apport correspondant à 20 % du bien immobilier ou plus, vous êtes quasi-assuré d’obtenir un crédit immobilier. De plus, ce seuil vous permet de négocier plus facilement votre taux d’emprunt et votre assurance de prêt. Avec un apport supérieur à 20 %, vous ferez partie des meilleurs dossiers et pourrez bénéficier de conditions d’emprunt particulièrement attractives. Il n’est toutefois pas nécessaire de vider votre compte pour gonfler votre apport. En effet, des dépenses imprévues et frais supplémentaires peuvent intervenir pendant votre achat. Le mieux est donc de conserver une épargne de précaution.

Emprunter sans apport personnel, c’est possible ?

La majorité des Français rêvent de devenir propriétaires. Mais cela est-il possible sans apport personnel ? Certaines banques acceptent, sous conditions, d’accorder un crédit immobilier à ces profils. Pour cela, il faut justifier d’une situation professionnelle stable. L’établissement financier se penchera également sur la situation géographique du logement qui sert de garantie au prêt par l’intermédiaire de la caution ou de l’hypothèque. Un bien immobilier idéalement situé résistera plus facilement à une éventuelle baisse des prix. Si vous souhaitez emprunter sans apport, sachez toutefois que le taux d’intérêt sera plus élevé.

Ainsi, pour un premier achat immobilier, un apport personnel de 10 % ou plus est vivement conseillé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur gratuit de crédit immobilier

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : T7RiFF

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires