Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Les dossiers pratiques immobilier > Quelles sont toutes les étapes d’un achat immobilier ? Explications

Quelles sont toutes les étapes d’un achat immobilier ? Explications

Quelles sont toutes les étapes d’un achat immobilier ? Explications

Avant de se voir remettre les clefs de la maison ou de l’appartement nouvellement acquis, il y a certaines étapes cruciales à ne pas négliger. Estimation de sa capacité d’emprunt, recherche d’un bien immobilier qui correspond à ses souhaits mais aussi à son budget, signature du compromis de vente, dossier de financement précèdent la signature définitive de l’acte devant notaire. Revue de détails.

Déterminer son budget immobilier

Avant même de consulter les annonces immobilières ou de contacter les agences spécialisées dans la vente de maisons et appartements, il est indispensable de déterminer son budget immobilier. Cela permet de cibler sa recherche afin de visiter des biens dont le prix de vente est en adéquation avec la capacité de financement.

Evaluer sa capacité d’emprunt

Il est important de bien évaluer sa possibilité d’endettement avant de rechercher la maison de ses rêves. Financer un bien immobilier engage sur le long terme. Pas question de s’endetter outre mesure car il faut pouvoir faire vivre sa famille décemment et faire face aux imprévus le cas échéant. Il est donc nécessaire de prendre en compte l’ensemble des revenus du foyer mais aussi des dépenses. Pour effectuer un premier bilan en prévision, il faut prendre en compte :

  • Les salaires et pension, les revenus fonciers, les revenus de produits financiers, les prestations familiales, la pension alimentaire,
  • Les charges telles que crédits en cours, impôts sur le revenu, taxe d’habitation, taxe foncière, dépenses d’énergies (gaz, électricité), abonnement Internet/TV/téléphone, assurances (habitation, Auto, mutuelle santé), scolarité/études des enfants.

Il convient d’y intégrer également le budget qui sera lié à l’acquisition tel que le remboursement du crédit immobilier, l’assurance crédit, les frais de notaire, les frais d’agence immobilière, le coût du déménagement et/ou du garde-meubles, et éventuellement les charges de copropriété.

Il est utile de contacter sa banque ou un courtier en crédit immobilier pour savoir quel est le montant maximum que l’on peut se voir accorder. Généralement, le taux d’endettement du foyer ne doit pas être supérieur à 33 % afin que son « reste-à-vivre » soit suffisant.

Si l’on dispose d’un apport personnel, il est conseillé de ne pas le consacrer entièrement à l’achat immobilier. Mieux vaut en conserver une partie afin de se constituer une petite réserve en cas d’imprévu.

S’informer sur la réalité du marché immobilier

Une fois ce bilan prévisionnel effectué, il est possible de préparer son projet en tenant compte :

  • Du type de bien immobilier que l’on recherche : neuf ou ancien, maison ou appartement, surface habitable, superficie du terrain, situation (en ville ou à la campagne),
  • Du prix au mètre carré dans la zone géographique souhaitée.

Si l’on prévoit acheter dans l’ancien, il est tout aussi important de se faire une idée assez précise du coût des travaux d’aménagement ou de rénovation.

Être parfaitement informé des prix de l’immobilier dans son secteur de recherche est fondamental pour négocier le prix d’un bien tout en restant dans la réalité du marché et ne pas risquer de passer à côté d’un coup de cœur.

Signer le compromis de vente

La promesse synallagmatique, ou compromis de vente, est un premier accord entre vendeur et acquéreur. Il est en principe valable pendant trois mois afin de laisser à chacun le temps d’accomplir différentes démarches (déménagement, demande de prêt, etc.).

Cet avant-contrat est indispensable pour fixer le prix du bien, les conditions particulières et les conditions suspensives. On y précise également la date à laquelle l’acte de vente devra être signé. Le vendeur remet à l’acquéreur un dossier de diagnostics techniques, les documents relatifs à la copropriété si c’est le cas, à l’état de l’immeuble et tout document nécessaire en annexe.

Il est préférable que le compromis de vente soit signé devant un notaire qui garantit la validité juridique de la transaction.

Trouver un crédit immobilier au meilleur taux

C’est le moment de trouver la meilleure solution pour financer l’acquisition immobilière. Un dossier de demande de prêt doit donc être constitué. Les pièces à produire pour déposer une demande de crédit immobilier sont :

  • La carte d’identité ou le passeport de l’emprunteur et du co-emprunteur,
  • Le livret de famille,
  • Les justificatifs de ressources,
  • Les justificatifs de crédit en cours,
  • Les relevés de compte bancaires,
  • L’avis d’imposition (ou de non-imposition).

Il faut toujours veiller à ce qu’il ne manque aucun justificatif afin de ne pas perdre du temps car à compter de la signature du compromis de vente, le délai imparti à l’acquéreur pour trouver un financement est relativement court, de l’ordre de 60 jours.

Pour obtenir un prêt immobilier, il est conseillé de présenter un bon profil au banquier afin de se montrer rassurant et de lui inspirer confiance. Pour cela, on évite les découverts à répétition. Avoir une petite épargne est un plus car cela témoigne que le futur emprunteur a anticipé son achat immobilier et qu’il est capable de mener un budget de main de maître.

L’emprunteur reçoit un accord de principe qui indique le taux de crédit, le montant emprunté et les conditions d’emprunt. Il ne reste plus qu’à signer la demande de prêt et à souscrire dans le même temps une assurance crédit immo (assurance groupe proposée par la banque ou délégation d’assurance si l’on passe par une compagnie indépendante, sachant que cette deuxième solution coûte bien moins cher). L’offre de prêt est alors désormais officielle. L’intéressé dispose d’un délai de réflexion de dix jours. Il ne peut accepter l’offre qu’à compter du onzième jour et jusqu’au trentième jour.

Signature de l’acte authentique devant notaire

C’est un grand jour car la signature de l’acte authentique officialise l’acquisition du bien immobilier. Le notaire doit avoir reçu de la banque les fonds nécessaires pour payer la maison ou l’appartement au vendeur. C’est également à ce moment que les honoraires sont versés au notaire (frais de notaire) et à l’agent immobilier si l’on a fait appel à ce professionnel pour trouver le bien en question.

La période qui s’écoule entre la visite coup de cœur et la signature de l’acte authentique devant un notaire est assez anxiogène car en plus des différentes démarches à effectuer pour obtenir un crédit, il est nécessaire de commencer à préparer son déménagement en parallèle, ce qui est chronophage et exige beaucoup d’énergie. Utiliser un comparateur de crédit immobilier en ligne et un comparateur d’assurances crédit pour trouver un financement intéressant permet de ne pas perdre de temps et si l’on a pris soin de bien préparer son dossier, l’accord de principe peut être obtenu sous 24 heures ouvrées.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 479572

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires