Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Les dossiers pratiques immobilier > Quelle différence entre un mandataire et un agent immobilier ?

Quelle différence entre un mandataire et un agent immobilier ?

Quelle différence entre un mandataire et un agent immobilier ?

Peut-être que vous avez déjà constaté la concurrence féroce à laquelle se livrent les mandataires immobiliers agissant pour un réseau et les agents immobiliers.

Bien que ces deux professionnels accompagnent acheteurs et vendeurs, locataires et propriétaires, ils n’ont pourtant pas exactement les mêmes obligations. Explications…

Agent immobilier : profession réglementée soumise à condition de diplôme

L’agent immobilier possède la carte professionnelle d’agent immobilier, dite carte T. Pour l’obtenir, il faut qu’il ait au minimum un bac + 2 en immobilier ou un bac + 3 dans le domaine économique, juridique et commercial. À défaut de diplôme, il peut faire valoir son expérience professionnelle en tant que salarié d’un titulaire de la carte T, après avoir été employé au moins 3 ans (niveau bac) ou 10 ans (sans le bac).

On comprend donc rapidement, au vu des conditions requises pour devenir agent immobilier, que l’on a affaire à un expert qualifié dans son domaine. L’agent immobilier peut être indépendant et ouvrir sa propre agence immobilière, ou appartenir à un réseau (Orpi, Century 21, Laforêt Immobilier, etc.).

En outre, la carte T portant la mention « transaction sur immeubles et fonds de commerce », l’agent immobilier a le droit de procéder à de nombreuses opérations de location, sous-location, achat, vente, souscription de parts de sociétés immobilières, etc.

Il est par ailleurs titulaire de nombreuses assurances visant à protéger ses clients, telles qu’une garantie financière et une assurance responsabilité civile professionnelle. Il peut, en plus des mandats, faire signer des transactions comme les baux d’habitation et baux commerciaux, mais également comme les compromis de vente. Sa carte professionnelle doit être renouvelée tous les 3 ans.

Mandataire immobilier : indépendant exerçant sous l’autorité d’un agent immobilier

Le mandataire immobilier, quant à lui, ne dispose pas de la carte professionnelle de l’agent immobilier, mais il est lié par un contrat de mandat à un agent immobilier ou à un réseau d’agence titulaire de la carte T. La mandataire immobilier est aussi appelé agent commercial en immobilier ou négociateur immobilier indépendant.

Il s’agit donc d’un agent commercial immatriculé au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux). Son statut ne lui permet pas d’ouvrir une agence immobilière et il ne peut pas disposer d’une surface commerciale à son nom. En revanche, il peut travailler depuis son domicile ou dans le local d’un agent immobilier.

Son rôle est donc de servir d’intermédiaire entre vendeur et acheteur. Tout comme l’agent immobilier, le mandataire indépendant va estimer un bien immobilier, signer des mandats (exclusifs ou non), organiser des visites de logements et négocier la transaction entre les deux parties.

Généralement, sa rémunération est constituée de commissions, puisque les mandats signés le sont au nom de l’agent immobilier titulaire de la carte T. C’est donc l’agent immobilier qui encaisse les honoraires et en reverse une partie au mandataire en fonction du contrat conclu avec lui.

Depuis les années 2000, on assiste à un développement grandissant des réseaux de mandataires immobiliers, dont quelques noms vous parleront sans aucun doute : IAD France, Safti, Capifrance, Propriétés Privées, Optimhome, etc.

Enfin, sachez que le mandataire immobilier doit être titulaire d’une responsabilité civile professionnelle. Il n’a pas d’autres obligations, puisqu’il ne détient ni la capacité juridique pour signer des compromis, ni le droit d’encaisser des fonds de la part de ses clients.

Clients : faut-il choisir un mandataire ou un agent immobilier ?

Concrètement, pour l’achat et le vente de bien immobilier, cela ne change pas grand-chose pour le client, qu’il soit acheteur ou vendeur, de passer par une agence immobilière ayant pignon sur rue ou un mandataire immobilier indépendant. Seuls le montant des honoraires, l’expérience du professionnel que vous avez en face de vous et le « feeling » justifieront de votre choix.

En revanche, pour un bailleur souhaitant mettre en location son logement, il est préférable de passer par une agence immobilière. En effet, votre agent immobilier est habilité à signer un bail locatif, un état des lieux d’entrée ou de sortie, et possède le réseau nécessaire concernant les besoins liés à l’entretien locatif.

Au final, l’agent immobilier, même s’il est souvent plus qualifié que le mandataire, n’apporte pas toujours une réelle plus-value au client. Il peut pourtant dispenser des conseils de nature juridique, encaisser des fonds ou signer des compromis de vente, mais le fait très rarement, préférant déléguer cette tâche périlleuse à un notaire.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : DYiJxp

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires