Vous êtes ici : Les conseils du Mag de l'Immobilier > Les dossiers pratiques immobilier > Acheter des garages ou places de parking pour les louer : bonne ou mauvaise idée ?

Acheter des garages ou places de parking pour les louer : bonne ou mauvaise idée ?

Acheter des garages ou places de parking pour les louer : bonne ou mauvaise idée ?

En ville, les places de parking sont généralement chères. Il peut donc être judicieux d’acheter un garage ou une place de parking pour son propre usage ou pour le louer.

Les places de parking ou garages sont des espaces aménagés pour garer des véhicules. La plupart se trouvent dans des bâtiments publics ou privés, des immeubles de bureaux ou encore des centres commerciaux. Acheter des garages pour les louer, est-ce une bonne idée ? Quel rendement faut-il attendre de ce placement ?

Un ticket d’entrée limité

Le ticket d’entrée représente un argument de poids pour ceux qui souhaitent investir dans des garages avec une mise de fonds modeste. Il est possible d’acheter un parking en province pour quelques milliers d’euros. A Paris, les prix peuvent grimper jusqu’à 50.000 euros mais la rentabilité sera proportionnelle pouvant atteindre près de 12 % brut.

Il faut préciser que les frais de notaire pour l’achat d’un parking sont deux fois plus élevés que lors de l’achat d’un appartement. Par ailleurs, à la partie variable comprenant notamment les émoluments du notaire et les frais d’enregistrement s’ajoutent les frais fixes variant de 600 à 1.200 euros. Pour réduire l’impact des frais de notaire et doper son rendement, il est vivement conseillé d’investir simultanément dans plusieurs places de parking.

Bien choisir son emplacement

Comme c’est le cas pour tout placement immobilier, l’emplacement fait toute la différence et détermine le prix d’acquisition. Il est évident qu’une place en centre-ville dans un secteur manquant de places de stationnement vaudra plus cher qu’une autre. Il en est de même pour les places situées à l’intérieur d’un parking, proches des issues, et les boxes fermés.

Lors de votre recherche, il vous faut prendre en compte la taille et la hauteur sous plafond du parking en prévoyant une marge suffisante pour les gros véhicules comme les 4X4. Privilégiez les parkings sécurisés qui sont bien plus recherchés, notamment à Paris et dans les grandes villes. Ce sont d’ailleurs dans ces zones à forte densité que vous pourrez espérer obtenir un meilleur rendement.

Enfin, il est indispensable de vérifier la présence ou non d’un parking public à proximité de l’emplacement souhaité afin d’éviter toute concurrence inutile.

Loyers des garages : quelle fiscalité ?

Les charges sur les parkings et garages restent raisonnables et se limitent à la taxe foncière et aux charges de copropriété. Veillez cependant à étudier les règles en vigueur car certaines copropriétés interdisent la location d’un garage à une personne extérieure à l’immeuble. Les garages qui constituent la dépendance d’une habitation sont également soumis à la taxe d’habitation.

Les parkings sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers dès lors qu’ils ne sont pas associés à des prestations ou services autres que le gardiennage. En cas de revenus fonciers annuels inférieurs à 15.000, l’investisseur peut bénéficier du régime d’imposition simplifié, le micro-foncier. A défaut, le régime réel d’imposition s’applique.

Ainsi, investir dans des garages en vue de les louer peut être une bonne idée à condition de bien étudier ce projet.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : JSTUuM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires