Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Fiscalité et investissement > Immobilier à Paris : est-il encore possible d'acheter à bon compte ?

Immobilier à Paris : est-il encore possible d'acheter à bon compte ?

Paris reste l’une des capitales européennes où se loger coûte très cher. Y acheter un bien n’est plus à la portée de tous compte tenu de l’envolée des prix immobiliers. Malgré tout, il est encore possible de faire des affaires et de tomber sur la bonne opportunité quand on veut acheter un bien immobilier à Paris. Nos conseils.

Immobilier à Paris : est-il encore possible d'acheter à bon compte ?

Paris : l’envolée des prix immobiliers

L’immobilier à Paris n’en finit pas d’atteindre des sommets. Selon les dernières statistiques publiées par la Chambre des notaires Paris-Ile-de-France, le prix de vente moyen d’un appartement ancien à Paris atteint près de 10 000 euros le m2 au 2ème trimestre 2018. La moitié des arrondissements parisiens affichent ce niveau de prix. Le 6e arrondissement de la capitale est le quartier de Paris le plus cher avec un prix de vente équivalent à 12 500 euros le m2, suivi de près des 7e, 4e et 1er arrondissements. D’après ces données, les prix les plus bas concernent le 19e arrondissement de Paris avec 7 600 euros le m2, ainsi que le 20e (7 900 euros le m2). Si l’on compare ces prix sur un an, ils ont augmenté de près de 6 % dans la capitale contre 3 % dans l’ensemble de l’Ile-de-France.

Ces prix de l’immobilier à Paris connaissent cette inflation notamment en raison de l’arrivée d’une clientèle internationale riche, en particulier britannique, qui n’hésite pas à acquérir des biens dans le centre de Paris à des niveaux de prix faramineux, jusqu’à 14 000 euros le m2. Les taux très bas des crédits immobiliers favorisent aussi les achats de biens immobiliers, même chers.

De nombreux ménages souhaitent et espèrent toujours toutefois pouvoir devenir propriétaires de leur logement à Paris alors que les prix de l’immobilier flambent. Car, malgré tout, des affaires restent encore à réaliser pour les plus motivés.

Savoir dénicher malgré tout les bonnes affaires

Les quartiers à privilégier

Certes, les prix de l’immobilier à Paris sont élevés et ont connu une augmentation dans tous les arrondissements de la capitale. Il est toutefois encore possible d’acheter son logement dans certains quartiers où les prix restent encore abordables. Ainsi, même s’ils ne sont pas épargnés par la hausse des prix, des arrondissements du nord et de l’est de Paris, comme une partie du 17e et du 18e, le 19e et le 20e, et d’autres au sud, tels que les 13e et 14e arrondissements, proposent des biens dont la valeur se situe encore sous le prix moyen constaté dans la capitale.

Miser sur un bien à rénover

Si envisager d’acheter un bien immobilier à Paris de qualité, confortable et habitable tout de suite, est devenu compliqué pour les ménages sans trop de moyens financiers, il est possible, en revanche, de se tourner vers des logements à rénover pour espérer obtenir des prix de vente plus bas. Si les travaux ne vous font pas peur, il reste encore à Paris des appartements à rénover, souvent situés dans les étages élevés d’immeubles sans ascenseur par exemple.

Rechercher un bien atypique

Pour avoir des chances de trouver votre bien immobilier à Paris sans débourser des sommes astronomiques, vous pouvez vous tourner vers des biens atypiques à transformer en lieu d’habitation, que vous trouverez plus facilement dans les quartiers de Paris où les prix de l’immobilier sont les moins élevés. Comme par exemple acheter un local commercial à réhabiliter en logement. Ou encore faire l’acquisition de deux petites chambres de bonne au dernier étage d’un immeuble et les rassembler pour créer un deux pièces. Acheter un rez-de-chaussée muni d’une cave peut également donner l’occasion, après des travaux de rénovation bien sûr, de créer un logement relativement à un moindre coût.

S’éloigner de Paris intra-muros

Si tous les arrondissements de Paris sont touchés par l’augmentation du foncier, il est encore possible d’acheter en s’éloignant un peu de la capitale. En dépassant le périphérique, vous avez en effet encore la possibilité de trouver des biens immobiliers encore abordables. C’est le cas par exemple en Seine-Saint-Denis ou dans le Val-de-Marne. D’autre part, avec la création du Grand Paris qui vise à transformer l’agglomération parisienne en un seul et grand territoire notamment grâce au développement des réseaux de transport en commun avec notamment la construction de cinq lignes de métro d’ici 2030, certaines villes de la grande couronne de Paris bénéficieront de ce rapprochement avec Paris en termes de mobilité. Dans ces communes, les prix de l’immobilier sont bien moins élevés que ceux de Paris intra-muros.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Lac2y5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires