Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Assurances & Crédits > Assurance Prêt Immobilier : simulateur et comparateur gratuit ! > Faire jusqu'à 50 % d'économie en changeant d'assurance de prêt immobilier : est-ce réaliste ?

Faire jusqu'à 50 % d'économie en changeant d'assurance de prêt immobilier : est-ce réaliste ?

Faire jusqu'à 50 % d'économie en changeant d'assurance de prêt immobilier : est-ce réaliste ?

Depuis dix ans, les lois se succèdent pour permettre aux emprunteurs de négocier ou renégocier leur assurance de prêt immobilier.

Là où les contrats de groupe mutualisent les risques, les contrats individuels en externe personnalisent les offres. Les tarifs sont également plus compétitifs. Quand on sait que l’assurance emprunteur pèse de 10 à 30 % sur le coût total du crédit immobilier, l’intérêt d’en changer pour faire des économies prend tout son sens. Par rapport au contrat initial, la réduction est parfois de moitié. Réaliser jusqu’à 50 % d’économie en changeant d’assurance de prêt immobilier, est-ce possible ? À suivre la réponse.

L’assurance de prêt immobilier, ça sert à quoi ?

Pour l’octroi d’un crédit immobilier, les banques exigent des conditions strictes dont la souscription d’une assurance de prêt immobilier. Légalement, celle-ci n’est pourtant pas obligatoire. L’assurance de prêt sert de garantie complémentaire aux banques et emprunteurs en cas d’aléas de la vie comme un décès, un accident ou une maladie. Vingt ans, c’est la durée moyenne d’un crédit immobilier. Durant ce laps de temps long, l’emprunteur n’est pas à l’abri d’une défaillance financière. En incapacité de travail ou en invalidité, il ne peut plus exercer d’activité rémunératrice et honorer son crédit. L’assureur prend le relais. Il rembourse à la banque tout ou partie des échéances du prêt sous forme d’un capital ou d’indemnisations. L’assurance de prêt immobilier se compose de plusieurs garanties. Pour la plupart obligatoires, elles sont pour le socle de base :

  • La garantie décès.
  • La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).
  • La garantie invalidité permanente totale (IPT).
  • La garantie incapacité temporaire totale de travail (ITT).

Comment changer d’assurance de prêt immobilier en 2022 ?

Nous l’avons dit, l’assurance emprunteur représente ⅓ du coût total du crédit. Faire jouer la concurrence pour diminuer l’impact du coût peut générer des économies jusqu’à 50 % par rapport au contrat initial. Depuis quelques années, les taux d’intérêt ne cessent de baisser. Pour compenser ce manque à gagner, les banques ont tendance à augmenter les taux de leur assurance de groupe. Dans le même temps, les assureurs externes baissent les tarifs de leur offre pour attirer les emprunteurs. Pourtant, peu d’emprunteurs savent qu’ils peuvent choisir librement leur assurance de prêt. Ils se tournent encore à 85 % vers les contrats de groupe.

La délégation pour choisir librement son assurance de prêt immobilier

La loi Lagarde de 2010 instaure le principe de la délégation d’assurance. Ce dispositif permet aux emprunteurs de faire jouer la concurrence et de réaliser des économies de 10, voire 30, et même 50 %. La banque qui propose le crédit immobilier ne peut s’y opposer sous peine de sanctions. La seule condition est de souscrire aux mêmes garanties que celles exigées avec le crédit immobilier. Pour les connaître, les emprunteurs disposent de la fiche standardisée d’information (FSI) remise obligatoirement par la banque avec la simulation.

Le changement d’assurance de prêt immobilier en cours de crédit

Faire des économies en changeant d’assurance de prêt immobilier, cela semble réaliste et possible en 2022. Plusieurs lois offrent la possibilité de résilier et changer d’assurance emprunteur en cours de prêt :

  1. Avec la loi Hamon de 2014, les emprunteurs peuvent changer d’assurance à n’importe quel moment si le contrat a moins d’un an.
  2. Avec la loi Bourquin de 2018, les emprunteurs peuvent résilier et changer d’assurance chaque année à date anniversaire du contrat.

Les emprunteurs doivent souscrire à des garanties identiques et avoir enclenché la nouvelle assurance avant le dernier jour de prise en charge de la première. La loi Lemoine de ce début d’année entre en vigueur en juin et septembre 2022 pour annuler cette distinction. Tous les contrats d’assurance de prêt immobilier pourront être changés n’importe quand.

Ajuster l’assurance de prêt immobilier à son profil pour faire 50 % d’économies, est-ce réaliste ?

Faire jusqu’à 50 % d’économie en changeant d’assurance de prêt immobilier semble réaliste selon les profils des emprunteurs. Quand on est un homme ou une femme de 30/35 ans sans facteur de risque avec un emploi en CDI et des revenus réguliers, recourir à la délégation d’assurance et comparer les offres est synonyme :

  • d’économies substantielles ;
  • de personnalisation de l’offre ;
  • de rachat d’exclusion si nécessaire pour la pratique d’un sport extrême par exemple.

Dès lors qu’un changement intervient comme une pathologie guérie, un surpoids diminué, un arrêt du tabac, une activité professionnelle moins à risque, l’emprunteur a tout intérêt à réévaluer son contrat. Comparer les offres comme la loi le permet, c’est bénéficier de réelles économies jusqu’à 50 % pour les profils jeunes et en bonne santé. Les seniors ont eux aussi tout intérêt à se tourner vers une assurance individuelle pour la personnaliser. Il est de coutume d’augmenter les primes avec l’âge en raison d’une augmentation des problèmes de santé. Les seniors en bonne santé peuvent eux aussi escompter de belles économies sur leur assurance de prêt en faisant jouer la concurrence. Enfin un autre paramètre peut permettre de faire des économies sur son assurance de prêt immobilier, c’est celui de la quotité. Il s’agit du pourcentage de couverture de chaque emprunteur pour garantir le capital. Elle doit être de 100 % minimum. Un couple ayant opté pour une quotité de 200 %, le maximum, paie une cotisation plus élevée. Peut-être est-ce intéressant de la revoir quand la situation professionnelle, les revenus et l’état de santé de l’un ou de l’autre ont évolué.

Selon le rapport du Comité Consultatif du Secteur Financier datant de novembre 2021, les contrats d’assurance de groupe ont baissé de 60 %. Dans le même temps, ceux des assureurs externes ont baissé de 71 %. Ces économies jusqu’à 50 % sur une assurance de prêt immobilier sont possibles depuis 2010 grâce à l’instauration de la délégation d’assurance. Les emprunteurs ont donc tout intérêt à faire jouer la concurrence. Cela avantage surtout les profils jeunes et en bonne santé. Pour les profils exerçant une profession dangereuse ou présentant un risque aggravé de santé, souscrire un contrat groupe reste plus intéressant. La politique de mutualisation des risques permet de réduire significativement le coût de l’assurance de prêt immobilier par rapport à un contrat individuel.

 
 

Comparateur Assurance de Prêt
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : e6T5zv

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires